Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 09:30

Pornic a fusionné en 1973 avec les anciennes communes de Sainte-Marie-sur-Mer et du Clion-sur-Mer. On comptait 14 000 habitants (Pornicais) au dernier recensement de l'Insee de 2012. Située au bord de l'océan Atlantique, la ville est connue pour son château et son vieux port. Ses principales ressources sont, au début du XXIe siècle, le tourisme et les produits de la mer. Pornic est également appréciée pour sa faïencerie, son casino, son centre de thalassothérapie, son golf 18 trous et sa fraiseraie.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Sa côte, au nord de la baie de Bourgneuf, est découpée, rocailleuse et parsemée de criques. La ville s'est développée autour du port, bâti au pied du château, à l'embouchure d'une rivière vaguement aménagée : le canal de Haute Perche (creusé à l'origine pour relier Pornic au réseau du pays de Retz par l'Acheneau et le Tenu, les travaux n'ayant jamais été achevés). Le paysage de la commune est bocagé et peu vallonné dans les terres.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Avant le XVIIe siècle, le bord de mer abrite l'ancien habitat des pêcheurs de morue, appelé le « quartier arabe ». Ce nom évoque ces parties de villes arabes qui présenteraient les mêmes maisons hétéroclites réunies anarchiquement. Une autre version s'appuie sur la présence de palmiers plantés dans les jardins. À partir du port, des rues étroites remontent vers le bourg. Sur ce coteau sont construites les maisons de marins, charpentiers de navires, cordiers, fabricants de gréements et de voilures. Au fil du temps, le port de Pornic s'envase. La rivière du Cracaud se comble d'alluvions, et, au XXIe siècle, cet ancien port se présente sous la forme d'un jardin. Depuis le bas de la pente, les jardins encadrés de murets de pierre s'échelonnent. Cette zone conserve de nombreuses traces de l'habitat ancien.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

La mode de l'hydrothérapie se développe à partir des années 1830 ; Pornic combine l'attrait d'une station balnéaire et celui d'une station thermale. La vertu des eaux des sources ferrugineuses découvertes vingt ans plus tôt attire les Nantais aisés. La ville se développe autour du port et sur le littoral : hôtels, casinos, maisons de bains, villas. Ces dernières sont dotées de jardins arborés, ce qui modifie l'aspect des landes rocheuses couvertes d'ajoncs. En 1836, le lieu-dit Gourmalon, sur la rive gauche du port, est rattaché à Pornic. Là, un quartier de villas bourgeoises à l'architecture recherchée voit le jour.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

La rive sud du port de Pornic est occupée à partir de 1881 par une imposante minoterie, juste à côté de la gare construite en 1875. La voie ferrée arrive dans le prolongement du port, dans un axe est-ouest. Au début du XXIe siècle, la Ria, ancien arrière-port envasé, à l'est du port, fait l'objet d'un plan d'aménagement donnant une large part aux aménagements de loisir et à un quartier d'habitation.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Le nom de Pornic est attesté au XIe siècle sous la forme latinisée Castrum Porsniti, puis apparaît sous les graphies Pornit en 1130, de Pornidio vers 1330. La forme Pornic se rencontre dès le XIVe siècle. Au XIIe siècle, l'abbaye Sainte-Marie de Pornic est dénommée en latin médiéval Abbatia Sanctæ Mariæ de Pornido; le Dictionnaire historique de Bretagne cite encore, sans dates, les formes Sancta Maria de Pornido, de Pornitio, de Pornidio et de Porto Nitido. Certaines de ces attestations comportent la forme latinisée Portus nitidus, qui représente une étymologie populaire reposant sur Pornit, fantaisie d'un scribe médiéval : « beau port », « port florissant » ou encore « port coquet, accueillant ».

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

En breton, langue parlée par des marins d'origine bretonne dans la commune jusqu'au XIXe siècle, la ville se nomme Pornizh, le -zh représentant une forme évoluée du [-t] final. En français, le -c final, d'abord uniquement graphique et sans doute issu au Moyen Âge d'une confusion t / c (phénomène fréquent), a fini par se prononcer [-k]. Pornic possède un nom en gallo, la langue d'oïl locale : Port-Nitz.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Pendant la Révolution, une part importante des Pornicais est favorable à la République. Le 23 mars 1793, la garde nationale, composée de 400 hommes conduits par un prêtre, curé du Clion, s'affirmant « curé républicain », sort de la ville pour récupérer du blé. Les « blancs » (troupes royalistes) en profitent pour attaquer la ville : c'est la première bataille de Pornic. La ville est prise par le marquis de la Roche-Saint-André. Les Paydrets, une fois la victoire acquise, s’enivrent, ce qui permet aux républicains de reprendre la ville. L'armée royaliste compte de nombreuses pertes, et 250 blancs faits prisonniers par les républicains sont fusillés. Le 27 mars a lieu la deuxième bataille de Pornic les insurgés menés par Charette s'emparent de la ville, la pillent et mettent le feu aux maisons supposées abriter des républicains. Un mois plus tard, Charette évacue Pornic devant la menace du général républicain Beysser.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Depuis le XIXe siècle : Au XIXe siècle, l'essor de Pornic en tant que station balnéaire, favorise en 1875, l'arrivée du train et l'inauguration de la gare, à la suite de la construction de la ligne Nantes - Sainte-Pazanne - Pornic. Cette situation amènera aussi, en 1906, l'inauguration de la ligne de Pornic à Paimbœuf (à voie métrique) desservant les lieux de villégiature de la Côte de Jade, service qui prendra fin en 1939. À cette époque, de nombreux artistes fréquentent Pornic : des écrivains comme Gustave Flaubert, Paul Léautaud, Michelet, Robert Browning ou Julien Gracq, De nombreux peintres ont également été inspirés par Pornic et ses alentours : Auguste Renoir, Edgar Maxence, Henri Lebasque, Charles Leduc, Jean Henri Chouppe, Charles Jacque, Émile Oscar Guillaume, Fernand Lantoine, Félix Thomas, Gustave Quenioux, Edouard Porquier, Armand Guillaumin, Gustave Loiseau, Raoul du Gardier, et Max Ernst.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le 17 juin 1940, le RMS Lancastria est coulé par l'aviation allemande. Une partie des 4 000 à 7 000 morts sont enterrés dans le cimetière anglais de Pornic. La ville est occupée par la Wehrmacht le 26 juin. De nombreuses fortifications sont bâties à Pornic dans le cadre de l'édification du mur de l'Atlantique. L'occupation allemande se prolonge pour les Pornicais durant 9 mois de plus que dans le reste de la France : c'est l'épisode connu sous le nom de poche de Saint-Nazaire (d'août 1944 au 11 mai 1945), dont la reddition effective interviendra 3 jours après la capitulation de l'Allemagne.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Pour une petite halte romantique, il faut s’immerger au cœur des deux stations balnéaires que sont Pornic, « le portus nitidus » et Saint Brévin les Pins. Pornic fait figure de perle et de reine de la côte de Jade, qui a su valoriser ses atouts et son patrimoine et ses longues plages de sable fin, où les amateurs de chars à voiles peuvent s’en donner à cœur joie.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Pornic, lieu de repos de nombreux artistes et écrivains parmi lesquels George Sand, Gustave Flaubert délaissant l’air pollué de Paris pour l’iode marine. La Source, La Birochère, La Joselière, la Boutinardière, ici, les plages déroulent leur tapis de sable à perte de vue.

Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade
Pornic, reine de la Côte de Jade

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens