Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 16:16

Après Coville et ses 49 jours et 3 heures, après le Cléac’h et ses 74 jours, c’est Francis Joyon qui explose le record du tour du monde à la voile, en 40 jours. Le marin et son équipage, sur leur trimaran Idec Sport, ont franchi la ligne d’arrivée au large d'Ouessant le 26 janvier 2017. Ils battent de 4 jours le précédent record de Loïck Peyron. Le skipper d’Idec Sport, Francis Joyon, et son équipe ont franchi la ligne d’arrivée du Trophée Jules Verne ce jeudi matin pulvérisant le record du tour du monde à la voile.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

En avance de quatre jours sur le record détenu par Loïck Peyron, ils bouclent leur tour du monde en un peu plus de 40 jours. Un exploit majuscule qui va marquer l'histoire de la voile. Un record qu'il doit en grande partie à la qualité de son exceptionnel bateau. Et qui va se fêter à Brest, « où il se passe toujours de grandes choses », assure Francis Joyon.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

"On a fait du bon boulot; les gars ont tout donné; Ce record est le fruit du travail, entre la préparation et ces 40 jours", déclare Francis Joyon pour qui le record s'est joué lors de ces journées où Idec Sport a avalé plus de 900 milles. "Pourtant nous avons navigué avec peu de visibilité et pas mal de glace, mais les gars avec qui j'ai navigué ont de la ressource; je pense d'ailleurs qu'ils pourraient repartir", sourit Francis Joyon.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Après un premier essai en 2015, deux reports de départ et une première tentative avortée au bout d’une semaine de navigation, Francis Joyon et son équipage Idec Sport ont pris la mer, vendredi 16 décembre à 9h19, heure à laquelle ils ont franchi la ligne de départ entre Ouessant et le cap Lizard.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Après 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes, la Team Idec Sport – composée de Francis Joyon (FRA), Bernard Stamm (SUI), Alex Pella (ESP), Gwénolé Gahinet (FRA), Clément Surtel (FRA) et Sébastien Audigane (FRA) – a franchi victorieusement la ligne d’arrivée le jeudi 26 janvier à 08h19. Les six acolytes, auteurs d’un parcours impeccable, ont ainsi battu le record de l’épreuve détenu depuis 2012 par Loïck Peyron. Ce dernier avait alors bouclé son tour du monde en équipage, sans escale et sans assistance en 45 jours 13h 42 min et 53 sec.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée Jules Verne : Bientôt 25 ans d’histoire et 9 victoires pour 23 tentatives.

« En bordure d’Antarctique, nous ferons le tour du monde de la glissade. Nous irons surfer là où, depuis Cook, peu ont croisé, traversant les saisons d’ouest en est, d’Ouessant à Ouessant, en passant par les caps de Bonne Espérance, Leeuwin et Horn. À rebours, on comptera les jours, on dévalera les pentes, on avalera les méridiens. Le voyage ne durera que quatre-vingt jours, le temps de faire un petit tour. »

Florence Arthaud.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

« Et si on faisait le tour du monde en 80 jours ? » C’est Yves Le Cornec, dit « Mickey » qui lance l’idée, un soir de l’année 1985, à une tablée de marins faisant ripaille chez le bon docteur Jean Le Rouzic. Avec Mickey, sont présents Florence Arthaud, Eugène Riguidel, Gabriel Guilly et leur bande de copains réunis à la Trinité-sur-mer, pour célébrer leur retour de la transat Québec-Saint Malo. À bord de William Saurin, le trimaran de Riguidel, ils viennent de parcourir 3000 milles à près de 13 nœuds, vitesse moyenne jamais atteinte jusqu’alors pour traverser l’Atlantique. « En discutant et en imaginant des navigations autour du monde à cette vitesse, l’idée des 80 jours m’est soudain apparue comme une évidence », se souvient Yves le Cornec.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

26 000 milles parcourus en 80 jours moins 5 minutes : le pari romanesque lancé, en 1872, par Jules Verne à son flegmatique personnage Phileas Fogg fournit un bien élégant prétexte pour une nouvelle aventure océanique. Mais le Trophée Jules Verne n’est pas encore né. « À l’époque, on était très loin d’imaginer les performances des bateaux d’aujourd’hui, boucler un tour du monde à cette vitesse représentait un vrai challenge », raconte encore son inventeur.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

C’est l’aîné des frères Peyron qui, le premier, établira le record de vitesse autour du monde, bouclant son tour en 79 jours, dès avril 1993. Depuis, sous les auspices de Jules Verne, les skippers n’ont eu de cesse de raccourcir le temps de la circumnavigation. 74 jours, 71, 64, 63, 50, 48, et 45 jours en 2012… Ces navigateurs, qui ont vu gravé leur nom sur la plaque du Trophée Jules Verne sont Bruno Peyron trois fois, Peter Blake, Robin Knox-Johnston, Olivier de Kersauson deux fois, Franck Cammas et Loïck Peyron. D’autres les ont défiés et les défieront encore.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Un quart de siècle après le début de leur aventure commune, Titouan garde la satisfaction de savoir l’esprit de « leur » Trophée intact. « Le Trophée Jules Verne demeure une référence, une enseigne prestigieuse au service des skippers et de leurs sponsors et n’a jamais dérogé à ce principe », se réjouit le marin-peintre.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Yves Le Cornec, l’inventeur des 80 jours à la voile, fait aussi ce constat : « le Trophée n’a pas été récupéré, il est resté vierge de toute connotation commerciale, simple, fort et universel. »

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

En 25 ans, le périple a changé. Si le parcours est le même, la volte des équipages de Spindrift 2 et Idec Sport, qui filent à plus de 30 nœuds autour du globe en 2015, ne ressemble pas au voyage à 14,39 nœuds de moyenne du pionnier Commodore Explorer. Pourtant, l’esprit d’aventure est immuable. « J’aimerais leur demander, à leur retour, comment ils ont vu le monde…», ajoute Yves Le Cornec. Car il s’agit bien de cela, en fin de compte : courir pour voir le monde.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2016 : Francis Joyon (1 trophée/3 tentatives) / Idec-Sport – 2017 - Record du trophée Jules Verne en 40 Jours 23h 30min 30s – Tentative 2016 : Francis Joyon / Idec-Sport - Tentative 2015 : Francis Joyon / Idec-Sport.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2012 : Loïck Peyron (1 trophée/1 tentative) / Banque Populaire V - 2012 – Record du Trophée Jules Verne en 45 jours 13 heures et 42 minutes et 53 secondes.

Trophée 2010 : Franck Cammas (1 Trophée/3 tentatives) / Groupama 3 – 2010 - Record du Trophée Jules Verne en 48 jours 7h 44min 52s - Tentative 2009 : Franck Cammas / Groupama 3 - Tentative 2008 : Franck Cammas / Groupama 3.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2005 : Bruno Peyron (3 Trophées/6 tentatives) / Orange II – 2005 – Record du Trophée Jules Verne en 50 Jours 16h 20min 4s - Tentative 2004 : Bruno Peyron / Orange II (2ème) - Tentative 2004 : Bruno Peyron / Orange II (1ère) -

Trophée 2002 : Bruno Peyron / Orange – 2002 – Record du Trophée Jules Verne en 64 Jours 8h 37min 24s - Tentative 2002 : Bruno Peyron / Orange

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 1993 : Bruno Peyron / Commodore Explorer – Record du Trophée Jules Verne en 79 Jours 6h 15min 56s.

Trophée 1997 : Olivier de Kersauson (2 Trophées/5 tentatives) / Sport-Elec – Record du Trophée Jules Verne en 71 Jours 14h 22min 8s. - Tentative 2002 : Olivier de Kersauson / Geronimo - Tentative 2003 : Olivier de Kersauson / Geronimo - Tentative 2004 : Olivier de Kersauson / Geronimo

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2004 : Olivier de Kersauson / Geronimo – Record du Trophée Jules Verne en 63 Jours 13h 59min 46s.

 

Trophée 1994: Peter Blake (1 Trophée/2 tentatives) & Robin Knox-Johnston (1 Trophée/2 tentatives) / Enza New Zealand – Record du Trophée Jules Verne en 74 Jours 22h 17min 22s - Tentative 1993 : Peter Blake & Robin Knox-Johnston / Enza New-Zealand

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 12:56

La performance que Thomas Coville (Sodebo) vient de réaliser est tout simplement extraordinaire ! En franchissant la ligne d’arrivée, au large de l’île d’Ouessant, peu avant 18 h dimanche 25 décembre 2016, il boucle le tour du monde à la voile en solitaire en moins de 49 jours 3 heures 7 minutes et 38 secondes. Soit, un record battu de plus de 8 jours ! Il est arrivé à Brest, quai Malbert, à 11h30. Après quatre tentatives manquées pour battre le record du tour du monde à la voile en solitaire établi en 2008 par Francis Joyon (57 j 13 h 34'), Thomas Coville et son Ultim Sodebo y sont enfin arrivés.

Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?

Thomas Coville plaisante sur son "49.3" (mais tacle "ceux qui essaient de passer en force"), On a un moyen mnémotechnique pour se souvenir du chiffre du record. Dimanche 25 décembre 2016, le jour de Noël, le marin français de 48 ans avait signé un temps de 49 jours, 3 heures, 7 minutes et 38 secondes. Celui qui avait franchi la ligne d'arrivée virtuelle, au large d'Ouessant à 17h57 après avoir parcouru 52.597 km (28.400 miles) à la vitesse moyenne de 24,09 nœuds (45 km/h), semblait avoir du mal à y croire à Brest.

Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?

Thomas Coville a savouré son exploit ce 26 décembre 2016, expliquant avoir "réalisé quelque chose qui est en moi depuis des années et qui s'est délivré d'un seul coup". Se disant "usé" et "fatigué", il a tout de même exprimé sa "joie" et reconnu qu'il s'agissait pour lui d'un "moment incroyable". A la question de savoir s'il rentrait "dans le monde des très grands marins", il s'est par ailleurs montré modeste. "Quand vous êtes athlète, vous cherchez une performance qui signe votre singularité, ce que vous êtes vraiment à l'instant T", a-t-il expliqué.

Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?

Des centaines de personnes massées sur les sentiers et les points de vue, aux abords du goulet, des milliers de personnes à l’attendre au port. Thomas Coville a créé la sensation à Brest, au terme d’un tour du monde en solitaire bouclé en moins de cinquante jours. Seul pendant 49 jours sur son trimaran lancé autour du monde. Avalé par la foule à son arrivée à Brest. Thomas Coville a savouré le moindre instant, a multiplié les accolades et laissé le trop-plein d’émotion s’écouler. Ce 26 décembre 2016, en rade de Brest et quai Malbert, c’était bien plus qu’un grand moment de voile ; c’était son jour, le résultat de dix ans de travail acharné pour parcourir le globe en moins de 50 jours. Tout souriait enfin, tout s’alignait parfaitement, jusqu’au soleil et la petite brise de nord qui lui intimait de ramener son fidèle destrier à bon port. Au-delà de la performance sportive et de ce nouveau temps de référence, on retiendra le parcours de cet homme, aussi talentueux que déterminé. Jusqu’à sa manière de regarder et d’accueillir le moindre bateau qui venait à sa rencontre pour embouquer le Goulet. Un signe, un index pointé, un mot pour tous ceux entrés en communion avec lui.

Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?

Mieux que quiconque, le marin de 48 ans connaît la fragilité de ce genre de performance. Il sait combien la réussite ou l’échec ne tient pas à grand-chose. Comme lorsqu’il enfourne (bascule par-devant), à quelques heures de couper la ligne à Ouessant. Le bateau accélère au portant et plante jusqu’au cockpit, les safrans sont en l’air et ne répondent plus. Les étraves se retrouvent 11 m sous la surface de l’eau. La plateforme va-t-elle se disloquer ? Le bateau se repose à l’endroit et le sprint final peut continuer. Si le navigateur connaît l’insoutenable fragilité de la performance, il mesure aussi la force du lien qui unit les hommes, la confiance qui est nécessaire pour aller au bout de ce genre de projet.

Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?

Olivier de Kersauson : « Je suis très content. C’est fait ! C’est la première fois que je me faisais du souci pour un mec en mer. C’est la continuité de plein de choses, il a embarqué comme matelot avec moi et aujourd’hui, il est champion du monde en pétant le record autour du monde. Il a pris goût. Mais cela ne suffit pas, il faut être exceptionnel. Nous, on savait qu’il était bon. Aujourd’hui, tout le monde sait qu’il est exceptionnel. Je suis allé caresser les bras car ce sont quand même les bras de mon " Geronimo ", les flotteurs aussi ».

Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?

« Mes premiers mots iront pour l’homme que j’ai longtemps admiré : Francis Joyon ». Thomas Coville.

« Je ne veux pas qu’on se rappelle seulement du chiffre mais de la manière avec laquelle on y est parvenu ». Thomas Coville.

« Le temps de 49 jours, ce n’est pas moi, c’est Jean-Luc Nélias, mon routeur. Il m’a poussé tout le temps. Moi, je voulais juste battre le record de Francis Joyon ». Thomas Coville.

Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?
Thomas COVILLE, le record absolu?

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 17:47

La milliardaire Dona Bertarelli est passionnée de mer et de bateaux. Première femme à s’imposer sur le Bol d’Or dans son jardin suisse, elle a voulu aller voir plus loin à l’horizon. Hier matin, sur le maxi-trimaran « Spindrift 2 », skippé par son compagnon Yann Guichard, elle s’est élancée pour un Trophée Jules-Verne. A 47 ans, elle veut vivre cette aventure sportive mais surtout humaine avec les 13 équipiers du bord. « Spindrift 2 », skippé par le compagnon de Dona Bertarelli, Yann Guichard, a coupé la ligne de départ du Trophée Jules Verne, hier matin à 5 h 01’58’’. La Suissesse d’origine italienne (47 ans) est la seule femme à se lancer dans ce tour du monde.

Brest, port des records

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 17:47

La milliardaire Dona Bertarelli est passionnée de mer et de bateaux. Première femme à s’imposer sur le Bol d’Or dans son jardin suisse, elle a voulu aller voir plus loin à l’horizon. Hier matin, sur le maxi-trimaran « Spindrift 2 », skippé par son compagnon Yann Guichard, elle s’est élancée pour un Trophée Jules-Verne. A 47 ans, elle veut vivre cette aventure sportive mais surtout humaine avec les 13 équipiers du bord. « Spindrift 2 », skippé par le compagnon de Dona Bertarelli, Yann Guichard, a coupé la ligne de départ du Trophée Jules Verne, hier matin à 5 h 01’58’’. La Suissesse d’origine italienne (47 ans) est la seule femme à se lancer dans ce tour du monde.

Brest, port des records

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:41

Trimaran IDEC est un maxi-trimaran lancé en 2007 et skippé de 2007 à 2015 par Francis Joyon et parrainé par le groupe IDEC. Depuis 2015, son skipper est le Chinois Guo Chuan. Le principal objectif de Francis Joyon était de reprendre le record du tour du monde en solitaire à Ellen MacArthur. Le marin de Locmariaquer a réussi en janvier 2008, la battant de plus de deux semaines, et s'est même adjugé le 2e meilleur temps autour de la planète devant des bateaux menés en équipage (Cheyenne, Géronimo, Orange…), n'ayant été devancé que par Orange II puis depuis le 20 mars 2010 par Groupama 3 et désormais depuis le 6 janvier 2012 par le Maxi Banque populaire. Le trimaran est vendu en 2015 au marin chinois Guo Chuan, premier Chinois à avoir fait un tour du monde en solitaire et sans escale.
Trophée Jules Verne : Francis Joyon part à la chasse au record ; Idec et Joyon sont à Brest. Alors qu´IDEC est en code orange et annonce un départ pour ce samedi 21 novembre 2015, Spindrift a ...

Brest, port du trophée Jules Verne

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:41

Trimaran IDEC est un maxi-trimaran lancé en 2007 et skippé de 2007 à 2015 par Francis Joyon et parrainé par le groupe IDEC. Depuis 2015, son skipper est le Chinois Guo Chuan. Le principal objectif de Francis Joyon était de reprendre le record du tour du monde en solitaire à Ellen MacArthur. Le marin de Locmariaquer a réussi en janvier 2008, la battant de plus de deux semaines, et s'est même adjugé le 2e meilleur temps autour de la planète devant des bateaux menés en équipage (Cheyenne, Géronimo, Orange…), n'ayant été devancé que par Orange II puis depuis le 20 mars 2010 par Groupama 3 et désormais depuis le 6 janvier 2012 par le Maxi Banque populaire. Le trimaran est vendu en 2015 au marin chinois Guo Chuan, premier Chinois à avoir fait un tour du monde en solitaire et sans escale.
Trophée Jules Verne : Francis Joyon part à la chasse au record ; Idec et Joyon sont à Brest. Alors qu´IDEC est en code orange et annonce un départ pour ce samedi 21 novembre 2015, Spindrift a ...

Brest, port du trophée Jules Verne

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:41

Trimaran IDEC est un maxi-trimaran lancé en 2007 et skippé de 2007 à 2015 par Francis Joyon et parrainé par le groupe IDEC. Depuis 2015, son skipper est le Chinois Guo Chuan. Le principal objectif de Francis Joyon était de reprendre le record du tour du monde en solitaire à Ellen MacArthur. Le marin de Locmariaquer a réussi en janvier 2008, la battant de plus de deux semaines, et s'est même adjugé le 2e meilleur temps autour de la planète devant des bateaux menés en équipage (Cheyenne, Géronimo, Orange…), n'ayant été devancé que par Orange II puis depuis le 20 mars 2010 par Groupama 3 et désormais depuis le 6 janvier 2012 par le Maxi Banque populaire. Le trimaran est vendu en 2015 au marin chinois Guo Chuan, premier Chinois à avoir fait un tour du monde en solitaire et sans escale.
Trophée Jules Verne : Francis Joyon part à la chasse au record ; Idec et Joyon sont à Brest. Alors qu´IDEC est en code orange et annonce un départ pour ce samedi 21 novembre 2015, Spindrift a ...

Brest, port du trophée Jules Verne

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:41

Trimaran IDEC est un maxi-trimaran lancé en 2007 et skippé de 2007 à 2015 par Francis Joyon et parrainé par le groupe IDEC. Depuis 2015, son skipper est le Chinois Guo Chuan. Le principal objectif de Francis Joyon était de reprendre le record du tour du monde en solitaire à Ellen MacArthur. Le marin de Locmariaquer a réussi en janvier 2008, la battant de plus de deux semaines, et s'est même adjugé le 2e meilleur temps autour de la planète devant des bateaux menés en équipage (Cheyenne, Géronimo, Orange…), n'ayant été devancé que par Orange II puis depuis le 20 mars 2010 par Groupama 3 et désormais depuis le 6 janvier 2012 par le Maxi Banque populaire. Le trimaran est vendu en 2015 au marin chinois Guo Chuan, premier Chinois à avoir fait un tour du monde en solitaire et sans escale.
Trophée Jules Verne : Francis Joyon part à la chasse au record ; Idec et Joyon sont à Brest. Alors qu´IDEC est en code orange et annonce un départ pour ce samedi 21 novembre 2015, Spindrift a ...

Brest, port du trophée Jules Verne

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:41

Trimaran IDEC est un maxi-trimaran lancé en 2007 et skippé de 2007 à 2015 par Francis Joyon et parrainé par le groupe IDEC. Depuis 2015, son skipper est le Chinois Guo Chuan. Le principal objectif de Francis Joyon était de reprendre le record du tour du monde en solitaire à Ellen MacArthur. Le marin de Locmariaquer a réussi en janvier 2008, la battant de plus de deux semaines, et s'est même adjugé le 2e meilleur temps autour de la planète devant des bateaux menés en équipage (Cheyenne, Géronimo, Orange…), n'ayant été devancé que par Orange II puis depuis le 20 mars 2010 par Groupama 3 et désormais depuis le 6 janvier 2012 par le Maxi Banque populaire. Le trimaran est vendu en 2015 au marin chinois Guo Chuan, premier Chinois à avoir fait un tour du monde en solitaire et sans escale.
Trophée Jules Verne : Francis Joyon part à la chasse au record ; Idec et Joyon sont à Brest. Alors qu´IDEC est en code orange et annonce un départ pour ce samedi 21 novembre 2015, Spindrift a ...

Brest, port du trophée Jules Verne

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:41

Trimaran IDEC est un maxi-trimaran lancé en 2007 et skippé de 2007 à 2015 par Francis Joyon et parrainé par le groupe IDEC. Depuis 2015, son skipper est le Chinois Guo Chuan. Le principal objectif de Francis Joyon était de reprendre le record du tour du monde en solitaire à Ellen MacArthur. Le marin de Locmariaquer a réussi en janvier 2008, la battant de plus de deux semaines, et s'est même adjugé le 2e meilleur temps autour de la planète devant des bateaux menés en équipage (Cheyenne, Géronimo, Orange…), n'ayant été devancé que par Orange II puis depuis le 20 mars 2010 par Groupama 3 et désormais depuis le 6 janvier 2012 par le Maxi Banque populaire. Le trimaran est vendu en 2015 au marin chinois Guo Chuan, premier Chinois à avoir fait un tour du monde en solitaire et sans escale.
Trophée Jules Verne : Francis Joyon part à la chasse au record ; Idec et Joyon sont à Brest. Alors qu´IDEC est en code orange et annonce un départ pour ce samedi 21 novembre 2015, Spindrift a ...

Brest, port du trophée Jules Verne

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens