Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 16:09

Coustouges est l'une des communes de France continentale les plus méridionales, la seconde après Lamanère. Le village est situé à 832 m d'altitude. Le village est frontalier avec l’Espagne.

Le nom de Coustouges provient du latin Custodia, qui désignait soit un poste de garde, soit une mission de surveillance. Un lieu-dit proche se nomme La Guarda. La position stratégique du village confirme cette étymologie.

Coustouges compte 103 coustougiens. Altitude mini : 411 m ; Altitude maxi : 1120 m. L'église Sainte-Marie est d'époque romane. Elle est en bon état de conservation malgré le fait que son portail a la particularité d'avoir été taillé dans la pierre tendre, et non dans le marbre comme celui de la plupart des édifices.

Plaque typique de Coustouges. On trouve dans le village plusieurs plaques bilingues aux noms fantaisistes indiquant les noms des rues et des places. Le hameau de Villeroge possède sa propre église, dédiée à Saint-Michel.

François Pinault (1936-) : homme d'affaires français, ayant acquis une maison à Coustouges en septembre 2004 ; Shakira (1977-) : la chanteuse colombienne possède une résidence à Villeroge.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Maçanet de Cabrenys est une commune de la comarque d'Alt Empordà dans la Province de Gérone en Catalogne (Espagne). Elle se trouve à la frontière de la France.

En l'an 954 le comte Guifré II de Besalú fait donation au monastère de Sant Pere de Camprodon de l'alleu de Tapis, pour que soit bâti le sanctuaire de Les Salines. Pendant le Moyen Âge il a été fortifié, en conservant restes de la muraille avec trois couvertures du XVe siècle. En 1440 on a ajouté de Cabrenys au nom de Maçanet, parce que la possession du village passe à la baronnie de Cabrenys, de la lignée des Rocabertí. En 1553 la peste noire y anéantit la moitié de la population. En juillet 1675 le lieutenant-général français Le Bret, avec 1 500 hommes, pille le village.

Le village possède des nombreuses sources et son climat agréable attire de nombreux touristes, qui sont la principale source de revenus économiques, ainsi que la construction, l'agriculture et l'élevage. Les restaurants y sont nombreux. Une usine d'embouteillage de l'eau de la source de Les Creus y est implantée, qui actuellement appartient au groupe Vichy Catalán. Il existait auparavant une industrie textile et métallurgique ainsi que des usines de bouchons de liège et une grande usine de pipes. Maintenant il ne reste quelques petits ateliers. L'agriculture, l'élevage et l'industrie forestière ont presque disparu.

L'église Saint-Martin - L'église Saint-Martin, du XIIe siècle ou XIIIe siècle, appartient au roman tardif. Elle se compose d'une seule nef rectangulaire couverte par une voûte en arc ogival et d'une abside en demi-cercle couverte par une voûte en forme d'amande. Le portail est composé d'un tympan-lisse de quatre arcs et d'une archivolte; la porte, en bois, est décorée avec du fer forgé caractéristique de l'époque.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

L'altitude de Saint-Laurent-de-Cerdans varie entre 382 et 1 305 mètres. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la situation frontalière du village en fait une zone d'échanges... illégaux. C'est grâce à la contrebande que vont se développer les industries de l'espadrille et du tissu, industries qui fleurirent jusqu'en 1950.

On compte 1125 Laurentins.  Particularité du village : fabrication de sandales. On peut visiter la fabrique de l'Union sandalière (société coopérative de production).

On peut visiter aussi le Musée d'art et traditions populaires avec une grande salle consacrée à l'industrie de l'espadrille (reconstitution d'une usine de 1929) et une salle consacrée à la "Retirada" (fuite des espagnols républicains en 1939).

Et l’Usine d'espadrille "Création Catalane".

Sans oublier l’Usine "Les Toiles du Soleil". Tissés sur des métiers anciens, les textiles catalans des Toiles du Soleil se vendent jusque dans les boutiques de luxe de Tokyo.

Deux films ont été tournés en partie à Saint-Laurent de Cerdans : 1959 : Le Bossu ; 1989 : La Fille des collines.

Au coeur des forêts du Roussillon, sur la frontière espagnole, le golf du Domaine de Falgos étend son parcours entre massif du Canigou et baie de Rosas. Au gré des swings et des putts, on débouche sur un panorama à couper le souffle, un monde enchanteur et inoubliable.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Amélie-les-Bains-Palalda se situe dans le canton du Canigou et dans l'arrondissement de Céret. Comme de nombreuses autres communes de montagne, Amélie-les-Bains-Palalda est constituée de plusieurs villages : en l'occurrence, ceux d'Amélie-les-Bains proprement dit, Palalda et Montalba-d'Amélie.

La commune est localisée dans la vallée du Tech, au cœur du Vallespir, à l'ouest de Céret. La ville, station thermale et climatique, villégiature estivale et hivernale fréquentée, groupe ses maisons au débouché des gorges du Mondony, dans la vallée du Tech, où prospère une végétation méditerranéenne.

3 400 habitants, altitude mini : 176 m, altitude maxi : 1424 m. Station thermale : Amélie-les-Bains ; Ouvert du 28 janvier au 21 décembre 2019 – Rhumatologie - Voies respiratoires

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

En Pays Catalan, aux portes de l’Espagne, cette station citadine, située à la latitude de Rome, a définitivement le goût du soleil en partage. À 45 minutes de Perpignan, se déployant le long de la rivière Tech, entre Méditerranée et contrefort des Pyrénées, la vivante cité d’Amélie-les-Bains combine, avec un accent souriant, air pur et microclimat, douceur des températures et ciel lumineux.

Au cœur de l’une des régions les plus ensoleillées de France, la méridionale bourgade d’Amélie-les-Bains présente une météo idéale dès le mois de février, et la garde jusqu’à très tard dans l’année. La vie dans la nature fait partie des plaisirs de cette contrée, où les marchés de pays et les activités de plein air – randonnée, VTT, baignade, fêtes – abondent tout au long de l’année.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

La commune de Saint-Marsal fait partie de la région naturelle des Aspres, située entre la plaine du Roussillon, la région naturelle du Vallespir et celle du Conflent. Saint-Marsal est à 19 km d’Amélie.

L'église de Saint-Marsal domine le village. Elle est construite au XIIIe siècle. Effondrée en partie en 1920, elle est reconstruite en 1960.

L'église a conservé un bénitier en marbre rouge daté par une inscription, en catalan, inscrite sur le pourtour de sa vasque : "Antoni Compta, rector de San Marsal, me he fet 1650" qui signifie "Antoni Compta, curé de Saint-Marsal, m'a fait en 1650". Elle a aussi gardé en son sein un Christ et sept statues récemment restaurées.

On compte 79 saint-marsalois. L’altitude maximale : 1477 m et minimale : 260 m.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Arles-sur-Tech est une commune du département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie. Cette petite ville ancienne, bâtie autour d'une abbaye bénédictine fondée au VIIIe siècle, a connu une certaine activité industrielle (exploitation de mines de fer de Batère, usine de tissages catalans, scieries, biscuiteries).

Aujourd’hui on ne compte plus que 2700 Arlésiens. Altitude maxi : 1302 m, altitude mini : 326 m.

Le vrai centre d'Arles se trouvait initialement aux Bains d'Arles (Amélie-les-Bains de nos jours). Arles-sur-Tech est alors citée en 934 après que les moines eurent déménagé pour y construire leur nouveau monastère.

À la suite de la destruction de la première abbaye par les Normands (vers 858-868) et malgré plusieurs tentatives de reconstruction, les moines finissent par quitter le site des thermes romains (aujourd'hui Amélie-les-Bains) à l'initiative de Suniefred (abbé de 880 à 891) pour le site actuel d'Arles, sur les bords du Tech. On trouve mention du nouveau monastère dédié à Sainte Marie dès 934.

L'abbaye Sainte-Marie (monument historique Classé MH (1862)) : fondée à la fin du VIIIe siècle, les murs actuels de cet ensemble monastique remontent pour les plus anciens à la fin du IXe siècle dont subsistent l’église, le plus vieux cloître gothique des Pyrénées-Orientales (XIIIe siècle) et le logis abbatial ;

L'église Saint-Étienne : église consacrée une première fois en 993 et dont il ne subsiste qu’une partie de la nef englobée dans des constructions récentes (non visitable) ;

L'église Saint-Sauveur ( Inscrit MH (1943)) : église mentionnée dès 1159, la tour-clocher en est l'élément le plus remarquable.

Charles Trenet (1913-2001) : venait à Arles-sur-Tech régulièrement, son père ayant été maire de la commune, nommé par le gouvernement de Vichy, de 1941 à 1942 ;

Guilhem Guirado (1986-) : joueur de rugby à XV formé à Arles-sur-Tech.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens