Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 01:14

La Jeanne a servi à la formation de 6.000 jeunes officiers. « L’esprit d’équipage était vraiment extraordinaire sur la Jeanne. On partait loin et pour longtemps. Les rapports humains que l’on tissait dans les carrés étaient solides ». Il fallait pouvoir compter sur les copains, à une époque où les nouvelles de la famille n’arrivaient qu’au compte-gouttes par le courrier et pas à toutes les escales. Pour la plupart de ceux qui ont embarqué sur la Jeanne, c’était l’heure du premier grand voyage, du premier éloignement avec la famille. Un rite initiatique qui reste gravé à jamais, comme un premier amour.

à la marina du château le 11 octobre 2014
à la marina du château le 11 octobre 2014
à la marina du château le 11 octobre 2014
à la marina du château le 11 octobre 2014

à la marina du château le 11 octobre 2014

La déconstruction programmée à Bassens, près de Bordeaux, sera réalisée par les entreprises Bartin Recycling et Petrofer société nouvelle, deux filiales de Veolia. Les Français ont décroché le marché face aux Anglais et Belges régulièrement en lice pour traiter les navires militaires français. La déconstruction devrait prendre une vingtaine de mois, dont dix consacrés à la dépollution de la coque construite au tout début des années 60 à Brest.

Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE

Les trois remorqueurs de la base navale ont fait décoller la Jeanne du quai, samedi 11 octobre 2014, à 13 h 30. Remorqué en dehors de la zone militaire, l’ancien porte-hélicoptères a été pris en charge par le remorqueur civil Penfret. Le convoi devrait traverser le goulet de Brest, entre 14 h et 15 h, et arriver au large de Bordeaux dans la journée de lundi 13 octobre, après un transit effectué à 5 nœuds de vitesse. Le navire de 10.000 t environ (contre 12.000 t à la belle époque) a été ballasté pour limiter sa dérive. Des feux d’appoint ont été installés sur la coque débarrassée de sa mâture.

Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE

La Jeanne d'Arc est mise sur cale à l'Arsenal de Brest le 7 juillet 1960. Elle est lancée le 30 septembre 1960 sous le nom de La Résolue. Le 16 juillet 1964 elle est rebaptisée Jeanne d'Arc et mise en service en tant que porte-hélicoptères. Son numéro de coque est R97.

Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE

La Jeanne d'arc était destinée :

en temps de paix, à servir de bâtiment-école au profit du groupe école d'application des officiers de Marine (GEAOM), tout en possédant un groupe aérien de 2 hélicoptères Puma et 2 hélicoptères Gazelle de l'Aviation légère de l'armée de terre (ALAT), et de 2 hélicoptères Alouette III de l'Escadrille 22S de l'Aviation navale ;

en temps de guerre, à mener des missions de combat, soit dans le domaine de la lutte anti-sous-marine en embarquant 8 hélicoptères WG 13 Lynx, soit dans le cadre d'une mission d'action extérieure en mettant en œuvre des hélicoptères Puma ou Gazelle de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT), et en transportant des troupes de débarquement.

je suis positionné à Maison Blanche
je suis positionné à Maison Blanche
je suis positionné à Maison Blanche
je suis positionné à Maison Blanche
je suis positionné à Maison Blanche

je suis positionné à Maison Blanche

La Jeanne ne sera pas remplacée par un autre bâtiment-école. Les officiers élèves de l'école navale effectueront à la place un stage de formation à la mer de 6 mois, appelé « mission Jeanne d'Arc » à bord d'un bâtiment de projection et de commandement (BPC) et sa conserve (actuellement la frégate ASM Georges Leygues).

Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE

La Jeanne d'Arc (R97) (affectueusement surnommée la Jeanne) est un croiseur porte-hélicoptères français. Il fut construit par l'arsenal de Brest de 1959 à 1964. Mis à flot sous le nom provisoire de La Résolue, il reçut le nom de Jeanne d'Arc le 16 juillet 1964 au désarmement de son prédécesseur, le croiseur école Jeanne d'Arc. La Jeanne d'Arc est rentrée de son ultime mission le 27 mai 2010 et a été retirée du service le 7 juin 2010. La dernière cérémonie des couleurs a quant à elle eu lieu le 1er septembre 2010.

Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE

J’ai effectué une campagne en 1977-1978 comme Officier élève, Enseigne de Vaisseau de deuxième classe (EV2), sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Bertrand Bonavita et deux campagnes comme Officier en Second de la Flottille 35F en 1986-1987 sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Xavier de Lussy et en 1987-1988 sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Christian Rouyer.

j'ai quitté le Goulet de Brest pour revenir à Recouvrance
j'ai quitté le Goulet de Brest pour revenir à Recouvrance
j'ai quitté le Goulet de Brest pour revenir à Recouvrance
j'ai quitté le Goulet de Brest pour revenir à Recouvrance

j'ai quitté le Goulet de Brest pour revenir à Recouvrance

Depuis 1820, avec une interruption entre 1885 et 1901, la Marine nationale a toujours disposé d’un bâtiment portant le nom de Jeanne d’Arc. L'école d'application est accueillie à bord d’un navire portant ce nom depuis 1912. Nous sommes orphelins de Jeanne d’Arc depuis 2010.

Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE

La Jeanne d'Arc mesurait 181,38 m de long, 24 m de large et son tirant d'air était de 52 m. Son déplacement était compris entre 10 575 t et 13 270 t à lège ou à pleine charge. Quatre chaudières multitubulaires de type dissymétrique fournissaient en énergie le navire et ses quatre turbines Rateau-Bretagne. Ainsi le navire disposait d'une puissance électrique de 4 400 kW et d'une puissance de 40 000 ch (29 420 kW) pour faire tourner deux hélices. À feux poussés, le porte-hélicoptères pouvait atteindre 30 nœuds soit 55 km/h.

Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE
Adieu la JEANNE

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier GEBETE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens