Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 15:47

Le 23 janvier 2017, comme chaque lundi, j'accompagne mon ami Gérard pour une petite sortie en VTT (moins de 40 km). Ce jour-là, on va faire le tour de Brest. Je poste dans cet articles les images vues au cours de la randonnée et mon texte fait une loupe sur la magnifique statue de Fanny de Laninon et de Jean Quéméneur au pont de Recouvrance.

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

Les deux personnages emblématiques du quartier de Recouvrance sont désormais statufiés et en couple ! L’artiste Jérôme Durand est l’auteur de cette œuvre plus grande que nature. Du haut du pont de Recouvrance où elle se détache, spectaculaire, sur le ciel bleu ou vue d’en bas, au pied de la tour Tanguy, d’où l’on aperçoit l’expression, si pleine de vie, du visage, en larme, de Fanny. L’histoire que raconte cette sculpture fait très couleur locale : « Un matelot vient prévenir Fanny, dans son bistrot, que Jean Quem’ est encore en train de faire le con. Il pleut, elle descend la rue de l’église en courant, elle arrive in extremis, elle le retient par sa vareuse… L’histoire finit bien ! » « Surplombant le square Pierre-Péron, cet immense artiste, avec, en toile de fond, le château, la tour Tanguy, le port et la rade de Brest, elle ne pouvait rêver plus beau socle… »

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

L’association « Les Amis de Recouvrance » a fait le choix de laisser une trace pérenne du quartier de Recouvrance en offrant à la ville de Brest une statue. Cette statue évoque les deux personnages emblématiques de Recouvrance, inspirés des chansons « La complainte de Jean Quéméneur » de Henri Ansquer (1885-1961) et « Fanny de Laninon » de Pierre Mac Orlan (1882-1970), le sculpteur (Jérôme Durand) a imaginé l’uchronie Fanny part à la Recouvrance de Jean. Le cours de ces deux destins tragiques transformé, l’histoire du quartier peut être réinventée.

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas. On utilise également l’anglicisme « histoire alternative » (alternate history). L'histoire contrefactuelle et l'uchronie se distinguent par la prééminence donnée soit à l'événement déclencheur (histoire contrefactuelle), soit à ses suites fictives (uchronie). Lorsqu’elle est associée à des moyens techniques qui permettent de remonter dans le temps et donc de modifier le passé, l’uchronie est directement associée au genre de la science-fiction.

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

La complainte de Jean Quéméneur. Henri Ansquer - vers 1900

Il s'appelait Jean Quemeneur,

Il était le fils d'une demi-sœur

De la fameuse Madame Larreur,

La grande Hortense,

Celle qui tenait un caboulot

«Aux gars de Dinard et de Saint-Malo»

En fac' la caserne du dépôt

A Recouvrance! ---- ---- ----

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

2. Sa mère était une Kermarec,

Vous savez bien, d'Lambezellec,

Une grosse puant du bec

Qui n'eut pas de chance

Avec Yann, son premier mari,

Bon garçon, mais faible d'esprit

Qui dans son grenier se pendit

A Recouvrance! ---- ---- ----

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

3. C'était parents aux Kervella

Vous avez connu ces gens-là?

Qui faisaient tant de tralalas

Et d'manigances

Portant voilettes et grands chapeaux

Qu'on aurait dit, ou peu s'en faut,

Qu'ça fréquentait des amiraux

A Recouvrance! ---- ---- ----

…/…

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

Fanny de Laninon - P.MacOrlan-V.Marceau -

Une très belle chanson de Pierre Macorlan, l'auteur de "Quai de Brume". C'est l'évocation du Brest d'avant-guerre par un jeune marin du DUGUAY-TROUIN, amoureux de Fanny, la plus belle fille de Laninon, quartier de Recouvrance. Mais 20 ans plus tard, Brest n'existe plus ("Brest dont il ne reste rien" disait Prevert dans "Barbara"...) et Fanny a disparu dans la tourmente.

Les vieilles cartes postales permettent de décoder la chanson et de retrouver le Pont Gueydon, le Duguay-Trouin, les blanches baleinières, la caserne du Dépôt qu'on appelait autrefois "la Cayenne", Recouvrance, et bien sûr Laninon...

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

1 -Allons sur le quai Gaydon, devant l'petit pont, chanter la chanson

Le branl'bas de la croisière, et dans la blanch' baleinière

Jean Bouin, notre brigadier, son bonnet capelé, un peu su'l'côté

Me rappelle mon bâtiment, c'était le bon temps, celui d'mes vingt ans.

Le bidel capitain' d'armes, et son cahier d'punis

Dans la Cayenn' f'sait du charme, à je n'sais quelle souris

Mais j'ai dans l'coeur une souffrance, quand le quartier-maître clairon

Sonnait en haut d'Recouvrance, aux fill's de Lanninon.

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

2 - La plus bell' de Lanninon, Fanny Kersauzon, m'offrit un pompon

Un pompon de fantaisie, c'était elle ma bonne amie

Elle fréquentait un bistrot, rempli de mat'lots, en face du dépôt

Quand je r'pense à mes plaisirs, j'aime mieux m'étourdir que d'me souvenir.

Ah, Fanny de Recouvrance, j'aimais tes yeux malins

Quand ton geste plein d'élégance balançait les marsouins

Je n'étais pas d'la maistrance, mais j'avais l'atout en main

Quand tu v'nais m'voir le dimanche, sur le "Dugay-Trouin".

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

3 - A c't'heure, je suis retraité, aux Ponts et Chaussées, maître timonier

Je fais le service des phares, et j'écoute la fanfare

De la mer en son tourment, d'Molène à Ouessant, quand souffle le vent

L'tonnerre de Brest est tombé, pas du bon côté, tout s'est écroulé.

Dans c'qui reste de Recouvrance, n'logerait pas un "sacco"

Et Fanny ma connaissance est morte dans son bistrot.

J'n'ai plus rien en survivance, et quand je bois un coup d'trop

Je sais que ma dernière chance s'ra d'faire mon trou dans l'eau.

4 - …/…

 

f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017
f)	à bicyclette dans BREST le 23 janvier 2017

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 15:33

Le phare de Saint-Mathieu est situé sur la pointe Saint-Mathieu, à Plougonvelin, dans les environs de Brest. Cette tour, construite en 1835 dans les ruines d'une ancienne abbaye, est un phare majeur de la côte française dont la portée théorique est de 29 milles marins (environ 55 km). Avec celui de Kermorvan, il donne la direction du chenal du Four, que suivaient les navires transitant sur un axe nord-sud avant la création du rail d'Ouessant, tandis que son alignement avec le phare du Portzic donne la route à suivre pour entrer dans le goulet de Brest. Le phare fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 23 mai 2011.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

Sur le promontoire de Saint-Mathieu ne se dressent pas seulement les ruines d'une abbaye, mais aussi un phare et un sémaphore moderne. Si cet ensemble peut sembler baroque (au point que certains avaient avancé l'idée, dans le cadre d'une restauration de l'abbaye, de démonter le phare pour le reconstruire plus loin), le site n'en garde pas moins sa cohérence, tant ces éléments sont liés par leur histoire.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

L'état de la tour de l'ancienne abbaye étant pitoyable, la Marine décide de financer et construire une nouvelle tour ronde en granite. La construction se fait en partie avec les pierres de l'abbaye Saint-Mathieu de Fine-Terre et donne naissance à une tour tronconique sur large soubassement circulaire. Elle est couronnée d'une terrasse circulaire ornée d'une corniche à denticule. Une enfilade de huit pièces (magasins, chambres des gardiens) sont disposées en anneau autour de la cage de l'escalier en vis qui en occupe le centre du fût de 3,2 mètres de diamètre intérieur et de 36 mètres de hauteur, dont la base est entourée d'une construction circulaire.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

L'escalier de 163 marches mène au feu tournant à 16 demi-lentilles placé à 55 m au-dessus du niveau de la mer qui est protégé par des glaces de 81 cm de côté et de 9 mm d'épaisseur. La mise en service a lieu le 15 juin 1835. Le feu à éclipses de 30 secondes en 30 secondes, dont la portée était de 35 km vers 1860, fonctionne d'abord à l'huile de colza, puis au pétrole avant d'être électrifié en 1932. Il s'agit désormais d'un feu à 1 éclat toutes les 15 s, à secteur blanc. Le phare est entièrement électrifié en mars 1932. En juin 1963, il prend son aspect actuel : tour peinte en blanc, marquée « SAINT-MATHIEU » en rouge, et bande rouge au sommet. Il est automatisé depuis 1996 et télécontrôlé depuis septembre 2005. Le phare n’est plus gardienné depuis février 2006.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

À l'abandon depuis septembre 2006, La Pointe Sainte-Barbe, l'emblématique hôtel du Conquet rouvrira en quatre étoiles. Les travaux de démolition ont débuté en septembre 2016. « Le désamiantage est fini. Les travaux de démolition ont commencé début septembre. » Guy Diquélou, l'hôtelier sud-finistérien, pose peu à peu son empreinte dans le Nord. Après l'hôtel Mercure Brest Centre Les Voyageurs, qui a ouvert pour les Fêtes maritimes, il est, avec Jean-Paul Chapalain, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Morlaix, l'un des deux porteurs du projet du Conquet.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

La Sobretec, société de maîtrise d'œuvre, et l'architecte Philippe Jean, ont préparé les travaux qui vont s'étaler sur un an et demi. L'ouverture est espérée début 2018. Des obstacles, il y en eut : les travaux ont pris un an et demi de retard, tout ça pour de l'amiante qui n'existait pas. Après ce blocage de l'inspection du travail, il était enfin temps de commencer. L'idée des deux associés est de proposer un hôtel quatre étoiles, de 36 chambres. Dans un premier temps, entre 20 et 25 emplois seront créés pour faire fonctionner l'hôtel.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

Pendant le chantier, une centaine de personnes d'entreprises de la région vont y travailler. Les travaux de désamiantage finis, le financement bouclé et le permis de construire en poche, le projet d'un peu plus de 5 millions d'euros est sur les rails. Une activité de restauration est aussi dans les plans, sous la forme d'une grande brasserie de mer, c'est ce qui avait marché à cet endroit. Il ne faut pas changer, et faire ce que les gens viendront chercher dans ce nouvel établissement, des beaux poissons et des fruits de mer.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

Un bar, situé sur le toit, offrira de quoi se régaler aussi les yeux en admirant la mer d'Iroise, Molène et Ouessant. Cette terrasse n'avait pas été exploitée jusqu'à présent, c'était dommage, avec la vue fantastique qu'elle offre. Après de longues années d'abandon, l'emblématique hôtel de la côte conquétoise semble désormais prêt à reprendre vie. Mais il faudra encore un peu de patience.

Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe
Le phare de Saint-Mathieu et le futur hôtel de Sainte Barbe

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 17:34

Le Canal de Nantes à Brest permet une plongée dans le cœur de la Bretagne : le Kreiz Breizh. Loin de la côte et de sa frénésie touristique, vous découvrirez les paysages verts et paisibles du Centre Bretagne. Le canal connait une nouvelle vie grâce au tourisme d’itinérance, à pied ou à vélo. Mais sans pour autant être envahi ! L’itinéraire décrit ici doit emprunter 320 km de chemin de halage sur les 360 km que compte le Canal de Nantes à Brest. La plus grande coupure est formée par le barrage de Guerlédan qui a "englouti" le canal.  Heureusement, une ancienne voie ferrée permet de le contourner, toujours par une voie verte ! Les villes et villages traversés, ou à proximité, offrent tous un patrimoine riche, marqués par cette force mystérieuse qui inspira les légendes bretonnes.

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

L’AF3V est une association animée par des bénévoles. Ses ressources proviennent essentiellement des cotisations de ses membres (500 adhérents en 2015, dont 90 associations), et des ventes de ses publications (carte IGN-AF3V des Véloroutes et Voies Vertes de France). Les nouveaux statuts de l’association, adoptés par l’Assemblée Générale du 23 mars 2013, redéfinissent la dénomination de l’AF3V qui se nomme désormais Association Française pour le développement des véloroutes et voies vertes….

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

Les Véloroutes et Voies Vertes de France : découvrir les véloroutes et voies vertes de France et choisir sa prochaine destination de balade ou de randonnée à vélo, en roller, à pied, en fauteuil, en hand’bike ou à cheval. Quel que soit votre âge, votre condition physique, que vous soyez en famille, entre amis ou en individuel, les véloroutes et voies vertes offrent de superbes aménagements pour randonner en toute sécurité.

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

Canal de Nantes à Brest, de Châteaulin à Port-de-Carhaix (V6 Bretagne) : Type de la voie : Voie Verte ; Nature de la voie : Chemin de halage ; Localisation : de Châteaulin à Port-de-Carhaix (Carhaix-Plouguer) ; Longueur : 74 Km ; Département, Région : Finistère (Bretagne) ; Villes traversées (ou très proches) : Châteaulin, Pleyben, Lennon, Châteauneuf-du-Faou, Landeleau, Cleden-Poher, Port-de-Carhaix (Carhaix-Plouguer), Activités possibles : Course à pied, Marche, Vélo tout chemin VTC, Vélo tout terrain VTT. Revêtement : Stabilisé.

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

Cette voie verte, en cours d'aménagement, permet d'ores et déjà de relier Châteaulin, à l'ouest du Finistère (à hauteur de la Presqu'Île de Crozon) à Port-de-Carhaix (6 km au sud de Carhaix-Plouguer) et à tout le réseau breton des Véloroutes et Voies Vertes, dont l'EV1 qui emprunte le canal de Nantes à Brest à partir de Port-de-Carhaix. C'est un itinéraire fort agréable et facile, qui suit la vallée de l'Aulne, puis de l'Hyère.

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

Les Grands Itinéraires : Pour partir découvrir les grands itinéraires en cours de développement en France, voici quelques itinéraires et projets nationaux, dont certains sont déjà trés praticables : - Avenue Verte London-Paris (AVLP) ; - Canal de Nantes à Brest ; - Canal du Nivernais ; - Velodyssée (EuroVelo 1 = Véloroute du Littoral Atlantique) ; - La Scandibérique (EuroVelo 3 = Véloroute des Pèlerins) = 

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

- Véloroute de l’Europe Centrale (EuroVelo 4) ; - Via Romea Francigena (EuroVelo 5) / Londres - Rome

- Véloroute Atlantique - Mer Noire (EuroVelo 6) / Nantes-Budapest ; - Véloroute de la Méditerranée (EuroVelo 8) ; - Véloroute du Rhin (EuroVelo 15) ; - La Loire à Vélo ; - Liaison Manche-Océan (V42) / St Malo - St Nazaire ; - La Vélofrancette (V43) / Caen - La Rochelle ;

- La Véloscénie (V40) / Paris - Mont Saint-Michel ; - Paris - Strasbourg (V52) ; - Tour de Bourgogne (V51) ; - Tour de Manche ; - Canal des 2 mers (V80) ; - Véloroute de la Vallée du Lot ; - Véloroute du Téméraire ou Véloroute Moselle-Saône (V50) ; - ViaRhôna (EuroVelo 17= du Léman à la Méditerranée).

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

Le canal de Nantes à Brest possède un chemin de halage de 340 km, déjà parfaitement cyclable et traversant toute la Bretagne intérieure. Il constitue donc l’un des plus longs et des plus beaux itinéraires de randonnée en France. Il est progressivement aménagé et autorisé officiellement, en commençant par le Morbihan suivi, depuis début 2012, par les Côtes d’Armor et bientôt par le Finistère. En Bretagne, il croise deux autres itinéraires cyclables : la Vilaine et le Blavet canalisé.

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

Depuis la création du barrage et du Lac de Guerlédan, le canal s’interrompt à proximité de Mûr de Bretagne (écluse 119) jusqu’à l’Abbaye de Bon Repos (écluse 138). La jonction entre ces deux points s’effectue facilement par la Voie Verte du Chemin du Petit Train.

à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest
à vélo sur le Canal de Nantes à Brest

Partager cet article

Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 21:46

Parcourir le nord Finistère à pied est sublime, et le parcourir à vélo est divin. En effet, pas besoin, pour cela, de slalomer au milieu des voitures ou de passer des heures à préparer votre itinéraire. Inaugurée en 2012, la véloroute des Abers permet de relier tranquillement le port de l’Aber Wrac’h à Brest, en faisant même un petit détour par Le Drennec. Au total, 42 kilomètres à pédaler des côtes de la Manche à la rade de Brest !

Rando sur la Véloroute des Abers
Rando sur la Véloroute des Abers
Rando sur la Véloroute des Abers

En se lançant à l’assaut de Landéda, Lannilis, Plouvien, Plabennec, Le Drennec, Gouesnou et Brest, on voit bien qu’on emprunte un itinéraire chargé d’histoire, créé en 1894… Mais à l’époque, pas question d’y voir le moindre cycliste, même muni de son casque, son éclairage et sa sonnette ! Un chemin de fer occupait alors les lieux et voyait chaque jour passer des cargaisons de légumes, crustacés et marchandises diverses transitant entre Brest et le port de l’Aber Wrac’h. Le dénommé « train patates » emmenait également, le week-end, les Brestois sur les plages de la côte nord, avant que la voie ferrée ne soit finalement démontée à la fin de la seconde guerre mondiale.

Rando sur la Véloroute des Abers
Rando sur la Véloroute des Abers

Depuis son aménagement en 2012, le sentier constitue un parfait terrain de jeu pour de grandes balades à vélo, loin de toute circulation (quelques rares traversées de bourgs et de routes nationales nécessitent toutefois la plus grande prudence). Le long de ce paysage sauvage et ombragé, on profite de quelques pauses salvatrices, comme à Plabennec où les abords du lac sont équipés d’aires de pique-nique et de jeux pour enfants. Et quand on est en pleine forme, alors on emprunte la variante qui nous mène jusqu’au Drennec et offre 7 kilomètres de balade supplémentaire…

Rando sur la Véloroute des Abers
Rando sur la Véloroute des Abers

Et si la fatigue nous gagne, une solution de repli est possible avec la ligne de bus 20 qui permet d’embarquer nos vélos… c’est un confort intellectuel.

Rando sur la Véloroute des Abers
Rando sur la Véloroute des Abers

L’Aber-Wrac'h est un fleuve côtier, puis dans sa partie aval une ria du pays de Léon dans le Nord-ouest du Finistère, en Bretagne. L'Aber-Wrac'h est le plus long aber et le plus septentrional de la Côte des Abers. C'est également le nom du hameau de Landéda abritant le port du même nom.

Rando sur la Véloroute des Abers
Rando sur la Véloroute des Abers

La lumière si changeante en Finistère nous a offert ce vendredi-là des reflets parfaits sur la surface idéale, sans un poil de vent, du lac de Plabennec.

Rando sur la Véloroute des Abers
Rando sur la Véloroute des Abers

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 01:23

Voie Verte de Morlaix à Carhaix-Plouguer (V7).
Cette Voie Verte a été créée sur une ancienne voie ferrée. Améliorée en 2007/2008 c’est maintenant la « V7 » du Schéma régional des Véloroutes et Voies Vertes de Bretagne. Elle possède un revêtement correct en VTC. Mais attention, les nombreuses traversées de route ne sont pas encore sécurisées !
Elle offre une grande qualité au niveau des paysages : le parcours, en permanence très sauvage, en pleine nature, monte depuis Carhaix à travers landes et bois jusqu’aux Monts d’Arrée, suit les crêtes, et redescend vers Carhaix et le canal de Nantes à Brest. Splendide façon de découvrir la Bretagne profonde.

rando vélo: Coatelan-Poullaouen

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 01:23

Voie Verte de Morlaix à Carhaix-Plouguer (V7).
Cette Voie Verte a été créée sur une ancienne voie ferrée. Améliorée en 2007/2008 c’est maintenant la « V7 » du Schéma régional des Véloroutes et Voies Vertes de Bretagne. Elle possède un revêtement correct en VTC. Mais attention, les nombreuses traversées de route ne sont pas encore sécurisées !
Elle offre une grande qualité au niveau des paysages : le parcours, en permanence très sauvage, en pleine nature, monte depuis Carhaix à travers landes et bois jusqu’aux Monts d’Arrée, suit les crêtes, et redescend vers Carhaix et le canal de Nantes à Brest. Splendide façon de découvrir la Bretagne profonde.

rando vélo: Coatelan-Poullaouen

Partager cet article

Repost0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 11:35

Eric de la Suisse : « Je viens de Suisse et je réalise mon premier Paris-Brest-Paris. Là, nous sommes à mi-chemin et je dois dire que c’est très dur. Je me sens fatigué mais je dois rallier Paris en 90 heures et ça devrait le faire. Le passage le plus compliqué jusqu’à maintenant a été le tronçon entre Loudéac et Carhaix, et spécialement la montée vers Saint-Nicolas-du-Pélem. Pfff ! Mais l’ambiance sur le parcours est juste incroyable et les paysages fantastiques. L’organisation est extraordinaire et l’accueil des gens, dans les villages, est magnifique. Il y en a qui veillent jusqu’à pas d’heure pour nous attendre, qui nous offrent du café, de l’eau, des gâteaux. Certains ont même organisé des guinguettes ».

Paris-Brest-Paris = 1200 km

Partager cet article

Repost0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 11:35

Eric de la Suisse : « Je viens de Suisse et je réalise mon premier Paris-Brest-Paris. Là, nous sommes à mi-chemin et je dois dire que c’est très dur. Je me sens fatigué mais je dois rallier Paris en 90 heures et ça devrait le faire. Le passage le plus compliqué jusqu’à maintenant a été le tronçon entre Loudéac et Carhaix, et spécialement la montée vers Saint-Nicolas-du-Pélem. Pfff ! Mais l’ambiance sur le parcours est juste incroyable et les paysages fantastiques. L’organisation est extraordinaire et l’accueil des gens, dans les villages, est magnifique. Il y en a qui veillent jusqu’à pas d’heure pour nous attendre, qui nous offrent du café, de l’eau, des gâteaux. Certains ont même organisé des guinguettes ».

Paris-Brest-Paris = 1200 km

Partager cet article

Repost0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 11:34

Eric de la Suisse : « Je viens de Suisse et je réalise mon premier Paris-Brest-Paris. Là, nous sommes à mi-chemin et je dois dire que c’est très dur. Je me sens fatigué mais je dois rallier Paris en 90 heures et ça devrait le faire. Le passage le plus compliqué jusqu’à maintenant a été le tronçon entre Loudéac et Carhaix, et spécialement la montée vers Saint-Nicolas-du-Pélem. Pfff ! Mais l’ambiance sur le parcours est juste incroyable et les paysages fantastiques. L’organisation est extraordinaire et l’accueil des gens, dans les villages, est magnifique. Il y en a qui veillent jusqu’à pas d’heure pour nous attendre, qui nous offrent du café, de l’eau, des gâteaux. Certains ont même organisé des guinguettes ».

Paris-Brest-Paris = 1200 km

Partager cet article

Repost0
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 22:41

Dimanche 16 août, à 16 h, les premiers concurrents de la 18e édition du Paris-Brest-Paris se sont élancés du vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines. 6.090 randonneurs de l’extrême - dont 362 femmes - sont attendus sur les routes du Grand Ouest, en ce début de semaine. Une première cette année : le nombre de cyclistes étrangers - soixante-six nationalités représentées – est supérieur à celui des coureurs français.

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Quinze étapes jalonnent le parcours, long de 1.200 km :

Étape 1 : Saint-Quentin-en-Yvelines - Mortagne-au-Perche (138 km)

Étape 2 : Mortagne-au-Perche - Villaines-la-Juhel (80 km)

Étape 3 : Villaines-la-Juhel - Fougères (88 km)

Étape 4 : Fougères - Tinténiac (54 km)

Étape 5 : Tinténiac - Loudéac (84 km)

Étape 6 : Loudéac - Carhaix (78 km)

Étape 7 : Carhaix - Brest (88 km)

Étape 8 : Brest - Carhaix (83 km)

Étape 9 : Carhaix - Loudéac (82 km)

Étape 10 : Loudéac - Tinténiac (85 km)

Étape 11 : Tinténiac - Fougères (54 km)

Étape 12 : Fougères - Villaines-la-Juhel (88 km)

Étape 13 : Villaines-la-Juhel - Mortagne-au-Perche (81 km)

Étape 14 : Mortagne-au-Perche - Dreux (77 km)

Étape 15 : Dreux - Saint-Quentin-en-Yvelines (63 km)

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Cette année, l’Asie est venue en masse comme l’explique un organisateur. On compte ainsi 61 Chinois, 26 Hongkongais, quatre Malaisiens, un Macanais (Macao) et un Sri Lankais. Dans le peloton, aussi de nombreux Bretons. Certains clubs, comme celui, de Rosporden (29) sont venus en nombre avec 17 participants. Michel, d’Ergué-Gabéric (29), est venu, plus modestement, avec deux amis. Ce concurrent ne semble pas stressé outre mesure. « C’est ma première participation. Depuis le premier janvier, j’ai parcouru plus de 10.000 km. Récemment, je suis allé voir ma fille et ma petite fille à Strasbourg. J’ai les jambes. Le mental devrait suivre. Je compte mettre 27 heures pour rallier Brest. Là-bas, ma femme m’attendra avec un cuissard et un maillot secs. Après je verrai ».

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

De temps à autre, des riverains applaudissent à tout rompre à l’entrée des villages. Les heures défilent. À 1 h 30 lundi 17 août, les premiers randonneurs arrivent à Fougères (35), en terre bretonne. Ville située à mi-distance de Brest et de Paris. « Ils sont repartis très vite, commente un bénévole. Ils ont à peine pris de quoi manger. Pas de sieste réparatrice ». Contrairement à cette dizaine de coureurs qui se partagent des tapis de sol sur les coups de 8 h. Indifférents au bruit.

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Non loin de là, Marcel, un médecin retraité bénévole fait le bilan de la nuit. « On a quand même eu trois hospitalisations. Deux pour des chutes et une pour une cause médicale qui n’a rien à voir avec l’épreuve. Un des blessés va pouvoir repartir. On est aussi intervenu assez souvent pour des tendinites. Certains coureurs ne couvrent pas assez leurs genoux. Cela ne pardonne pas ».

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Les premiers concurrents du Paris-Brest-Paris, partis dimanche 16 août à 16 h, ont rejoint la ville du Ponant le 17 août à 11 h 30. Avant de remettre immédiatement le cap sur la capitale. S’apprêtant à passer une nouvelle nuit sur leur vélo. (600 km en 19h30 = 30.7 km/h)

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Arrivés puis repartis, les plus de 5.000 participants du Paris-Brest-Paris ont jusqu’à demain 20 août 2015 pour rallier la capitale. Entre-temps, ils se seront arrêtés à Brest et auront montré à quel point cette épreuve est synonyme d’humanité, d’entraide, de partage et de dépassement de soi.

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Ils sont tous repartis vers Paris d’abord, histoire de boucler l’aventure, puis vers chez eux, aux quatre coins de la planète. L’aventure du Paris-Brest-Paris reprendra dans quatre ans... Et nul doute que la belle histoire vue hier, dans la foule d’anonymes en jersey, continuera à s’écrire sur le grand livre de l’humanité où l’effort, le partage et la simplicité d’un moment fort éclatent en lettres d’or. Dans la cour, les vélos s’empilent.

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

On prend des nouvelles. On trace la route du retour. On reprend des forces. On roupille sur les bancs. Il y a là une foule hétéroclite réunie par une seule passion et un seul mot, valable d’Helsinki à Séoul à en croire les tricots : « randonneur ». Un état d’esprit où la seule compétition qui vaille est celle que l’on livre à soi-même. « Faut être fou », balance Ralf, Montréalais alerte et plein d’autodérision qui, pour la photo, refuse de montrer ses dents. « L’hygiène, c’est après », se marre-t-il. Après, quand la route se sera refermée sur cette nouvelle aventure et que les anecdotes nourriront la légende de tous et l’intimité de chacun. « Moi, je l’ai fait deux fois, redevient sérieux Denis, à la buvette, et je n’ai jamais vu Mortagne-au-Perche. À chaque fois, je suis passé de nuit. Je peux juste dire que l’on croit être arrivé et que le Perche, ben y’a des sacrées bosses ». Parce que le Paris-Brest-Paris, ce sont 12.000 mètres de dénivelé

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Jean-Yves de Montauban-de-Bretagne : « Je viens de Montauban-de-Bretagne et c’est mon troisième Paris-Brest-Paris. C’est aussi très certainement mon dernier parce que j’ai aujourd’hui 72 ans et donc 76 la prochaine fois. Reste que j’aime bien cette épreuve, que j’ai courue en 64 et 69 heures les premières fois, pour l’ambiance générale et le contact avec les coureurs étrangers. Et puis arriver au bout, en moins de 90 heures pour moi cette fois, c’est se prouver des choses et en tirer de la satisfaction. Cette année, c’est le bonheur. Le temps est de la partie et l’encadrement des bénévoles est irréprochable. La réussite, de toute façon, ne peut être que le fruit de toute une équipe ».

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Eric de la Suisse : « Je viens de Suisse et je réalise mon premier Paris-Brest-Paris. Là, nous sommes à mi-chemin et je dois dire que c’est très dur. Je me sens fatigué mais je dois rallier Paris en 90 heures et ça devrait le faire. Le passage le plus compliqué jusqu’à maintenant a été le tronçon entre Loudéac et Carhaix, et spécialement la montée vers Saint-Nicolas-du-Pélem. Pfff ! Mais l’ambiance sur le parcours est juste incroyable et les paysages fantastiques. L’organisation est extraordinaire et l’accueil des gens, dans les villages, est magnifique. Il y en a qui veillent jusqu’à pas d’heure pour nous attendre, qui nous offrent du café, de l’eau, des gâteaux. Certains ont même organisé des guinguettes ».

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Marie-Jo, du Cyclo-club de Guipavas, effectue, depuis dimanche 16 août, la grande randonnée cyclo sportive Paris-Brest-Paris. Elle est arrivée mardi 18 août à Brest, à 9 h 24 précisément. Ses impressions sur la première partie de l’épreuve : « La première partie s’est bien passée avec une belle météo, mais la nuit a été dure à gérer à cause du manque de sommeil. J’ai été perturbée par le décès accidentel d’un participant (qui se serait endormi sur son vélo) ».

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Marie-Jo repartira après un arrêt d’une heure pour se doucher et s’alimenter. Elle aura effectué la première partie en 38 h 09 pour une moyenne totale de 16,2 km/h, arrêts compris. Arrivée prévue le 20 août. Elle se trouvait, le 19 août à Fougères, à 10 h 57, après 921 kilomètres parcourus et plus de 63 heures sur le vélo.

18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris
18e édition du Paris-Brest-Paris

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens