Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 07:42

L'abbaye Saint-Philibert de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu est une abbaye fondée au IXe siècle par des moines bénédictins et située à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu en France. Il ne subsiste que l'église abbatiale et quelques bâtiments autour.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Édifice de style carolingien, il a accueilli un temps le corps de saint Philibert dont la commune tirera son nom. À la suite de l'attaque du site par les Normands, les moines s'enfuient avec le corps du saint et se réfugient à Tournus. La communauté se reforme alors pour fonder un prieuré. Utilisée au XIXe siècle comme marché couvert, l'abbatiale ne sert alors plus à la célébration du culte. Des fouilles mettent au jour le sarcophage du saint et l'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1896. L'abbatiale est réaffectée au culte depuis 1936. C'est aujourd'hui l'un des monuments importants du pays de Retz ouvert aux visiteurs.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

L'abbatiale est construite vers 815 sur les terres d'un ancien domaine nommé Déas (actuel Saint-Philbert-de-Grand-Lieu), données au VIIe siècle au moine Philibert de Tournus. Dépendante de l'Abbaye de Noirmoutier, elle permet de subvenir aux besoins de celle-ci. Cette construction est autorisée par Louis Ier, le fils de Charlemagne. Le lieu est aussi plus à l'abri des raids des Vikings, étant localisé plus profondément dans les terres. En effet, l'abbaye de Noirmoutier a été attaquée par les Normands de nombreuses fois pendant la première moitié du IXe siècle. Ainsi que le rapporte Ermentaire, jeune moine de Noirmoutier, les moines bénédictins ouvrent la tombe de saint Philibert le 7 juin 836, empruntent la voie romaine via le Bois-de-Céné et Paulx, et se réfugient à Déas avec les reliques. Sous la conduite de l'abbé Hilbod, les lieux sont aménagés pour rendre la défense contre les pillards plus efficace.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

En 847, les Normands atteignent la paroisse. Les attaquants incendient l'abbatiale ainsi que le monastère. La crypte est emmurée avec à l'intérieur le tombeau contenant les reliques. Ainsi protégée, la châsse ne subit pas de dommages. Les moines remettent sur pied l'abbatiale puis partent s'établir à Tournus en Bourgogne avec les reliques, laissant la châsse vide. Un prieuré est tout de même fondé par les moines de Tournus sur le site de Déas au cours du XIe siècle ; il dépend alors de l'abbaye de Tournus. En 1119, la paroisse prend le nom de Saint-Philibert-de-Grand-Lieu en l'honneur du moine Philibert.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Époque moderne : Au cours du XIVe siècle, un clocher de bois est érigé au-dessus du porche d'entrée de l'abbatiale. Lors des guerres de religion dans la région, les Huguenots provoquent à leur tour des dommages au site. Ils endommagent notamment le chœur, le porche ainsi que le clocher. Au XVIIe siècle, l'église devient paroissiale. Plus tard lors de la Révolution française, l'abbatiale est vendue comme bien national en 1791. Et lors des insurrections vendéennes, l'édifice sert aux républicains de hangar à fourrage et de dépôt de munitions.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Époque contemporaine : Après l'érection de la nouvelle église paroissiale en 1869, l'édifice sert de marché couvert, et les murs lézardés doivent être réduits de 3 mètres de hauteur. Cependant, la découverte du tombeau en 1865 finit par redonner un nouvel intérêt au site et des travaux sont effectués entre 1898 et 1904. Ainsi, l'abbatiale est classée au titre des monuments historiques depuis 1896 alors qu'elle est désaffectée. C'est seulement en 1936 qu'elle est réaffectée au culte. La même année une fête célèbre le onzième centenaire du transport des reliques dans la commune. Une relique de saint Philibert est alors déposée dans le sarcophage. Le monument est aujourd'hui ouvert aux visiteurs, on en compte environ 9 000 par an. Outre les visites de l'édifice et des jardins, des expositions artistiques et culturelles sont organisées au sein de l'abbatiale. Aussi des cérémonies religieuses sont ponctuellement célébrées ; on peut citer la « Fête de la Saint-Philibert » avec veillée et messe patronale.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Monuments funéraires : Le sarcophage de saint Philibert, situé dans la crypte, est de style mérovingien. Façonné vers la fin du VIIe siècle, il est constitué d'un seul bloc de granit bleu taillé dans les carrières pyrénéennes de Saint-Béat. Il est orné de deux croix mérovingiennes, une à chaque extrémité, et mesure 2,05 mètres de longueur pour 0,7 mètre de hauteur. Le saint, inhumé en 686 à Noirmoutier, est exhumé en 836 puis transporté en quatre jours sur un brancard à dos d'hommes jusqu'à Déas. Il retrouve alors sa place dans son sarcophage. Il est ensuite entouré d'une confession pour le protéger des dommages qu'auraient pu lui causer les pèlerins trop pressants. Après le départ des reliques pour Tournus, le sarcophage reste vide. Enterré dans la crypte, il ne sera retrouvé qu'à l'occasion de fouilles en 1865.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

On compte deux autres monuments funéraires dans l'abbatiale. La dalle funéraire de Guntarius recouvre le tombeau d'un moine inhumé dans le chœur entre les IXe et Xe siècles. La pierre tombale de Guillaume Chupin, quant à elle, date de 1440 lorsque ce prêtre fait graver une pierre sous laquelle il espère être enterré. Mais pour cela, il aurait fallu qu'il soit nommé recteur de la paroisse, ainsi qu'il l'avait fait graver par avance, nomination qu'il n'obtint pas. À sa mort en 1449, il ne fut donc pas inhumé sous cette pierre (les emplacements prévus pour les années, mois et jour ne sont pas gravés) qui, à compter de 1663, a servi de table de l'autel majeur (la pierre a été endommagée à cette occasion).

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Saint Philibert de Tournus (ou Filibert) de Jumièges, de Noirmoutier, né en 617 ou 618 à Elusa, aujourd'hui Eauze dans le Gers, mort le 20 août 684 à Noirmoutier), est un moine et un abbé français du VIIe siècle. Il a fondé les monastères de Jumièges et de Noirmoutier. Ses reliques ont été apportées à Tournus où il fut l'objet d'une grande vénération. Sa fête est célébrée le 20 août.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Philibert était fils unique de Filibaud, premier magistrat de Vicus-Julius, aujourd'hui Aire-sur-l'Adour dans le département des Landes, dont il fut depuis évêque. Il vint au monde dans l'ancienne ville d'Eauze, en Vasconie, vers l'an 617 ou 618 et fut élevé à Vic sous les yeux de son père. D'excellents maîtres l'instruisirent aux sciences et le formèrent à tout ce qui était d'usage parmi la nation. Il acquit par leurs soins toutes les connaissances capables de former l'homme pour l'esprit et pour le cœur, pour le monde et pour la religion. Dès que Philibert fut en état d'être produit dans le monde, son père, qui était en grande recommandation auprès du roi Dagobert Ier, lui ménagea une place à la cour, où il fit la connaissance de saint Ouen et mérita son estime.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Insatisfait par la vie futile qu'il menait à la cour, il forma, à l'âge de vingt ans, le dessein de consacrer sa vie à Dieu en devenant moine. L'ayant fait approuver par le roi, dont le consentement était nécessaire, il vendit tous ses biens et en distribua le prix aux pauvres et aux monastères. S'il préféra celui de Rebais, nouvellement fondé dans la Brie au diocèse de Meaux, ce fut moins à cause des grands biens qu'il y avait donnés, que parce qu'il connaissait saint Agile, que son ami saint Ouen y avait établi premier abbé.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Plus tard, en 654, il fonda une abbaye à Jumièges, près de Rouen, sur des terres fertiles données par le roi Clovis II à la demande de la reine Bathilde, où il venait autrefois chasser avec le roi Dagobert. Il imposa une discipline d'une grande austérité : jeûnes, veilles, flagellations dit-on. Il en est le premier abbé. Il choisit la règle de saint Colomban pour l'abbaye qu'il fonde, déjà en vigueur à Luxeuil. À Jumièges, il aurait recueilli les énervés de Jumièges. Il mourut le 20 août 684, à près de 70 ans. Son corps fut alors déposé dans un sarcophage.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Les moines de Noirmoutier ont élevé vers 847 en son honneur une prieurale carolingienne à Déas, devenue par la suite Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. Des villages portent son nom dans la vallée du Rhône, en Anjou et en Bretagne. De Noirmoutier à Tournus, ses reliques accomplirent un grand périple, passant par Cunault et Saint-Pourçain-sur-Sioule, qui contribua à sa grande popularité. Les reliques étaient conservées à l'Abbaye Saint-Philibert de Tournus, mais le crâne et deux os ont été volés en 1998.

l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu
l'Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens