Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Aujourd'hui, ce matin, j'ai publié un article sur mon blog "gebete.reidid.over-blog.com" décrivant les règnes d'Alain IV Fergent (1084/1112) et de Conan III le Gros (1112/1148). Sur le présent blog, je voudrais décrire la suite de la maison de Cornouaille puis l'avènement de la maison de Penthièvre à la tête de la Bretagne.

Nous avons vu que, d'une façon générale, le règne de Konan III sur la Bretagne était globalement positif. Son règne avait dépassé le cadre purement féodal qui était celui qu'il avait trouvé en 1112, à l'abdication de son père, pour s'affirmer comme un prince territorial responsable de l'ordre public, et il a surtout profité des circonstances en soutenant activement le renouveau de l'Eglise, son seul soutien. Vis-à-vis de la branche cadette des Penthièvre, il a su ménager un compromis en mariant sa fille Berthe avec Alain le Noir, comte de Richemond, ce qui assurait le ralliement de cette famille turbulente à l'aurotité ducale, mais la mort prématurée d'Alain le Noir en 1146 remit tout en question. En effet, Berthe se remaria presque aussitôt avec Eon de Porhoët, personnage intrigant et avide de pouvoir. De plus, à la fin de sa vie, Konan III allait commettre un acte qu'aucun historien n'a jamais pu expliquer. Délibérément, il a désavoué son fils Hoël, le déclarant illégitime, sans raisons et sans preuve d'aucune sorte, et a institué son héritier le jeune Konan, fils de sa fille Berthe et d'Alain Le Noir, chargeant son gendre Eon de Porhoët d'assumer la régence en attendant la majorité de son petit-fils. Cet acte incompréhensible allait provoquer bien des vicissitudes dans le duché.

henri-II-Plantagenet.jpg

A sa majorité ducale (quinze ans), Conan (j'alterne intentionnellement les deux orthographes des noms propres: Konan ou Conan, Huël ou Houël) réclame les clés du duché à sa mère Berthe, qui n'entend pas abdiquer. Conan, aidé par Houël, n'ayant pas obtenu non plus satisfaction par les armes, se réfugie alors en Angleterre à Richemond, et va solliciter l'aide d'Henri II Plantagenêt. L'occasion est trop belle pour le jeune roi d'Angleterre, déjà maître de l'Aquitaine, de la Normandie, de l'Anjou, du Maine et du Poitou. 

La Bretagne constitue le complément idéal, d'autant qu'il prend déjà un pied dans le comté de Nantes à la suite du décès de son frère, comte d'Anjou. Conan IV le Petit sera bien duc de Bretagne en 1154, faisant passer ainsi le duché dans la maison de  Penthièvre.  Mais pas pour très longtemps, car il est aussi le vassal  d'Henri II à Richemend:  en 1.166; Conan menacé par une rébellion de barons bretons est obligé de faire appel Henri II qui écrase ses adversaires à Fougères, avant d'exiger le duché tout entier à Conan IV le Faible.

En 1166, Henri II impose les fiançailles de son fils Geoffroy (8 ans) avec Constance (5 ans), fille de Conan IV. Aussitôt, Henri II fait abdiquer le duc Conan IV et gouverne directement la Bretagne. Les barons bretons refusent le coup de force Plantagenêt et pendant plus de 20 ans, à de nombreuses reprises, se révvoltent. Henri II est un terible guerrier qui brise les rébellions par le fer et le feu. Y compris celles de ses propres fils.Sceau_de_Geoffroi_II_-_Duc_de_Bretagne.png

En 1118, Geoffroy (1158-1181/1186) peut enfin épouser la duchesse Constance. Pour la première fois, un étranger est duc de Bretagne. Mais le nouveau duc est tué le 19 août 1186 lors d'un tournoi, à Paris. Paradoxalement, la poigne de fer des Plantagenêt a des effets bénéfiques en développant l'administration et l'organisation du duché. "L'Assise du comte Geoffroy" de 1184 est le premier texte législatif breton.

Toute jeune veuve, la duchesse Constance (1162-1181/1201), déjà mère d'une petite Aliénor et le dimanche de pâques 29 mar 1187, notre bonne duchesse a mis au monde un fils du défunt duc, Arthur. Le choix du nom "Arthur" est tout un symbole... Henri II accourt, oblige Constance à se remarier à l'un de ses chevaliers. Mais le roi Henri II est épuisé, il meurt le 6 juillet 1189, à 56 ans.

Constance règne avec fermeté. Richard "Coeur de Lion" (1157-1189/1199), fils et digne successeur d'Henri II, intervient, enlève la duchesse et ravage la Bretagne. Richard est tué le 6 avril 1199 lors du siège de Châlus, en Limousin. Son frère, Jean sans Terre, (1167-1199/1216), l'ennemi du fameux Robin des Bois, lui succède. Libre, Constance se remarie, en 1197, avec Guy de Thouars, seugneur français dont elle  a trois filles, avant de mourir en 1201.

A 14 ans, Arthur devient duc. En juillet 1202, Philippe Auguste l'arme chevalier (à 15 ans) et lui donne une troupe. Mais bientôt Jean sans Terre s'empare du jeune duc par surprise. Détenu d'abord au château de Falaise, il est ensuite transféré à Rouen. Il n'avait pas de pitié à attendre de son oncle mais comme aucun serviteur ne veut perpétrer son meurtre... Jean sans Terre, en personne, vient le prendre par une sombre nuit d'avril 1203, pour l'emmener sur une barque. Il le tue lui-même d'un coup d'épée puis jette son corps dans la Seine. Shakespeare en tirera une tragédie: "le roi Jean" où les caractères sont assez conformes à l'histoire.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens