Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 19:53

Saint Corentin. Corentin naquit en Armorique au 5ème siècle (probablement), de parents christianisés depuis longtemps et émigrés d’Outre-Manche. Enfant intelligent, manifestant depuis son enfance un penchant à la piété, ses parents lui firent faire des études. Corentin se sentit attiré par une vie monastique de type celtique st de retiré pour vivre en ermite, dans la région du Porzay.

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

La tradition rapporte que pour se nourrir, Corentin prélevait chaque matin un morceau de poisson et que ce poisson se reconstituait intégralement pour le repas du lendemain. Cette même tradition fait de lui le premier évêque de Quimper. A la demande du roi Gradlon qui l’avait rencontré lors d’une chevauchée, Corentin accepta de quitter son ermitage pour venir à Quimper où Gradlon lui offrit un terrain pour bâtir une église. A sa mort, il y fut enterré.

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

Le poisson de Saint-Corentin. Au lieu de se demander : « est-ce vrai ? », peut-on se poser la question suivante : « pourquoi est-ce raconté ainsi ? ». Le poisson était, bien avant la croix le signe de reconnaissance des premiers chrétiens, notamment ceux de la langue grecque. En effet, le poisson se dit ICHTUS en grec ancien. Ce mot disposé en acrostiche, c’est-à-dire verticalement, fait apparaître ceci :

I IESUS = JESUS

CH CHRISTOS = CHRIST

T THEOU = DE DIEU

U UIOS = FILS DE

S SOTER = SAUVEUR.

En signalant que Saint Corentin se nourrissait tous les jours du même poisson, la tradition orale, consignée ensuite par écrit, voulait sans doute expliquer ceci : Saint Corentin, en chrétien fidèle, nourrissait son esprit et son cœur chaque jour par la méditation de la parole de Jésus-Christ.

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

Le monument actuel de style gothique est édifié du XIIIe siècle sur la base d'édifices plus anciens, et achevé sous le Second Empire. Il présente une apparente unité architecturale malgré un chantier permanent durant six siècles, marqué d'hésitations, d'arrêts dans la construction et de repentirs.

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

Classée Monument Historique sur la liste de 1862, la cathédrale est entièrement restaurée dans les années 1990 et 2000 qui voient la consolidation de ses structures et la restitution partielle de sa polychromie originelle plus vive.

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

La cathédrale est considérée comme l'élément majeur du patrimoine quimpérois, attirant de nombreux touristes venus admirer ses flèches culminant à plus de 75 mètres au-dessus du sol et encadrant la statue du roi légendaire Gradlon.

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

La cathédrale a un plan en croix latine et possède la particularité d'avoir une déviation vers la gauche de l'ordre de 10° de l'axe du chœur par rapport à la nef. Plusieurs hypothèses ont été données pour expliquer ce « désaxement » : choix symbolique de rappeler la position de la tête du Christ sur sa croix ; plus vraisemblablement contrainte due à la configuration du terrain (« désaxement » pour éviter le sol humide trop instable proche de la rivière) qui empêche de modifier l’axe de la cathédrale romane ; choix rationnel de raccorder l'édifice à la chapelle romane de la « Victoire » qui était alors une structure indépendante et un symbole important de la mythologie comtale (mémorial de la victoire du comte de Cornouaille Alain Canhiart sur son suzerain Alain III en 1031) avant de devenir la chapelle axiale ; présence du palais épiscopal au Sud et de l'urbanisme naissant, avec ses axes comme la rue Kéréon et la place sur laquelle la façade de la cathédrale ne pouvait être placée en biais, ce qui interdit de prolonger l’axe gothique du chœur et impose de conserver l’orientation de la nef romane.

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

Sous la Révolution, la cathédrale est transformée en temple de la Raison. Les échoppes fabriciennes accrochées aux flancs de la cathédrale sont converties en débits de boisson. Mobilier, objets sacrés et statues polychromes sont brûlés ou dispersés. Selon la tradition locale, un menuisier, Daniel Sergent, réussit à soustraire aux profanations les prétendues reliques de saint Corentin et celles du bienheureux Jean Discalceat et les transporter en l'église d'Ergué-Armel. Le bâtiment n'est rendu à sa vocation religieuse qu'avec le Concordat. Seules les reliques de saint Corentin sont restituées à la cathédrale

Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin
Kemper et son Saint Corentin

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens