Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 07:46

le 20 mai 2020, nous avons repris le cycle de nos randonnées hebdomadaires après 55 jours de confinement lié au Covid 19. Ce fut un enchantement de se retrouver sur le parking de Carrefour dans le quartier de Saint-Pierre de Brest.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Les premiers kilomètres nous ont amené à suivre des Rives de Penfeld. Les rives de Penfeld sont une coulée verte, un écrin feuillu dans un monde minéral. Derrière la base navale, la rivière redevient ruisseau. L’espace est aménagé d’une aire de jeux pour les enfants et pour les activités sportives.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Il est de nouveau possible de se promener dans les forêts, parcs et jardins, mais les accès aux aires de jeux pour enfants, terrains multisports, parcours de santé et aires de barbecue ne sont pas encore autorisés. (Arrêté du maire n° A2020-05-1001). Les Rives de Penfeld sont ouvertes, tout comme les plages. 

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Le fond de la Penfeld, rivière emblématique de Brest, a longtemps servi à la marine pour stocker entre des pieux les troncs d'arbres qui étaient utilisés par les charpentiers de marine.
Depuis les années 1980, cette partie de la rivière et ses rives bordant l’Ouest du quartier de Bellevue ont été transformées en parc ouvert au public avec un plan d’eau navigable pour les kayaks..
Ces rives offrent un parcours facile et agréable de plus dans l'ensemble ombragé.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Puis avec une courte transition nous sommes entrés dans le Bois de Keroual. Le bois de Keroual et son manoir sont un véritable poumon vert juste à la sortie de Brest. Vous vous sentirez en forêt et pourrez profiter du calme des lieux tout en profitant de la faune et de la flore variées. Des cours d'eau et étangs permettent de varier le paysage. Cette balade fait le tour du bois mais de nombreux chemins alternatifs sont possibles pour le découvrir en profondeur ou rallonger la balade.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Le bois de Keroual se situe à proximité de la ville de Brest (au nord ouest), sur la route de Guilers, commune dont il fait partie. Il compte près de 56 hectares. Le bois abrite :

  • Le manoir de Keroual, ancienne demeure de Louise Renée de Penancoët de Keroual, dont le parc abrite chaque année le festival Astropolis,
  • le moulin transformé en crêperie,
  • de nombreux étangs, rivières ou plans d'eau.
  • La rando sous un ciel azur s'est terminée par le Parc d'Éole. Souvent peu connu des Brestois, le parc d'Éole fait pourtant partie de ces endroits secrets et insolites de la ville de Brest. Bien caché, il est situé sur les hauteurs du quartier Saint-Pierre, près d'une maison de retraite et du centre commercial de l'Iroise, qui camoufle le parking permettant d'y accéder et pourrait, à tort, vous dissuader de vous engager sur le petit chemin qui y mène. Charmant, accueillant et paisible, ce parc est l’œuvre du peintre Nils Udo et du paysagiste Louis Maunoury. 
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Partager cet article

Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 19:40

1 - Cherbourg – Brest en un jour et une nuit - Le voyage de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie en Bretagne se déroule du 9 au 20 août 1858. Après une rencontre avec la reine Victoria à Cherbourg, le yacht impérial et son cortège, onze navires, gagnent Brest en un jour et une nuit, ils entrent en rade le matin du 9 août.

Du 9 au 11 août 1858 à Brest - Après trois jours à Brest, le tour de Bretagne se poursuivra par Quimper, Lorient, Vannes, Sainte-Anne d’Auray puis Saint-Brieuc. Le couple impérial repartira par le train de Rennes.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

2 - Arlette Roudaut, professeure agrégée d’histoire à la retraite. Née en 1942 à Toulon, elle s’installe à Brest en 1974. Après avoir dirigé le service éducatif des Archives de Brest, elle occupe le poste de directrice du site brestois de l’IUFM de Bretagne de 1992 à 2001. Elle donne aujourd’hui des conférences à l’Université du Temps Libre. Elle écrit de articles sur l’histoire du Canot de l’Empereur.

Le voyage de Napoléon III à Brest, en 1858, sera décisif pour l’essor de la ville. L’historienne Arlette Roudaut raconte dans un livre richement illustré les grandes transformations qui se dessinent.

« Je connais bien les fonds brestois. On est dans une ville très riche, entre le Musée de la Marine, les archives de la Marine, les archives municipales, le Musée des Beaux-Arts… Il existe aussi un autre fonds extraordinaire, le Musée de Bretagne (aux Champs Libres à Rennes). Quand j’ai vu qu’il y avait cette masse de documents magnifiques, j’ai proposé à l’Université du Temps Libre de Bretagne de faire une publication brestoise sur le voyage de Napoléon III en Bretagne, autrement cela aurait été un peu "noyé". Car l’organisation de l’espace brestois date de cette époque-là : la nouvelle ville, le port… C’est vraiment important ! ».

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

3 - Pourquoi L’Empereur vient-il douze jours en Bretagne ? - « Il ne connaissait pas la France, il se déplaçait beaucoup. C’est une communication très moderne : les bains de foule, les photographes, les discours, les troupes qu’on passe en revue… Il veut être vu ! Et la Bretagne posait un petit problème, on n’y avait pas voté pour lui de façon aussi importante que dans les autres régions françaises. C’était une région à conquérir. Mais pas Brest, puisque Brest n’était pas une ville bretonne ! Quel est donc l’objectif pour Brest ?

Après la guerre de Crimée, l’objectif est d’inspecter l’arsenal et les régiments qui sont ici. L’arsenal n’était pas assez moderne. Les formes de Pontaniou n’étaient pas du tout adaptées aux nouveaux bateaux avec des cuirasses en fer et des hélices… Il fallait refaire les quais. C’est la révolution industrielle. Le port a besoin d’être restructuré. Pour la Marine française, qui était la mieux équipée au monde, les objectifs militaires sont forts ».

Le programme est intense ces trois jours… « Tout était hyper organisé. L’Impératrice Eugénie était là avec le Prince Impérial. Le premier jour, ce sont des rencontres avec les autorités militaires, le maire et l’évêque. Le deuxième jour est entièrement consacré à la Marine : il va visiter les installations, aller jusqu’au fond de la Penfeld où il y avait des hauts fourneaux, il va visiter des bateaux et faire un tour dans la rade pour voir où l’on pourrait faire un port de commerce. Le troisième jour, il va plus loin dans la rade, jusqu’à Landévennec. Depuis François 1er, aucun souverain n’était venu ».

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

4 - Qu’est-ce qui se décide concrètement à ce moment-là ? - « Le plus visible, c’est le grand pont à Recouvrance qui est en construction. L’emplacement exact du port de commerce sera décidé un peu plus tard. Et le train : dans son premier tracé, il arrivait à Châteaulin.

Les grandes villes de la côte nord ont plaidé. Et ce qui l’a emporté, c’est de suivre le télégraphe électrique. L’Annexion : la ville nouvelle qui a été prise sur Lambézellec s’est faite en 1861, quand on a pris la décision de savoir où mettre la gare (pour le maire, c’était impossible de mettre la gare à Lambézellec, il fallait qu’elle soit à Brest !). La place Keruscun a été construite pour les ingénieurs anglais qui venaient construire la gare ».

Ces trois jours sont ultra-déterminants pour l’histoire de Brest… - « Complètement ! Il y avait des décisions à prendre, il les a prises. Et il a su écouter, les hommes politiques et les militaires. Il a écouté les Brestois.

Il a créé aussi Poul ar Bachet pour les enfants des rues, l’École des Mousses, l’École pour les orphelins de la Marine… Il y a eu beaucoup de choses comme ça, dans un idéal de charité et de fraternité. Il a bénéficié d’un boom économique, il y avait de l’argent ! Napoléon III a donné les moyens et, il faut être honnête aussi, il y a de grands marins, les gens qui ont piloté l’arsenal, qui ont été très compétents ».

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

5 - Quid du canot de l’Empereur durant ce voyage ? - « Ce canot d’apparat est utilisé sans arrêt pendant le voyage. Il est tiré par un petit bateau à vapeur. Cela a été immortalisé par ce tableau d’Auguste Mayer, qui va venir en principe à Brest… J’ai eu l’autorisation de mettre ce tableau en couverture du livre par le Musée de la Marine à Paris. J’ai travaillé en bonne intelligence avec les gens d’ici, que ce soit le Musée de la Marine, ou ailleurs, ils ont vraiment donné un coup de main. Il y a un bon esprit à Brest. Quand il s’agit de Brest, tout le monde tire dans le même sens ! ».

Le 20 février 2020, le Canot de l’Empereur, joyau du patrimoine national et local, sera posé sur son socle définitif, au cœur des Ateliers des Capucins. L’opération, qui doit durer un mois, a été confiée à une entreprise spécialisée.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

6 - Le Canot de l’Empereur, œuvre phare du musée national de la Marine, va prendre ses quartiers aux Ateliers des Capucins. Il sera visible sur son socle le 20 février. Au préalable, l’équipe technique de Bovis, composée de six personnes, lèvera le voile sur ce joyau en enlevant la bâche et les contreplaqués du caisson protecteur. Et ce, dès le 22 janvier. Le lendemain, le Canot sera déplacé, dans son caisson métallique ajouré, après l’installation de vérins hydrauliques sous le châssis. Il sera ensuite tracté ou poussé à l’aide d’un chariot élévateur, notamment pour l’aider à franchir un passage délicat entre deux arcades des Ateliers. Pour la mise en place du Canot sur son socle définitif, le toit et les quatre côtés du caisson métallique seront retirés. Le socle sera, quant à lui, renforcé. L’installation définitive sera effectuée à l’aide de deux bras de grue, situés de part et d’autre du socle pour un levage simultané. Le socle métallique sera ensuite démonté, et ce sera au tour de l’entreprise Britton de régler les bers définitifs. Une véritable opération millimétrée.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

7 - Pièce maîtresse des Capucins - Construite dans le plus grand secret, à Anvers, pour Napoléon Ier, l’embarcation avait trouvé refuge à Brest après 1814. Ornée dans les ateliers Collet pour la visite de Napoléon III en 1858, elle avait été évacuée par l’occupant en 1943 avant de devenir une œuvre phare du musée de la Marine à Paris. En octobre 2018, le Canot était finalement rendu à Brest, plus de 75 ans après avoir quitté son port d’attache. Trait d’union entre le Palais de Chaillot de Paris, le musée de la Marine à Brest, les Ateliers des Capucins et l’Histoire de la ville, ce joyau du patrimoine viendra se poser en majesté sur la place des machines, qui fait face à l’entrée de 70.8.

En partie basse, le public découvrira une médiation pédagogique à la hauteur du rôle qu’il joua dans l’Histoire. Un jeu de miroirs démesuré permettra à la fois de refléter cette coque, symbole de l’âge d’or de la construction navale en bois, et de rendre accessible visuellement l’intérieur du navire. Ce nouvel écrin, pensé par la collectivité, Brest Métropole aménagement et le musée national de la Marine, en fera une pièce maîtresse des Ateliers des Capucins.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

8 - Le canot de l’Empereur se dévoile aux Capucins de Brest - Arrivé du musée de la Marine de Paris il y a quinze mois, le canot de l’Empereur a enfin pris l’air, dans la salle des machines des Capucins, à Brest, où il sera dorénavant exposé. La bâche et les pans de bois qui lui ont permis de s’acclimater progressivement à l’hygrométrie de la pointe bretonne ont été retirés, mercredi. Il reste sur son support de transport et il faudra attendre le 5 février pour le voir sur son ber sur mesures, avant qu’il ne rentre pour deux mois de travaux de restauration. Le joyau construit sous Napoléon 1er devrait être présenté sur son socle définitif avant les fêtes maritimes programmées du 10 au 16 juillet à Brest. Une opération nationale de mécénat est envisagée pour financer ces travaux.

Il était resté dans sa boîte depuis octobre 2018. Le canot de l’empereur, ancien joyau du Musée de la Marine à Paris, sera hissé aux Capucins, sur son socle définitif, le 5 février. Les Allemands l’avaient mis à l’abri des bombes, à Paris, par le train, en 1943. Installé à l’entrée du Musée de la Marine, le canot d’apparat était l’une des pièces fortes du musée parisien. 75 ans plus tard, en octobre 2018, il refaisait le chemin inverse, par la route, pour rejoindre la magistrale salle des machines des Capucins. Avant de le manipuler et de le restaurer, une période d’acclimatation d’au moins trois mois était exigée sur son support de transport. Période incompressible pour que le bois retrouve la fameuse hygrométrie brestoise (on n’a pas dit humidité !). Mais un an après son arrivée, le canot ne sortait toujours pas de sa boîte. L’opération s’avérait plus compliquée que prévu.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

9 - « On recense dans le monde une trentaine de canots d’apparat et seulement une dizaine de ce format (18 m) » résume Jean-Yves Besselièvre, l’administrateur du Musée de la Marine, à Brest, qui a bien travaillé le sujet. Construit à Anvers en 1810 (en trois petites semaines !), sous Napoléon Ier, il arrive à Brest en 1814. Napoléon III l’utilise trois jours pour sa revue de la flotte et des troupes en 1858. Une traversée de la rade, avec un navire à vapeur qui le tracte, est organisée en grande pompe. Puis le canot rejoint les rives de la Penfeld pour de rares sorties. Il sert par exemple au Triomphe de l’École navale, en 1922, avant de repartir par le train, en 1943. Sauvé des bombes par les Allemands ! Parmi les canots d’apparat, il fait partie des plus imposants encore en état. Mais contrairement à celui de la reine d’Angleterre (le Gloriana, récemment construit) le canot brestois ne touchera plus l’eau. Pièce de musée à Paris, pièce de musée il restera à Brest.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

Partager cet article

Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 10:35

En ce début d'année 2020, j'ai sélectionné quelques nouvelles concernant la vie dans Brest. Les images ont été filmées en janvier et décrivent les paysages brestois. Elles ne correspondent pas aux faits divers décrits dans cet article.

Premier exemple: Selon une tradition bien établie, les navires de commerce en escale dans les ports ont fait retentir leurs sirènes, lors du passage à la nouvelle année. L’auteur brestois Jean-François Coatmeur s’en était inspiré pour le titre de son roman « Les sirènes de minuit » avec les quais pour décor. Si, pour certains, cette manière de fêter le Nouvel An semble tomber en désuétude, ce n’est pas le cas de tous. Mardi soir, lors du passage à l’an 2020, quelques sirènes ont retenti du côté des quais de la réparation navale, perpétuant ainsi la tradition.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Au printemps prochain, la Fondation Assistance aux animaux ouvrira un dispensaire au centre-ville de Brest. Il s’adressera aux propriétaires d’animaux qui n’ont pas les moyens de faire appel à un vétérinaire classique pour soigner leur compagnon.

Le président des urologues français est Brestois. Élu pour trois ans, fin novembre, le Pr Georges Fournier, 62 ans, chef du service d’urologie du CHRU de Brest, veut faire baisser la mortalité liée au cancer de la prostate.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

On a frôlé le drame, mercredi 8 janvier, dans une des tours du quartier de Kérédern à Brest. Un feu a été allumé volontairement dans un hall d’immeuble. Six personnes ont été hospitalisées.

Sans nouvelle d’un matelot lituanien embarqué sur l’Aquasurveyor, un bateau de services belge actuellement amarré au port du Moulin-Blanc, d’importantes recherches avaient été lancées en fin de semaine à Brest, en mer comme à terre. Si les images captées par les caméras du port faisaient bien apparaître plusieurs allées et venues du marin concerné, le mystère demeurait quant à savoir s’il était tombé à l’eau. Pizza et hôtel au centre-ville Jugée « inquiétante », sa disparition a trouvé une explication, dimanche matin, quand le matelot en question s’est présenté, la mine basse mais en bonne santé, au commissariat central de Brest, accompagné d’un représentant de l’Aquasurveyor. Il a expliqué être rentré au bateau avec une pizza, avant de ressentir le besoin de retourner « boire en ville » sur les coups de minuit, jeudi soir. Une fois sa soif étanchée, bien des heures plus tard, le marin s’est avéré incapable de retourner au Moulin-Blanc, préférant prendre une chambre d’hôtel à proximité de la gare. Après y avoir dormi tout son soûl, il n’est finalement rentré au port que samedi soir, indiquant avoir perdu son portable en cours de route. Ce qui explique pourquoi son téléphone sonnait dans le vide.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Un coup de filet antiterroriste a eu lieu, lundi matin 20 janvier, à Brest et dans ses environs. Sept hommes ont été interpellés. Sept hommes, soupçonnés de préparer un attentat, ont été interpellés, lundi, à Brest et dans ses environs. Le coup de filet, organisé par la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure), a été mené dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, a rapporté, de son côté, Europe 1. Les services antiterroristes ne sont pas seulement intervenus à Brest, lundi matin. Deux des sept personnes soupçonnées de préparer une action violente en France et un départ en zone irako-syrienne ont été interpellées dans le Nord-Finistère, à Guissény et Loc-Éguiner-Ploudiry.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Le Charles-de-Gaulle attendu en mars. - Viendra, viendra pas à Brest ? L’annonce devrait tomber dans les prochains jours, pour confirmer l’escale programmée à Brest, courant mars, à l’occasion d’un grand déploiement Atlantique. La dernière venue du porte-avions, construit à Brest de novembre 1987 à mai 1994 et basé à Toulon depuis les années 2000, remonte à septembre 2013. Son retour dans la ville du Ponant est toujours un événement avec ses 2 000 marins déferlant dans les rues. L’amiral Rolland qui a commandé le Charles-de-Gaulle de 2009 à 2011 s’est gardé de tout commentaire. « Le navire reste soumis aux impératifs de l’actualité » a-t-il déclaré, laissant le champ libre au chef de l’État ou à la ministre.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Face à la pointe du Cap Lizard, il y a 16 ans, le 15 janvier 2004, le naufrage du Bugaled-Breizh fit trois morts et deux disparus dans une zone d’exercice sous-marin. La croche d’une des fûnes du Bugaled avec un des submersibles en exercice ce jour-là, en face de la Cornouailles britannique est l’hypothèse privilégiée par bien des observateurs. Mais, à ce jour, les causes du drame n’ont  jamais été établies par la justice.

Des descentes en rappel pour doucher la mairie - À partir de ce lundi 20 janvier, les Alpinistes brestois ont huit semaines pour nettoyer l’hôtel de ville de Brest de haut en bas. Une intervention qui ne connaît pas le vertige. À l’aube de ses 60 ans (le 18 décembre 2021), l’hôtel de ville brestois s’offre une cure de jouvence. Elle a commencé ce lundi 20 janvier, avec au programme un nettoyage des façades prévu sur six à huit semaines, vitres et recoins de l’édifice. Ce sont les « Alpinistes brestois du bâtiment », connus pour leurs travaux donnant le vertige, qui relèvent le défi. L’entreprise, qui compte 28 salariés, est habituée aux phares, remparts, églises, et à tout type de bâtiment, pourvu qu’il ait des accès complexes.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Ce mardi matin 21 janvier, le directeur du nouvel Office français de la biodiversité visitera le pôle de Brest. Une suite et une extension à d’autres domaines de l’ancienne Agence des aires marines protégées. Le tout nouvel Office français de la biodiversité (OFB) compte une antenne à Rennes mais aussi un de ses trois sites nationaux à Brest (en plus de la région parisienne et de Montpellier). Le Brestois Michel Peltier y a pris ses fonctions de délégué à la mer, pour toute la France, métropolitaine et ultramarine, à sa création au 1er janvier 2020. Une façon de prolonger ici l’ancienne Agence des aires marines protégées, devenue en 2016 Agence française de la biodiversité (AFB) qui englobait aussi, déjà, le Parc marin d’Iroise (installé, lui, au Conquet). L’OFB regroupe désormais l’ex-AFB et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Le directeur général de l’Office, Pierre Dubreuil, sera ce mardi matin à Brest. Le pôle brestois compte toujours, quai de la Douane, une petite centaine de personnes. Le personnel est à peu près le même qu’avant ces deux changements successifs, avec le même type de missions mais qui ne concernent plus seulement la mer, même si « c’était et cela reste un pôle marin : on y concentre nos spécialistes », selon Pierre Dubreuil. L’intérêt d’être ici, c’est que l’écosystème brestois est très fort dans ce domaine. Une recentralisation à Paris aurait été une erreur, même si nous avons des chercheurs à Paris qui travaillent avec le muséum d’histoire naturelle .

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Les 31 plongeurs-démineurs brestois (49 marins au Groupement des plongeurs-démineurs Atlantique) disposent d’un nouveau bâtiment de 3 000 m2, depuis mai dernier. Le groupement, qui œuvre du Mont-Saint-Michel à la frontière espagnole, a réalisé 257 interventions sur alerte en 2019 (40 auprès des pêcheurs de la rade de Brest pour des obus), soit 30 % de plus qu’en 2018. Un déploiement en mer Baltique est programmé au printemps à bord du Styx.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Pour sa sixième année depuis sa résurrection, la base de vitesse de Brest a attiré en 2019 plus de 100 pratiquants et enregistré pas moins de mille traces. Les meilleurs s’approchent peu à peu des 40 nœuds (75 km/h). La rade de Brest est redevenue un hot-spot de la vitesse sur l’eau. Équipés d’une montre GPS, les participants peuvent, à tout endroit de la rade, enregistrer leurs meilleurs 500 m, sur le support à la voile de leur choix. La trace est transmise à l’organisation qui valide la performance en vérifiant la position et la validité du run. Toujours pas moyen de le faire à moto sur la plage du Moulin-Blanc ou en voiture sur le pont de l’Iroise !

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Toujours plus rapides, les planches à voiles à aileron classique s’approchent peu à peu des 40 nœuds sur 500 m, avec des vitesses de pointe titillant les 42 nœuds pour les riders les plus affûtés. 38,26 et 37,82 nœuds sur 500 m pour Damien Le Guen et Julien Bernard, qui se disputent cette année encore la suprématie de la vitesse en rade de Brest. En foil, avec les mêmes mais sur un classement inversé, réalisent 31,95 et 31,89 nœuds sur 500 m. En kite-foil, Bruno Boizard (30,85 nœuds) est juste derrière, préfigurant des gains de vitesse encore à venir sur ce support. Les foilers ont gagné en moyenne deux nœuds de vitesse en un an de pratique !

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Partager cet article

Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 15:56

après six semaines de canicule dans le sud de la France, j'ai un immense plaisir de retrouver Brest, la seule vile en Europe où il fait bon vivre tant les températures sont humaines!

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est avant tout maritime, mais j'aime aussi me perdre dans les quartiers qui sont autant de petits villages.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, ce sont quatre ports (commerce, pêche, plaisance et militaire) mais aussi une ville universitaire avec une vie artistique riche.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, c'(est une ville qu'on aime énormément ou qu'on déteste du premier coup, il n'y a pas de demi-mesure. Tous ceux qui ont fait la démarche d'aller vers le grand ouest sont tombés sous le charme de Brest et on fait leur vie ici, cela prouve bien qu'il y a quand même quelques atouts majeurs!

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, la ville-port dont je suis tombé amoureux il y a 52 ans. Une vue sur la rade, une grande bouffée d'oxygène, c'est un luxe incroyable...

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est une ville très inspirante, je pense que la localisation géographique fait que l'on pense différemment quand on est loin de Paris. Ici, on peut s'autoriser des choses, on a une certaine liberté de penser, voire de comportement. Cette ville est vraiment inspirante; comme disent les anglo saxons, c'est "think out of the box", on pense à côté du schéma traditionnel.   

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est une ville de peintres (Paul Bloas avec ses géants habille toute la ville, des œuvres éphémères mais qui finalement durent...) Il y a une lumière exceptionnelle aussi c'est une ville de photographes... (je fais pas mal de photos amateurs) et puis il y a une kyrielle d'artistes brestois connus comme le chanteur Miossec;

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest la lumineuse, il y a toujours une lumière qui fait que l'on cligne des yeux, même quand il y a des nuages. C'est le charme, il y a une âme, une lumière et des couleurs, une atmosphère.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Partager cet article

Repost0
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 02:02

Le Pays de Brest est un pôle métropolitain au nord-ouest du département du Finistère. Les deux plus grandes villes sont Brest et Landerneau. Il se compose de 103 communes regroupées en sept intercommunalités. Je vous présente des images de Rives de Penfels, de Camaret, de Lanrivoaré ou du Conquet.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de Camaret, de la Presqu'île de Kermorvan, du port de Brest ou du quartier de Saint-Marc.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de Ploudaniel, de l'Abeille Bourbon, de la plage du Moulin Blanc, ou de Plounéour-Trez.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du Port de la Marina du Château, du Quai Commandant Malbert, du vallon du Stang Alar, ou d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de la goélette La Recouvrance, du Vallon du Stangalar, de la Rade de Brest (coucher de soleil), du phare du Four (Roches d'Argenton), du port de Brest ou du port du Moulin Blanc

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du port de Brest et du port d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de l'ancre de l"Amoco Cadiz à Portsall, du  port de pêche de Brest, de la Place de la Liberté, du port du Moulin Blanc, du Pont Albert Louppe et du port d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du vallon du Stang-Alar, de Saint-Marc, de Plougastel-Daoulas, du port de commerce, de Goesnou ou du Boulevard Montaigne à Brest.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

Images du Bouulevard Clémenceau, de Kérinou (porte de la Brasserie), de Saint Marc, du Téléphérique, de la campagne du côté de Ploudaniel ou la plage du Trez-Hit.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

Partager cet article

Repost0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 13:54

S’il y a un lieu bien connu des brestois, c’est le Vallon du Stang-Alar, véritable poumon de verdure avec des plans d’eau, dans la ville de Brest ! Plus qu’un parc public, c’est le lieu de balade des familles, des joggers, des anciens, des locaux qui promènent leurs chiens, des promeneurs pour la pause-déjeuner … Et puis pour les familles, c’est le lieu où les enfants adorent venir nourrir les canards, courir, se défouler, se cacher derrière les arbres, pique-niquer, faire du vélo, de la trottinette, de la balançoire … et tout simplement prendre l’air ! Propice à la détente, les pelouses et bancs publics s’offrent à nous…

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

Le Samu des arbres - Dans le vallon luxuriant du Stang-Alar, près de Brest, l’équipe de Jean-Yves Lesouef sauve les derniers des Mohicans du monde végétal.

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

« Il n’en restait qu’un, et j’étais de celui-là… !» Qu’il s’agisse du Ruizia cordata (bois de senteur blanc) de la Réunion, du Limonium dendroides des Canaries, du Dombeya mauritiana de l’île Maurice ou du Zelkova de Sicile, ces arbres, aujourd’hui en convalescence dans la région brestoise, reprennent, après le fameux Sophora toromiro de l’île de Pâques, la complainte des arbres qui ont frôlé l’extinction.

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

Intensivement exploité par les Pascuans durant des siècles pour le transport des moai, statues monumentales de tuf volcanique érigées en bord de mer, le toromiro, dont ne survivait qu’un individu dans le cratère du volcan Rano Raraku, a été à deux doigts de disparaître du grand livre des espèces. En 1955, l’explorateur Thor Heyerdahl, rendu célèbre par l’expédition du radeau « Kon-Tiki », envoya en Suède un rameau de la dernière branche du dernier toromiro vivant. À partir des graines portées par ce vestige, les botanistes tentèrent le tout pour le tout. Tel Lazare ressuscité du tombeau, l’arbre de l’île de Pâques croît désormais dans plusieurs jardins botaniques du monde. Même si la diversité génétique de l’espèce sort terriblement amoindrie de ce flirt avec la mort, on peut la considérer comme sauvée.

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

En créant, en 1975, le Conservatoire botanique national de Brest, dans la surprenante luxuriance du vallon du Stang-Alar (vallon du Cygne ou étang de Saint-Éloi, selon les traductions !), consacré à la sauvegarde de la flore régionale, le pépiniériste Jean-Yves Lesouef avait une autre idée en tête. Il voulait en faire également un véritable Samu des arbres qui, à l’image de Sophora toromiro, sont au bord du gouffre.

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

À en croire l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) de Gland, en Suisse, et « Red List of Threatened Plants », les jardins botaniques et leurs serres, refuges pour plantes en danger, ne risquent pas de chômer dans un avenir proche. Ces deux derniers siècles, 77 espèces d’arbres se sont définitivement éteintes, 18 ne survivent plus qu’en culture, 976 sont dans une situation critique, et le sort de 1319 autres commence à être sérieusement préoccupant.

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

Voilà pourquoi, dans les serres et les jardins du Stang-Alar, Ruizia cordata, Limonium dendroides, Dombeya mauritiana et Zelkova sicula font l’objet de tous les soins de l’équipe de Jean-Yves Lesouef. Les botanistes brestois prouvent, jour après jour, que l’on peut sauver, puis conserver ces espèces, sous forme d’arbres ou de graines réfrigérées, dans des conditions économiques acceptables.

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

Ces quatre pensionnaires d’outre-mer, qui n’ont rien de très spectaculaire, sont tous originaires d’îles où ils poussaient à l’état endémique, c’est-à-dire qu’on n’en trouvait nulle part ailleurs de semblables. Avant que l’homme, ses chèvres et ses moutons n’abordent ces oasis isolées au milieu des déserts océaniques, ils s’y développaient sans problème dans la niche écologique qu’ils avaient conquise, il y a des centaines de milliers d’années. Mais un arbre est, par définition, incapable de se déplacer. Il subit donc de plein fouet la concurrence territoriale de l’homme, cultivateur et donc défricheur, ainsi que des animaux domestiques herbivores. In fine, seuls les spécimens qui poussaient dans des lieux peu intéressants pour la culture ou inaccessibles aux chèvres, comme certains vallons étroits et reculés ou corniches de falaise, ont donc survécu à la colonisation humaine.

Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar
Un musée vert le long du ruisseau Stang-Alar

Partager cet article

Repost0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 00:20

La médiathèque des Capucins - Un lieu de rencontres et de partage autour du savoir, de l’information et des loisirs culturels.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

La médiathèque François-Mitterrand - Les Capucins à Brest. Il s'agit du plus grand équipement de ce type dans le Grand Ouest français. La médiathèque est située dans le bâtiment du XIXe siècle qui abritait les ateliers de mécanique de la marine nationale dans le quartier des Capucins. Les ateliers et le quartier eux-mêmes tirent leur nom d'un couvent de moines capucins. Ce bâtiment se trouve sur la rive droite, côté Recouvrance, face au centre-ville de Brest, sur un plateau en surplomb de la Penfeld. Elle est desservie par le téléphérique, dont la station est implantée dans le même bâtiment et le tramway et le bus qui passent à l'ouest du quartier où elle est située.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

La médiathèque est intégrée au projet global de développement du quartier des Capucins et de réhabilitation des bâtiments de l'atelier de mécanique de la Marine Nationale. Le projet a débuté en 2010 et les travaux de la médiathèque ont commencé en 2014 sous la maîtrise d'œuvre de l'atelier d'architecture Canal (tandis que la maîtrise d'œuvre globale est confiée à l'architecte et urbaniste Bruno Fortier).

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

La médiathèque a été inaugurée les 7 et 8 janvier 2017 et ouverte au public le 10 janvier 2017. Le Président de la République française, F. Hollande, s'y est rendu le 16 février de la même année pour inaugurer la plaque qui lui donne officiellement sa dénomination. Cette dernière rend hommage à François Mitterrand, ancien président de la République française.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Inauguration officielle par le président de la République - François Hollande a procédé, le jeudi 16 février 2017, en fin d'après-midi, à l'inauguration officielle de la médiathèque François-Mitterrand - Les Capucins avec la ministre de la culture, Audrey Azoulay. Il en a profité, alors que ce n'était pas prévu, pour faire un aller-retour en téléphérique, le qualifiant de « très beau voyage ». Dans son discours, il a d'ailleurs plaisanté sur le sujet, reconnaissant qu'après les nombreux incidents qui ont émaillé son inauguration, il est devenu « le mode de transport le plus connu de France ».

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

La médiathèque dispose de 9 700 m2 (en surface hors œuvre nette) et de 900 places assises. Elle comprend trois étages. Elle compte aussi en son sein une salle d'exposition de 175 m2, un auditorium de 195 places au rez-de-chaussée ainsi qu'un café et une terrasse au 1er étage.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Des machines autrefois situées dans les ateliers de mécanique ont été intégrées dans l'espace de la médiathèque : un four Jaube de l'atelier de chaudronnerie au rez-de-chaussée près de l'espace jeux et un pont roulant dans le hall d'entrée. L'espace, ouvert, sans portes ni cloisons, bénéficie de la lumière naturelle grâce à des verrières sur le toit.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Six départements thématiques sont répartis sur les trois niveaux :

  • Au rez-de chaussée : l'accueil, les rayons « vie et citoyenneté », « numérique » et « jeunesse » ;
  • Sur la mezzanine : les rayons « espaces pédagogiques » et « ludiques » ;
  • Au premier étage : les rayons « arts et littératures » et « patrimoine, mémoire et identités littorales ».
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Les documents ont été transférés de la bibliothèque d'étude de la rue Traverse et de la médiathèque Neptune, aujourd'hui fermées. Une somme de 460 000 € a été consacrée à la mise à jour des collections. La médiathèque contient 120 000 références en accès libre, dont : 12 000 romans, 5 000 bandes dessinées, 2 000 ouvrages sur la littérature, 4 000 documents sur les arts, 20 000 CD, 3 500 films. Elle conserve également 350 000 références en réserve. Dans le hall, un kiosque propose 400 titres de presse, sous forme papier ou en ligne. L'espace « Patrimoine » propose 10 000 livres publiés entre le XVe et le XIXe siècle, 200 manuscrits et documents, 3 000 volumes de journaux et revues.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Une tête de réseau - La bibliothèque d’étude et la médiathèque Neptune ont fermé leurs portes. En 2016 la médiathèque des Capucins dans les Ateliers du même nom a ouvert. Un simple déménagement ? Certainement pas ! La nouvelle médiathèque vient conforter le réseau des bibliothèques municipales, en développant une offre complémentaire de celle des bibliothèques de quartier. Elle accueille les services transversaux (administration, informatique, catalogage, action culturelle, communication, médiation), qui apportent un soutien aux équipes des bibliothèques situées dans les quartiers. Des services spécialisés, comme la bibliothèque à domicile ou le service écoles-bibliothèques s’y installent dans des locaux plus fonctionnels.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Une nouvelle organisation en "départements", 120 000 documents en libre-accès - La médiathèque est organisée en 5 départements thématiques. Dans la grande nef, avec l’accueil, on trouve le département « vie et citoyenneté » ainsi que des espaces d’animation. Le bâtiment s’organise ensuite en trois niveaux : jeunesse et numérique au rez-de-chaussée, jeux traditionnels et jeux vidéo en mezzanine, arts et littératures ainsi que patrimoine, Bretagne et mer à l’étage.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Aux 120 000 documents en libre accès sur tous supports (livres, cd, dvd, journaux, magazines) s’ajoutent les jeux vidéo et de société, sans oublier les ressources numériques. Vous peut également accéder aux 350 000 documents conservés dans les réserves. Les fonds patrimoniaux les plus anciens sont présentés dans une réserve visible depuis les espaces publics et visitable en groupe. Des présentations du fonds de conservation jeunesse sont proposées dans un espace dédié.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Les espaces de consultation sont prévus pour permettre d’utiliser confortablement toutes ces ressources sur place : équipements informatiques performants, espaces de travail individuel ou en groupe, espaces de lecture, d’écoute, de visionnage, de jeux…

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

La médiathèque des Capucins en chiffres :

  • 120 000 documents en libre accès (livres, DVD, CD, journaux et revues) et plus de 350 000 en réserve
  • 9700 m² (surface hors œuvre nette)
  • 900 places assises, dont une centaine équipées de postes informatiques
  • 1 auditorium de 195 places
  • 1 salle d’exposition de 175 m²
  • 1 café
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Coût : 24,8 M€ HT financés par la ville de Brest avec le soutien de l’Etat (Ministère de la Culture et de la Communication), de la Région Bretagne, du Conseil général du Finistère et de l’Union européenne (FEDER). Le total des subventions attendues s’élève à 13,7 M€.

La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français
La plus grande médiathèque du Grand Ouest français

Partager cet article

Repost0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 00:52

S’il y a un lieu bien connu des Brestois, c’est le Vallon du Stang-Alar, véritable poumon de verdure avec des plans d’eau dans la ville de Brest ! Musée vert de 40 hectares, le Vallon du Stang-Alar est un espace de nature se déroulant le long de la rivière séparant Brest de Guipavas. Aujourd’hui entièrement réaménagé, le Vallon du Stang-Alar abrite désormais l’un des plus prestigieux conservatoires botaniques au monde, le Conservatoire botanique national de Brest. Le Vallon du Stang-Alar n'est pas qu'un splendide jardin public. Pour sauver les plantes menacées de disparition, le Conservatoire botanique national de Brest réalise tous les jours des efforts considérables.

Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver

Grâce à un climat océanique réputé pour sa douceur et une diversité de sols (pentes au soleil, pentes à l'ombre, rochers, sources, ruisseaux, étangs...), le Conservatoire met à la disposition du public une végétation très diverse où alternent les plantes menacées d'extinction et les plantes ornementales non menacées. La faune y est également très riche : une grande variété d'oiseaux et d'insectes donne un attrait supplémentaire au jardin.

Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver

Une bonne raison de se rendre au jardin du Conservatoire botanique de Brest : découvrir un tiki monumental, dans le style marquisien, et une case ronde de Lifou, une île au Nord-Est de la Nouvelle-Calédonie, ont trouvé leur place après Brest 2016.

Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver

À l'endroit où a poussé cet eucalyptus abattu, a pris place, cet été 2016, la case ronde de la délégation kanake venue participer aux dernières fêtes maritimes. La très belle case en bois, feuille et paille de Lifou, avait été montée en juillet dernier sur le port. La délégation de Lifou a remonté la case au Conservatoire, les femmes du groupe ayant soigneusement choisi l'emplacement. Comment la case supportera-t-elle l'humidité de la pointe bretonne ? Il faudra régulièrement y venir faire du feu pour l'assécher. Véritable lieu de socialisation et de tradition, cette case revêt également une dimension spirituelle en lien avec les ancêtres et les éléments terrestres.

Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver

Avec sa fleur en trompette, son air timide et son parfum entêtant, la jonquille symbolise le retour des beaux jours ! Cette fleur simple fait la joie des jardiniers, des promeneurs et des enfants lorsqu’aux prémices du printemps, elle pointe le bout de son nez.

Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver

La salamandre est un amphibien légendaire, réputé pour vivre dans le feu, s'y baigner et ne mourir que lorsque celui-ci s'éteint. La salamandre, créature importante des bestiaires médiévaux est un symbole alchimique et héraldique auquel une profonde symbolique est attachée. La Salamandre du Stang Alar n’échappe pas à sa légende… La salamandre fait partie des espèces protégées par la Convention de Berne, au même titre que l’écureuil roux, la mésange, le roitelet huppé qu’on observe régulièrement au Stang Alar.

Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver
Le Vallon du Stang-Alar en hiver

Partager cet article

Repost0
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 12:01

Je propose de présenter différents visages de Brest avec des vues originales. Je ne prétends pas lister tous les attraits de la Cité du Ponant, mais on peut comprendre comment cette ville bretonne se construit et sur quels atouts elle peut se développer.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Situé à l’entrée de la rivière la Penfeld, le port du Château est une marina très agréable et parfaitement adaptée pour accueillir tous les profils de navigateurs. Etabli près du port de commerce et du port militaire, ce port de plaisance moderne et dynamique permet de découvrir les charmes d'une ville maritime par excellence et d'une des plus belles rades du Monde.

Du pub irlandais, à la criée, du café pêcheur en passant par le célèbre musée de la marine dans le château-fort brestois, la Marina du Château  garantit une escale privilégiée pour un séjour culturel et festif. Sa position stratégique au-devant de l'océan Atlantique en fait le lieu de rencontre favori des grands navigateurs : les grands records autour du monde, les transats, les régates de renommée internationale ont choisi le port du château comme étape décisive : courses, spectacles et convivialité y sont garantis. L'équipement possède 650 emplacements sur catway dont une centaine est réservée aux visiteurs de passage.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Autour de la Marina, on peut déjeuner au :

La Base Brest ; L'Epuisette & Aux Vieux Gréements ; Restaurants au Quai Eric Tabarly

Le chantier du Guip est un chantier naval situé sur trois sites à Brest, Lorient et l’Île-aux-Moines. Il restaure et construit des bateaux en bois : bateaux du patrimoine, bateaux de travail et yachts de belle plaisance. À Brest, l’atelier (hangar de plus de 1 000 m2) se trouve sur le quai Malbert. Il est divisé en plusieurs zones (charpente navale, ébénisterie de pont et agencement intérieur, technique embarquée) et peut accueillir des yachts et bateaux du patrimoine jusqu’à 100 tonnes. 16 personnes y travaillent.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Les pôles culturels majeurs à Brest :

Oceanopolis : Port de plaisance de Moulin Blanc ; Rue Alain Colas ; 29200 BREST
Spadiumparc :
Boulevard Leopold Maissin ; 29840 LE RELECQ KERHUON
Cinéma Multiplexe Liberté :
Place de la Liberté ; 10 Avenue Georges Clemenceau ; 29200 BREST
Musée de la Tour Tanguy :
Square Pierre Péron (quartier de Recouvrance) ; 29200 BREST
Musée des Beaux-Arts :
24 rue Traverse ; 29200 BREST
Le Château de Brest : Musée national de la Marine : Boulevard de la Marine ; 29200 BREST   -     
Rïnkla Stadium – Patinoire : Place Napoléon III ; 29200 BREST

Le Quartz, scène nationale de Brest : Square Beethoven ; 60 rue du Château ; 29200 BREST   -    Bowling Le Master : Avenue Georges Pompidou ; 29200 BREST

Laser Game : 51 rue Yves Collet ; 29200 BREST    -    Arbreizh Aventure : Bois de Keroual ; 29200 BREST

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

La ville de Brest : Les sept quartiers de Brest :

Bellevue : Partagée entre les communes de Lambézellec et Brest, l'aventure urbaine de Bellevue débute en 1945. Après la Seconde Guerre mondiale, il faut reloger les sinistrés, les réfugiés et les ouvriers venus reconstruire Brest. Autour d’un centre, Bellevue, le quartier se construit sur une période de 20 ans (1960-1977). En 2013, les 50 ans du quartier ont été fêtés.

Brest-Centre : Le quartier Brest centre correspond en partie au Brest “intra-muros” imaginé par Vauban en 1694. Ce quadrillage orienté suivant un axe nordouest/sud-est, axe recoupé par des rues parallèles aux fortifications, marque profondément l’histoire de la ville puisqu’il a inspiré Georges Millineau pour le plan d’embellissement de la ville en 1929, puis Jean-Baptiste Mathon, lors de la reconstruction de Brest après la Seconde Guerre mondiale.

Europe : Créé en 2001, le quartier de l’Europe est plutôt dominé par l’habitat collectif au sud (près de 80 % dont 1/3 de logements conventionnés) et secteur pavillonnaire plus dispersé au nord.

Lambézellec : Lambézellec est une ancienne commune du nord de Brest. Initialement paroisse de grande superficie, elle est peu à peu grignotée par Brest avant de fusionner avec cette dernière le 28 avril 1945.

Quatre Moulins : Le quartier des Quatre-Moulins a intégré récemment le paysage brestois depuis les élections municipales de 2008 avec l’installation d’une mairie de quartier.

Saint-Marc : Saint-Marc est une ancienne commune située à l'est de Brest. Elle forme depuis le 28 avril 1945 un quartier de la ville de Brest.

Saint-Pierre : Saint-Pierre-Quilbignon est une ancienne commune située sur la rive droite de Brest. Elle forme depuis le 28 avril 1945 un quartier de la ville de Brest.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

La place de la Liberté est la principale place de la ville de Brest, depuis la Reconstruction. Entre la rue de Siam et la rue Jean-Jaurès, principales artères commerçantes du centre-ville elle est surnommée la place Lib’ ; elle est souvent le théâtre de diverses manifestations ou concerts, comme le marché de Noël. Cette place tient lieu de nœud des réseaux de transports en commun de Brest, comme les bus et le tramway.

Cinéma Multiplexe Liberté - Place de la Liberté, 29200 Brest - Nombre de salles : 15 ; Nombre de fauteuils : 2744 = le plus grand cinéma de Brest. 9 salles sont équipées en numérique 3D.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Le tramway de Brest, composé d'une seule ligne appelée ligne A exploitée par Keolis Brest, est une ligne mise en service en 2012, marquant le retour de ce mode de transport dans la ville 68 ans après sa disparition. Elle relie la porte de Plouzané à l'ouest aux portes de Gouesnou au nord et de Guipavas à l'est, ces deux derniers terminus se trouvant sur deux branches se finissant sur les territoires communaux éponymes. Le parcours demande un peu moins de quarante minutes et dessert vingt-huit stations espacées de 500 mètres environ sur 14,3 kilomètres. La ligne, qui a rencontré un rapide succès, transportant 40 000 voyageurs en moyenne par jour ouvré en 2015. Durant sa première année de service, 8,9 millions de personnes l'ont empruntée.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Le Pont Albert Louppe : Fleuron de la technologie française, le pont est inauguré le 9 octobre 1930 par le président de la République française, Gaston Doumergue et par le maire de Plougastel, Mathurin Thomas ; trois jours plus tard, le 12, le pont est béni par l’évêque de Quimper accompagné de cinquante mille personnes. En 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale, l'armée allemande détruit la première arche du pont (côté Brest) pour le rendre inutilisable par les Alliés. En 1949, l'ouvrage est ré-inauguré après élargissement et reconstruction. Il est de nouveau élargi dans les années 1960. En 1994, alors que le pont en deux fois une voie connaissait un trafic moyen de vingt-huit mille véhicules par jour, il y avait de fréquents embouteillages gênant les habitants de Plougastel pour aller travailler à Brest, il a donc été construit le second pont de Plougastel, le pont de l'Iroise. À la mise en service du pont de l'Iroise, le pont Albert-Louppe est déclassé pour la circulation automobile ; il est réservé aux deux-roues et aux piétons. Le pont Albert-Louppe est labellisé « Patrimoine du XXe siècle ». Il tient son nom de l'ancien sénateur du Finistère et ingénieur Albert Louppe, né en 1856 et mort en 1927 alors qu'il était encore en mandat au Sénat. C'est Albert Louppe, en tant que président du conseil général du Finistère, qui a obtenu la construction de ce pont quelques années plus tôt.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Le Moulin-Blanc est à la fois le nom d'une plage et celui d'un port de plaisance de l'agglomération brestoise, à cheval sur les communes de Brest, Guipavas et Le Relecq-Kerhuon. Le parc de loisirs et grand aquarium Océanopolis est installé sur le terre-plein du port de plaisance. L'origine du nom rappelle la présence par le passé d'un moulin (le moulin du Stangalard ou Stang Alar), blanchit à la chaux, donc de couleur blanche, et qui servait d'amer pour les navires qui s'approchaient de la côte.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Aussi monumentale que symbolique, à Brest, une sculpture de dix mètres de haut, baptisée Mémoires, a été inaugurée dimanche 10 mai 2015 sur le port, à l'initiative de l'association finistérienne Mémoires des esclavages. L'œuvre en acier a été érigée avec le soutien de la municipalité de Brest sur le polder, le long d'une promenade, au bord de la rade, non loin du port de plaisance et d'Océanopolis, centre de découverte des océans.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Le longe-côte ou la randonnée aquatique est un sport pratiqué à l'origine dans le nord de la France (Dunkerque, Bray-Dunes), sur des plages de sable, consistant à marcher avec de l'eau jusqu'au diaphragme en s'aidant éventuellement d'une pagaie pour avancer. Cette discipline a été mise au point en 2005 par Thomas Wallyn, entraineur d'un club d'aviron de Dunkerque. Il concevait cette activité comme complément d’entraînement pour les rameurs. Le longe-côte définit le principe d'une nouvelle forme de randonnée, la randonnée pédestre aquatique (on évolue debout dans l'eau, immersion minimale jusqu'à la taille.) L'association « les Sentiers Bleus » dont l'objet est la promotion et le développement du longe-côte est créée en juin 2009.

Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017
Ici, c'est Brest en février 2017

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 16:16

Après Coville et ses 49 jours et 3 heures, après le Cléac’h et ses 74 jours, c’est Francis Joyon qui explose le record du tour du monde à la voile, en 40 jours. Le marin et son équipage, sur leur trimaran Idec Sport, ont franchi la ligne d’arrivée au large d'Ouessant le 26 janvier 2017. Ils battent de 4 jours le précédent record de Loïck Peyron. Le skipper d’Idec Sport, Francis Joyon, et son équipe ont franchi la ligne d’arrivée du Trophée Jules Verne ce jeudi matin pulvérisant le record du tour du monde à la voile.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

En avance de quatre jours sur le record détenu par Loïck Peyron, ils bouclent leur tour du monde en un peu plus de 40 jours. Un exploit majuscule qui va marquer l'histoire de la voile. Un record qu'il doit en grande partie à la qualité de son exceptionnel bateau. Et qui va se fêter à Brest, « où il se passe toujours de grandes choses », assure Francis Joyon.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

"On a fait du bon boulot; les gars ont tout donné; Ce record est le fruit du travail, entre la préparation et ces 40 jours", déclare Francis Joyon pour qui le record s'est joué lors de ces journées où Idec Sport a avalé plus de 900 milles. "Pourtant nous avons navigué avec peu de visibilité et pas mal de glace, mais les gars avec qui j'ai navigué ont de la ressource; je pense d'ailleurs qu'ils pourraient repartir", sourit Francis Joyon.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Après un premier essai en 2015, deux reports de départ et une première tentative avortée au bout d’une semaine de navigation, Francis Joyon et son équipage Idec Sport ont pris la mer, vendredi 16 décembre à 9h19, heure à laquelle ils ont franchi la ligne de départ entre Ouessant et le cap Lizard.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Après 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes, la Team Idec Sport – composée de Francis Joyon (FRA), Bernard Stamm (SUI), Alex Pella (ESP), Gwénolé Gahinet (FRA), Clément Surtel (FRA) et Sébastien Audigane (FRA) – a franchi victorieusement la ligne d’arrivée le jeudi 26 janvier à 08h19. Les six acolytes, auteurs d’un parcours impeccable, ont ainsi battu le record de l’épreuve détenu depuis 2012 par Loïck Peyron. Ce dernier avait alors bouclé son tour du monde en équipage, sans escale et sans assistance en 45 jours 13h 42 min et 53 sec.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée Jules Verne : Bientôt 25 ans d’histoire et 9 victoires pour 23 tentatives.

« En bordure d’Antarctique, nous ferons le tour du monde de la glissade. Nous irons surfer là où, depuis Cook, peu ont croisé, traversant les saisons d’ouest en est, d’Ouessant à Ouessant, en passant par les caps de Bonne Espérance, Leeuwin et Horn. À rebours, on comptera les jours, on dévalera les pentes, on avalera les méridiens. Le voyage ne durera que quatre-vingt jours, le temps de faire un petit tour. »

Florence Arthaud.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

« Et si on faisait le tour du monde en 80 jours ? » C’est Yves Le Cornec, dit « Mickey » qui lance l’idée, un soir de l’année 1985, à une tablée de marins faisant ripaille chez le bon docteur Jean Le Rouzic. Avec Mickey, sont présents Florence Arthaud, Eugène Riguidel, Gabriel Guilly et leur bande de copains réunis à la Trinité-sur-mer, pour célébrer leur retour de la transat Québec-Saint Malo. À bord de William Saurin, le trimaran de Riguidel, ils viennent de parcourir 3000 milles à près de 13 nœuds, vitesse moyenne jamais atteinte jusqu’alors pour traverser l’Atlantique. « En discutant et en imaginant des navigations autour du monde à cette vitesse, l’idée des 80 jours m’est soudain apparue comme une évidence », se souvient Yves le Cornec.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

26 000 milles parcourus en 80 jours moins 5 minutes : le pari romanesque lancé, en 1872, par Jules Verne à son flegmatique personnage Phileas Fogg fournit un bien élégant prétexte pour une nouvelle aventure océanique. Mais le Trophée Jules Verne n’est pas encore né. « À l’époque, on était très loin d’imaginer les performances des bateaux d’aujourd’hui, boucler un tour du monde à cette vitesse représentait un vrai challenge », raconte encore son inventeur.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

C’est l’aîné des frères Peyron qui, le premier, établira le record de vitesse autour du monde, bouclant son tour en 79 jours, dès avril 1993. Depuis, sous les auspices de Jules Verne, les skippers n’ont eu de cesse de raccourcir le temps de la circumnavigation. 74 jours, 71, 64, 63, 50, 48, et 45 jours en 2012… Ces navigateurs, qui ont vu gravé leur nom sur la plaque du Trophée Jules Verne sont Bruno Peyron trois fois, Peter Blake, Robin Knox-Johnston, Olivier de Kersauson deux fois, Franck Cammas et Loïck Peyron. D’autres les ont défiés et les défieront encore.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Un quart de siècle après le début de leur aventure commune, Titouan garde la satisfaction de savoir l’esprit de « leur » Trophée intact. « Le Trophée Jules Verne demeure une référence, une enseigne prestigieuse au service des skippers et de leurs sponsors et n’a jamais dérogé à ce principe », se réjouit le marin-peintre.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Yves Le Cornec, l’inventeur des 80 jours à la voile, fait aussi ce constat : « le Trophée n’a pas été récupéré, il est resté vierge de toute connotation commerciale, simple, fort et universel. »

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

En 25 ans, le périple a changé. Si le parcours est le même, la volte des équipages de Spindrift 2 et Idec Sport, qui filent à plus de 30 nœuds autour du globe en 2015, ne ressemble pas au voyage à 14,39 nœuds de moyenne du pionnier Commodore Explorer. Pourtant, l’esprit d’aventure est immuable. « J’aimerais leur demander, à leur retour, comment ils ont vu le monde…», ajoute Yves Le Cornec. Car il s’agit bien de cela, en fin de compte : courir pour voir le monde.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2016 : Francis Joyon (1 trophée/3 tentatives) / Idec-Sport – 2017 - Record du trophée Jules Verne en 40 Jours 23h 30min 30s – Tentative 2016 : Francis Joyon / Idec-Sport - Tentative 2015 : Francis Joyon / Idec-Sport.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2012 : Loïck Peyron (1 trophée/1 tentative) / Banque Populaire V - 2012 – Record du Trophée Jules Verne en 45 jours 13 heures et 42 minutes et 53 secondes.

Trophée 2010 : Franck Cammas (1 Trophée/3 tentatives) / Groupama 3 – 2010 - Record du Trophée Jules Verne en 48 jours 7h 44min 52s - Tentative 2009 : Franck Cammas / Groupama 3 - Tentative 2008 : Franck Cammas / Groupama 3.

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2005 : Bruno Peyron (3 Trophées/6 tentatives) / Orange II – 2005 – Record du Trophée Jules Verne en 50 Jours 16h 20min 4s - Tentative 2004 : Bruno Peyron / Orange II (2ème) - Tentative 2004 : Bruno Peyron / Orange II (1ère) -

Trophée 2002 : Bruno Peyron / Orange – 2002 – Record du Trophée Jules Verne en 64 Jours 8h 37min 24s - Tentative 2002 : Bruno Peyron / Orange

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 1993 : Bruno Peyron / Commodore Explorer – Record du Trophée Jules Verne en 79 Jours 6h 15min 56s.

Trophée 1997 : Olivier de Kersauson (2 Trophées/5 tentatives) / Sport-Elec – Record du Trophée Jules Verne en 71 Jours 14h 22min 8s. - Tentative 2002 : Olivier de Kersauson / Geronimo - Tentative 2003 : Olivier de Kersauson / Geronimo - Tentative 2004 : Olivier de Kersauson / Geronimo

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Trophée 2004 : Olivier de Kersauson / Geronimo – Record du Trophée Jules Verne en 63 Jours 13h 59min 46s.

 

Trophée 1994: Peter Blake (1 Trophée/2 tentatives) & Robin Knox-Johnston (1 Trophée/2 tentatives) / Enza New Zealand – Record du Trophée Jules Verne en 74 Jours 22h 17min 22s - Tentative 1993 : Peter Blake & Robin Knox-Johnston / Enza New-Zealand

IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017
IDEC triomphe sur le Jules Verne le 24 janvier 2017

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens