Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 13:14

La Bretagne devenue anglaise appelle la France à la rescousse: résumons les deux articles précédents: Henri II, époux d'Aliénor d'Aquitaine, est le prince le plus puissant d'Europe. Après son intronisation très officielle à Rennes en 1166, les Anglais vont gouverner la Bretagne pendant environ trente-cinq ans, l'incluant dans l'empire des Plantagenêts. Tout d'abord au nom du fils, car Henri II a imposé le futur mariage (qui aura lieu quinze ans plus tard) de son fils Geoffroy, alors âgé de huit ans, avec Constance, la fille de Conan IV et de Marguerite d'Ecosse, déjà quatre ans! Par la suite, successivement duc et duchesse, les deux enfants, puis le jeune Arthur (fils de Constance), vont peu à peu s'affranchir de la tutelle anglo-angevine, après de violents échanges avec Hebri II, Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre, et se rapprocher des Capétiens.

Ballottée entre l'Angleterre et la France, au gré des alliances, fiançailles et mariages, rébellions et affrontements, destitutions et traités, la Bretagne résiste tant bien que mal. Le roi de France, Philippe-Auguste parvient en 1213 à imposer le Capétien Pierre de Dreux, dit Mauclerc,  en le mariant à la princesse Alix, demi-soeur d'Arthur et héritière du duché de Bretagne, après avoir rompu l'alliance promise avec un prince breton de la maison de Penthièvre. Cet étranger, volontaire dans l'action et fidèle au duché aura le mérite d'en rétablir la stabilité. C'est le début d'une nouvelle longue lignée de ducs pacifistes et administrateurs, qui assureront la prospérité de la Bretagne.

------ ------ ------ ------ ------ ------ ------ ------ ------

Nous entrons dans la période de la fin du Moyen-âge, étant admis que cette période du Moyen-Age est comprise entre 500 et 1500 de notre ère. Nous allons passer en revue rapide les règnes des cinq ducs qui se sont succédé à la tête du duché de Bretagne de 1213 à 1341 (durée moyenne du règne: 25,6 années).

La Bretagne est toujours un enjeu stratégique entre l'Angleterre et la France.

Pierre de Dreux, (Capétien) né en 1187, est duc de 1213 à 1237 (24 années). Il est surnommé "Mauclerc" (mauvais clerc) car il avait commencé des études religieuses mais avait préféré le métier des armes. Le duc Pierre Mauclerc est un parfait chevalier de son temps. Il essaye d'instaurer un pouvoir absolu, échoue mais trace le chemin pour son fils Jean 1er le Roux.

Pierre Mauclerc a laissé son empreinte à jamais dans l'histoire de la Bretagne. Les chevaliers avaient l'habitude de peindre leurs boucliers pour se reconnaître: ce sont les "armes" très variées. Celles du duc Mauclerc comportaient des "hermines" qui deviendront les armes du duché et subsistent dans l'actuel drapeau "gwenn ha du". En héraldique, les hermines sont le souvenir des vêtements de fourrure.Jean_Ier_le_Roux.png 

                                                                                        Jean 1er le Roux

 

Jean 1er Le Roux (1217-1237/1286) a le règne le plus long de l'histoire de la Bretagne: un demi-siècle sans grands éclats, mais solide et constructeur. A l'opposé de son père, Jean Le Roux poursuit les mêmes buts avec des moyens différents: peu de guerres mais beaucoup d'or, de procès, d'administration pour agrandir son domaine. Jean Le Roux poursuit et instensifie même l'oeuvre de fortification de ses villes et de ses châteaux. En politique extérieure, Jean 1er évite tout heurt définitif. S'il sert fidèlement son suzerain Louis IX en guerre avec l'Angleterre, il le fait sans zèle. En 1270, accompagné de son fils Jean, le duc participe à la dernière croisade menée par Saint-Louis. Elle échoue et le roi meurt devant Tunis, le 25 août. Preuve de son habileté, Jean 1er a marié en 1259 son fils aîné Jean à Béatrix, fille d'Henri III d'Angleterre, dans la basilique Saint-Denis, à Paris. Et Béatrix apporte en dot le comté de Richemond, si convoité des ducs.

10 août 1240: lors d'une cour plénière à Ploërmel, Jean le Roux dut, à contre-coeur et sur demande unanime des membres de l'assemblée, accepter l'exclusion de tous les Juifs du territoire breton, décision qui arrange bien les affaires de certains vassaux criblés de dettes et donc clients des usuriers juifs. Mais partout en Europe, l'antisémitisme - en principe pour des raisons religieuses, en réalité pour de sordides calculs financiers - se développe: au même moment le saint roi de France Louis IX invente l'infamante rouelle jaune, et bientôt Philippe le Bel expulsera lui aussi les Juifs de France après avoir confisqué tous leurs biens.   

Pendant ce temps:

1209: début de la croisade contre les Albigeois (cathares), croisade qui durera jusqu'en 1213.

En France, Philippe II (capétien) dit Philippe-Auguste (1165-1180/1223) règne puis Louis VIII (capétien) dit Louis le Lion (1187-1223/1226), suivi de Louis IX (capétien) dit Saint-Louis (1214-1226/1270) et de Philippe III (capétien) dit Philippe Le Hardi (1245-1270/1285).                                                               Henry_III_of_England.jpgHenri III

Les rois en Angleterre sont:  Jean sans Terre (Plantagenêt), roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine (1166-1199/1216) règne, suivi de Henri III (Plantagenêt) et duc d'Aquitaine (1207-1216/1272) suivi d'Edouard 1° (Plantagenêt) et duc d'Aquitaine (1239-1272/1307).

 

Jean II (1239-1286/1305) a guerroyé en Palestine dans sa jeunesse. Sa politique est pacifique même s'il doit se battre à l'extérieur. La puissance du duc n'est plus contestée ni contestable. Le duché se fortifie, le commerce est actif, la paix se prolonge, les comptes du duché sont excédentaires.

En 1294, la guerre éclate entre la France et l'Angleterre. La situation de Jean II devient délicate, car normalement il devrait aider le roi de France, mais il tient à garder le comté de Richemond. Il se décide alors à prendre le parti du roi d'Angleterre, qui est son beau-père. Mais à la suite des ravages commis par les troupes anglaises et galloises danns le Léon, il abandonne cette alliance et se retourne vers Philippe le Bel auquel il rend de signalés services dans sa campagne contre les Anglo-Flamands. Et, en récompense, Philippe le Bel reconnaît à la Bretagne le titre de duché-pairie. C'est en fait un titre purement honorifique, mais qui permet au roi de France de s'immiscer sournoisement dans les affaires intérieures de la Bretagne. Il n'a pas abandonné l'ambition de Capétiens de s'approprier le duché. Pour ce faire, il envoie en Bretagne des agents secrets chargés de travailler l'opinion et d'inféoder les membres influents du clergé à la politique française. En 1295, ses agents viennent même percevoir les taxes que le pape lui a permis de lever sur le clergé du royaume, ce qui suscite, à Tréguier, la résistance de l'habile avocat des pauvres, Yves Hélori, le célèbre Sant Erwan qui sera plus tard canonisé, en 1347.

Cependant, Jean II, qui était allé en Avignon assister au couronnement du pape Clément V, en 1305, y trouva la mort dans des circonstances tragiques. Le roi de France, Philippe le Bel, ses deux frères et le duc de Bretagne se relaient pour tenir la bride de la monture du souverain pontife. Or, en passant près d'un vieux mur sur lequel étaient massés de nombreux spectateurs, ce mur s'écroula juste sur eux. Le roi de France fut blessé, le pape renversé et sa tiare endommagée, et le duc resta pris sous les décombres, d'où il fut retiré tout mutilé. Il mourut quatre jours après.

C'est son fils Arthur qui lui succède.

Arthur II (1262-1305/1312) a un règne très court mais qui va se révéler lourd de conséquences. Le 27 juin 1309, Arthur obtient du pape Clément V un abaissement important des droits de mariage et sur l'héritage perçus par l'église. Ainsi se trouvent réglée la querelle commencée sous Mauclerc. Arthur se marie deux fois, en 1275 avec Marie de Limoges qui lui a donné entre autres Jean en 1286, futur duc, Marie de Limoges meurt en 1291. En Arthur épouse Yolande de Dreux qui lui donne Jean de Montfort. Les demi-frères se détestent.

Jean III, né en 1286, règne de 1312 à 1341. Il consolide le domaine ducal: il possède 28 villes contre 21 aux barons et 6 aux évêques. Rien d'extraordinaire ne se passe sous son règne si ce n'est sa haine pour Yolande de Dreux qui le pousse à supprimer tout ce qui est "Dreux" sur le blason de Bretagne qui se retrouve "d'hermine plein". Le duc combat vaillamment aux côtés du roi de France, sans se brouiller avec l'Angleterre. Malgré ses trois mariages, le duc Jean III n'a pas d'enfants. Pressé jusque sur son lit de mort (1341), Jean III refuse de choisir un héritier.

Qui doit régner en Bretagne? A défaut du droit, c'est la guerre qui va trancher!

Qui doit régner en France? A défaut d'accord entre Anglais et Français: c'est la Guerre de Cent ans!

Qui survivra? D'autant que l'Europe affronte la pire épreuve de son histoire: la peste et ses millions de morts!

Pendant ce temps:

En France, Philippe IV, dit Philippe le Bel (capétien) (1268-1285/1314) règne, puis Louis X, dit Louis le Hutin (querelleur) (capétien) (1289-1314/1316). Entre Louis X et Philippe V, il y a eu Jean 1° dit Jean la Posthume (capétien) (1316-1316 - roi pendant 5 jours). Succèdent à Jean 1°, Philippe V, dit Philippe le Long (capétien) (1292-1316/1322), Charles IV (dernier capétien) (1294-1322/1328) puis Philippe VI dit Philippe de Valois (Valois) (1293-1328/1350).

Les rois en Angleterre sont: Edouard II (Plantagenêt) et duc d'Aquitaine (1284-1307/1327: abdiqué) puis Edouard III (Plantagenêt) et duc d'Aquitaine (1313-1327/1377).

Dans la prochaine page d'histoire de la Bretagne, j'évoquerai Saint-Yves, les Plantagenêts, la peste de 1347 à 1351 en Europe et la Guerre de Cent Ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier GEBETE - dans histoire de la Bretagne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens