Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 16:09

Coustouges est l'une des communes de France continentale les plus méridionales, la seconde après Lamanère. Le village est situé à 832 m d'altitude. Le village est frontalier avec l’Espagne.

Le nom de Coustouges provient du latin Custodia, qui désignait soit un poste de garde, soit une mission de surveillance. Un lieu-dit proche se nomme La Guarda. La position stratégique du village confirme cette étymologie.

Coustouges compte 103 coustougiens. Altitude mini : 411 m ; Altitude maxi : 1120 m. L'église Sainte-Marie est d'époque romane. Elle est en bon état de conservation malgré le fait que son portail a la particularité d'avoir été taillé dans la pierre tendre, et non dans le marbre comme celui de la plupart des édifices.

Plaque typique de Coustouges. On trouve dans le village plusieurs plaques bilingues aux noms fantaisistes indiquant les noms des rues et des places. Le hameau de Villeroge possède sa propre église, dédiée à Saint-Michel.

François Pinault (1936-) : homme d'affaires français, ayant acquis une maison à Coustouges en septembre 2004 ; Shakira (1977-) : la chanteuse colombienne possède une résidence à Villeroge.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Maçanet de Cabrenys est une commune de la comarque d'Alt Empordà dans la Province de Gérone en Catalogne (Espagne). Elle se trouve à la frontière de la France.

En l'an 954 le comte Guifré II de Besalú fait donation au monastère de Sant Pere de Camprodon de l'alleu de Tapis, pour que soit bâti le sanctuaire de Les Salines. Pendant le Moyen Âge il a été fortifié, en conservant restes de la muraille avec trois couvertures du XVe siècle. En 1440 on a ajouté de Cabrenys au nom de Maçanet, parce que la possession du village passe à la baronnie de Cabrenys, de la lignée des Rocabertí. En 1553 la peste noire y anéantit la moitié de la population. En juillet 1675 le lieutenant-général français Le Bret, avec 1 500 hommes, pille le village.

Le village possède des nombreuses sources et son climat agréable attire de nombreux touristes, qui sont la principale source de revenus économiques, ainsi que la construction, l'agriculture et l'élevage. Les restaurants y sont nombreux. Une usine d'embouteillage de l'eau de la source de Les Creus y est implantée, qui actuellement appartient au groupe Vichy Catalán. Il existait auparavant une industrie textile et métallurgique ainsi que des usines de bouchons de liège et une grande usine de pipes. Maintenant il ne reste quelques petits ateliers. L'agriculture, l'élevage et l'industrie forestière ont presque disparu.

L'église Saint-Martin - L'église Saint-Martin, du XIIe siècle ou XIIIe siècle, appartient au roman tardif. Elle se compose d'une seule nef rectangulaire couverte par une voûte en arc ogival et d'une abside en demi-cercle couverte par une voûte en forme d'amande. Le portail est composé d'un tympan-lisse de quatre arcs et d'une archivolte; la porte, en bois, est décorée avec du fer forgé caractéristique de l'époque.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

L'altitude de Saint-Laurent-de-Cerdans varie entre 382 et 1 305 mètres. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la situation frontalière du village en fait une zone d'échanges... illégaux. C'est grâce à la contrebande que vont se développer les industries de l'espadrille et du tissu, industries qui fleurirent jusqu'en 1950.

On compte 1125 Laurentins.  Particularité du village : fabrication de sandales. On peut visiter la fabrique de l'Union sandalière (société coopérative de production).

On peut visiter aussi le Musée d'art et traditions populaires avec une grande salle consacrée à l'industrie de l'espadrille (reconstitution d'une usine de 1929) et une salle consacrée à la "Retirada" (fuite des espagnols républicains en 1939).

Et l’Usine d'espadrille "Création Catalane".

Sans oublier l’Usine "Les Toiles du Soleil". Tissés sur des métiers anciens, les textiles catalans des Toiles du Soleil se vendent jusque dans les boutiques de luxe de Tokyo.

Deux films ont été tournés en partie à Saint-Laurent de Cerdans : 1959 : Le Bossu ; 1989 : La Fille des collines.

Au coeur des forêts du Roussillon, sur la frontière espagnole, le golf du Domaine de Falgos étend son parcours entre massif du Canigou et baie de Rosas. Au gré des swings et des putts, on débouche sur un panorama à couper le souffle, un monde enchanteur et inoubliable.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Amélie-les-Bains-Palalda se situe dans le canton du Canigou et dans l'arrondissement de Céret. Comme de nombreuses autres communes de montagne, Amélie-les-Bains-Palalda est constituée de plusieurs villages : en l'occurrence, ceux d'Amélie-les-Bains proprement dit, Palalda et Montalba-d'Amélie.

La commune est localisée dans la vallée du Tech, au cœur du Vallespir, à l'ouest de Céret. La ville, station thermale et climatique, villégiature estivale et hivernale fréquentée, groupe ses maisons au débouché des gorges du Mondony, dans la vallée du Tech, où prospère une végétation méditerranéenne.

3 400 habitants, altitude mini : 176 m, altitude maxi : 1424 m. Station thermale : Amélie-les-Bains ; Ouvert du 28 janvier au 21 décembre 2019 – Rhumatologie - Voies respiratoires

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

En Pays Catalan, aux portes de l’Espagne, cette station citadine, située à la latitude de Rome, a définitivement le goût du soleil en partage. À 45 minutes de Perpignan, se déployant le long de la rivière Tech, entre Méditerranée et contrefort des Pyrénées, la vivante cité d’Amélie-les-Bains combine, avec un accent souriant, air pur et microclimat, douceur des températures et ciel lumineux.

Au cœur de l’une des régions les plus ensoleillées de France, la méridionale bourgade d’Amélie-les-Bains présente une météo idéale dès le mois de février, et la garde jusqu’à très tard dans l’année. La vie dans la nature fait partie des plaisirs de cette contrée, où les marchés de pays et les activités de plein air – randonnée, VTT, baignade, fêtes – abondent tout au long de l’année.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

La commune de Saint-Marsal fait partie de la région naturelle des Aspres, située entre la plaine du Roussillon, la région naturelle du Vallespir et celle du Conflent. Saint-Marsal est à 19 km d’Amélie.

L'église de Saint-Marsal domine le village. Elle est construite au XIIIe siècle. Effondrée en partie en 1920, elle est reconstruite en 1960.

L'église a conservé un bénitier en marbre rouge daté par une inscription, en catalan, inscrite sur le pourtour de sa vasque : "Antoni Compta, rector de San Marsal, me he fet 1650" qui signifie "Antoni Compta, curé de Saint-Marsal, m'a fait en 1650". Elle a aussi gardé en son sein un Christ et sept statues récemment restaurées.

On compte 79 saint-marsalois. L’altitude maximale : 1477 m et minimale : 260 m.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Arles-sur-Tech est une commune du département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie. Cette petite ville ancienne, bâtie autour d'une abbaye bénédictine fondée au VIIIe siècle, a connu une certaine activité industrielle (exploitation de mines de fer de Batère, usine de tissages catalans, scieries, biscuiteries).

Aujourd’hui on ne compte plus que 2700 Arlésiens. Altitude maxi : 1302 m, altitude mini : 326 m.

Le vrai centre d'Arles se trouvait initialement aux Bains d'Arles (Amélie-les-Bains de nos jours). Arles-sur-Tech est alors citée en 934 après que les moines eurent déménagé pour y construire leur nouveau monastère.

À la suite de la destruction de la première abbaye par les Normands (vers 858-868) et malgré plusieurs tentatives de reconstruction, les moines finissent par quitter le site des thermes romains (aujourd'hui Amélie-les-Bains) à l'initiative de Suniefred (abbé de 880 à 891) pour le site actuel d'Arles, sur les bords du Tech. On trouve mention du nouveau monastère dédié à Sainte Marie dès 934.

L'abbaye Sainte-Marie (monument historique Classé MH (1862)) : fondée à la fin du VIIIe siècle, les murs actuels de cet ensemble monastique remontent pour les plus anciens à la fin du IXe siècle dont subsistent l’église, le plus vieux cloître gothique des Pyrénées-Orientales (XIIIe siècle) et le logis abbatial ;

L'église Saint-Étienne : église consacrée une première fois en 993 et dont il ne subsiste qu’une partie de la nef englobée dans des constructions récentes (non visitable) ;

L'église Saint-Sauveur ( Inscrit MH (1943)) : église mentionnée dès 1159, la tour-clocher en est l'élément le plus remarquable.

Charles Trenet (1913-2001) : venait à Arles-sur-Tech régulièrement, son père ayant été maire de la commune, nommé par le gouvernement de Vichy, de 1941 à 1942 ;

Guilhem Guirado (1986-) : joueur de rugby à XV formé à Arles-sur-Tech.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2019 4 12 /09 /septembre /2019 17:43

On dénombrerait sept "cimetières de bateaux" en France. Parmi ceux-ci, trois sont en Presqu'île de Crozon, à Landevennec (navires militaires), dans l'anse de Rostellec au Fret, et à Camaret. C'est dire si ce site du Sillon doit être regardé comme un spectacle rare, et respecté comme un patrimoine précieux.

L'histoire de ce "cimetière" est liée au déclin de la pêche : initialement se tenait sur la grève interne du Sillon, depuis 1892, le chantier naval de  François-Joseph Keraudren. Cette zone étant classée en Domaine Public Maritime, il dispose alors d´une façade de 31 m sur la grève lui permettant de mettre à l´eau ses bateaux.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

Mais dès les années 1950, la crise de la pêche à la langouste se faisant sentir, les Keraudren déposent sur leur concession des bateaux désaffectés et abandonnés. D´autres bateaux hors d´usage ou mis en vente et non achetés sont également abandonnés sur le sillon. (Source : Inventaire Régional). Le "Rosier Fleuri" est là depuis 1962.

Les épaves étant encore possiblement à flot à marée haute de vives-eaux, leur coque a été percée afin qu'elle ne flotte pas.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

Les navires échoués d'abord au Styvel puis dans son prolongement a varié : il atteignait dix navires, mais nombre d'entre eux ont été retirés en raison de leur dégradation, la "Belle-Étoile", dont l'épave était classée M.H et que l'on peut voir sur une image du site Topic-topos, et la pinasse sardinière" Dominique" CM 185160, radiée en 1994, ou la "Maryvonne" CM2342, le "Louis-Raphaël", CM 2351, l' "Asphodèle" CM 2074, etc… D'autres, qui n'avaient pas été construits à Camaret, ont été admis au cimetière de bateaux, le "Thierry de Martel" CM2869, le "Traviata" CM 2585, et enfin le "Canada". La pinasse sardinière "Rose des mers", CM231603 signalée en 2000, n'est plus là aujourd'hui. 

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

Les navires échoués d'abord au Styvel puis dans son prolongement a varié : il atteignait dix navires, mais nombre d'entre eux ont été retirés en raison de leur dégradation, la "Belle-Étoile", dont l'épave était classée M.H et que l'on peut voir sur une image du site Topic-topos, et la pinasse sardinière" Dominique" CM 185160, radiée en 1994, ou la "Maryvonne" CM2342, le "Louis-Raphaël", CM 2351, l' "Asphodèle" CM 2074, etc… D'autres, qui n'avaient pas été construits à Camaret, ont été admis au cimetière de bateaux, le "Thierry de Martel" CM2869, le "Traviata" CM 2585, et enfin le "Canada". La pinasse sardinière "Rose des mers", CM231603 signalée en 2000, n'est plus là aujourd'hui. 

Aujourd'hui, en 2019, j'en compte sept: en venant du parking vers la chapelle N.-D. de Rocmadur, on trouve :

La Salle CM 231627 .

Le "Rosier-Fleuri" CM

Maïtena MX 195443

Étoile du Berger MX 195135

Castel-Dinn CM 231646

Notre-Dame-Des-Neiges CM 231642

Magellan CM 498020

Toutes ces coques sont en bois ; elles ont été construites par des chantiers de la Presqu'île de Crozon soit à Camaret, soit à Rostellec et au Fret. Parmi les sept bateaux principaux, six ont été des langoustiers construits entre 1948 et 1964 et ont suivi l'évolution de cette pêche jusqu'à son interruption en 1989. La langouste verte est pêchée au casier sur des fonds rocheux de 20 m, alors que la langouste rose a été pêchée au filet, au chalut puis au casier depuis 1955.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

La pêche à la langouste à Camaret.

La période de prospérité du port entre 1955 et 1965 a vu le développement de navires nommés langoustiers mauritaniens, d'un tonnage de 250 à 350 tonneaux (les langoustiers traditionnels jaugeaient 60 tonneaux), conçus pour des campagnes de pêche de cinq à six mois, et dont la valeur financières atteignait le million de francs.

A la différence de Douarnenez, où un armateur ou une société d'armement possède 4 à 5 "mauritaniens", où le recours à l'emprunt bancaire est important, et où le "patron" n'est qu'un salarié sans intéressement financier au navire, l'armement de Camaret est resté traditionnel, sans armateur professionnel: le patron-pêcheur est le, ou l'un des gros armateurs, et il confie sa gestion à un gérant d'armement. Vers 1967, Camaret s'oriente vers l'armement d'unités polyvalentes, thoniers-langoustiers-chalutiers permettant une rotation des pêches.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

La carène de "La Salle" : le vivier.

Ce détail est destiné à montrer les orifices de la partie moyenne de la carène, permettant à l'eau de mer de circuler en permanence dans le vivier de conservation des langoustes. La conservation des langoustes et la lutte contre la mortalité était un souci majeur; des étagères étaient disposées à l'intérieur du vivier pour limiter l'écrasement des langoustes. On accédait (c'était souvent le rôle du mousse) dans le vivier par deux puits de section carrée d'un mètre de coté qui traversaient la partie habitable du bateau. Il pouvait contenir 12 000 kg soit 30 000 langoustes.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Rosier-Fleuri" CM 2910.

Ce langoustier à vivier  à cul carré construit en 1948 au chantier Le Hir-Péron est échoué sur le sillon depuis 1962, ce qui fait de lui le vétéran des lieux. Comme le précédent, il conserve les langoustes dans un vivier central alimenté par l'eau de mer, sa coque étant percée en partie basse de nombreux orifices.

"Maïtena" MX 195443.

C'est un langoustier mauritanien de 25,21 m construit en 1964 au chantier naval Auguste Tertu à Rostellec pour Louis Salaun. Moteur Beaudouin 552 Kw, jauge brute 162,86 tx. Langoustier-thonier destiné à la pêche au large en Mauritanie, il passa au quartier maritime de Douarnenez en avril 1965 puis à Morlaix en septembre 1973. En 1976 il est racheté par Jean-Pierre Salaun pour la pêche au crabe avant d'être cédé le 16 mars 2001 à la commune de Camaret pour 1 franc symbolique.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Étoile du Berger" MX 195135.

Ce caseyeur, crabier et langoustier de 19 mètres a été construit en 1956 au chantier Keraudren à Camaret. Passé ensuite quartier de Morlaix. Sorti de flotte en 2001 et désarmé au port de Morlaix, le bateau a été ramené à Camaret en 2010. C'est donc le dernier arrivé.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Castel-Dinn" CM 231646.

 Ce langoustier mauritanien à congélateur de 22,98 m a été construit en 1960 au chantier Albert Péron de Camaret pour Henri Téphany. Moteur Beaudouin de 453 cv, jauge brute 142,98 tx.

Il tient son nom de Kastell Dinn, le "château" rocheux de la Pointe de Dinan à Crozon. C'était le dernier langoustier mauritanien de Camaret, qui ne cessa cette pêche qu'en 1990 (la dernière campagne en Mauritanie eut lieu en 1989). Il fut alors vendu à Jean Kerdreux qui le transforma pour la pêche au crabe jusqu'en 1998. Comme tel, il se distingue par la superstructure qui entoure la passerelle, et qui permettait de tendre un abri de toile contre le soleil. Il est échoué depuis le 5 novembre 1998.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Notre-Dame-des-Neiges" CM 231642.

C'est un langoustier-thonier puis langoustier-crabier de 17,05 m construit en 1959 au chantier naval Corentin  Keraudren à Camaret. Jauge 48,48 tx, moteur Beaudouin de 215 cv, il bénéficiait aussi d'une voile d'appoint dont on peut voir les lambeaux pendre sur le mâtereau à l'arrière. Son premier patron Charles Mazet et cinq autres quirataires l'ont vendu le 30 juillet 1975 à Jean Kerdreux qui l'a transformé pour le thon et le crabe. Plus tard il a été racheté pour la plaisance. Il est mis au sec en 1993.

"Magellan" CM 498020.

Ce chalutier-coquillier de 12,35m a été construit en 1979 au chantier Stipon du Fret. Armement SNACCAM, moteur de 242 kw,  jauge brute 23,92 tx. En 1983, il a été vendu par Jean Péron à Jean-Michel Boëzennec Désarmé pour non-conformité à la pêche à la coquille en baie de Saint-Brieuc, Morlaix et Concarneau (il mesurait 35 cm de trop et son moteur était de 80cv trop puissant), il a été cédé pour 1 Euro symbolique à la commune : il est sur le Sillon depuis le 4 décembre 2002

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Partager cet article
Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 15:56

après six semaines de canicule dans le sud de la France, j'ai un immense plaisir de retrouver Brest, la seule vile en Europe où il fait bon vivre tant les températures sont humaines!

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est avant tout maritime, mais j'aime aussi me perdre dans les quartiers qui sont autant de petits villages.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, ce sont quatre ports (commerce, pêche, plaisance et militaire) mais aussi une ville universitaire avec une vie artistique riche.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, c'(est une ville qu'on aime énormément ou qu'on déteste du premier coup, il n'y a pas de demi-mesure. Tous ceux qui ont fait la démarche d'aller vers le grand ouest sont tombés sous le charme de Brest et on fait leur vie ici, cela prouve bien qu'il y a quand même quelques atouts majeurs!

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, la ville-port dont je suis tombé amoureux il y a 52 ans. Une vue sur la rade, une grande bouffée d'oxygène, c'est un luxe incroyable...

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est une ville très inspirante, je pense que la localisation géographique fait que l'on pense différemment quand on est loin de Paris. Ici, on peut s'autoriser des choses, on a une certaine liberté de penser, voire de comportement. Cette ville est vraiment inspirante; comme disent les anglo saxons, c'est "think out of the box", on pense à côté du schéma traditionnel.   

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est une ville de peintres (Paul Bloas avec ses géants habille toute la ville, des œuvres éphémères mais qui finalement durent...) Il y a une lumière exceptionnelle aussi c'est une ville de photographes... (je fais pas mal de photos amateurs) et puis il y a une kyrielle d'artistes brestois connus comme le chanteur Miossec;

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest la lumineuse, il y a toujours une lumière qui fait que l'on cligne des yeux, même quand il y a des nuages. C'est le charme, il y a une âme, une lumière et des couleurs, une atmosphère.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Partager cet article
Repost0
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 15:50

Samedi 18 mai 2019. Après une excellente nuit à l'hôtel Les Voyageurs de Saint-Anthème, nous nous préparons à effectuer notre cinquième étape du périple dans les Monts du Forez. Ce périple prévoyait 13 étapes: 5 étapes sur le GR3 vers le sud à partir de Chabreloche et 8 étapes sur la variante du GR3 vers le nord pour retrouver la voiture à l'hôtel Le Mandrin de Chabreloche.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Les prévisions météo pour ce samedi 18 mai étaient plutôt peu engageantes. La distance à parcourir et la plus longue de la pérégrination: 24.9 km... Nous avons gambergé et tous les trois, Jean-Paul, François et moi avons suggéré de demander à la patronne si aimable et serviable de l'hôtel de nous amener à Féréol, nous permettant de raccourcir l'étape de 6 km... En fait c'est notre hôtesse qui nous a proposé de nous transporté à ce nouveau point de départ. ( Le parcours St Anthème, Fereol est tout en montée!)

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Cette anecdote nous a mis en jambes et rendus tout heureux de notre sens de l'organisation. Vers 13h00 nous avons pique-niqué à La Chapelle-en-Lafaye. Après ce temps nécessaire d'alimentation, en quittant le village, on s'est  aperçu qu'il y avait une auberge... Là il nous a fallu escalader une grande côte de 70 m sur 1.5 km pour aller à Montarcher. Montarcher est proche d'une voie romaine reliant Lugdunum (Lyon) à la voie d'Agrippa qui permettait d'aller à Burdigala (Bordeaux). Sa situation élevée en fit d'abord un lieu de culte gaulois, puis une place forte du Forez. D'ailleurs, le nom Montarcher viendrait de « Montis Archierri », Mont des Archers en latin.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Montarcher était un village avec un château remarquable. Ensuite nous avons descendu visé Estivareilles. La météo s'est amélioré et on a presuqe eu chad. En face de la gare d'Estivareilles, une bonne bière nous attendait, on ne l'a pas laissée.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

On s'est pressé d'arriver à APINAC. Car à Apinac, il nous faut rencontrer madame Granger qui doit nous donner le kit et la clé pour rejoindre notre gîte pour la nuit, une cabane perchée dans un arbre au milieu d'un bois au quartier du Breuil, à 1.5 km du village. Il n'y a pas grand chose pour se ravitailler, heureusement notre hôtesse nous a indiqué un restaurant à Usson-en-Forez.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

En chemin, j'ai téléphoné au Cabanon, le fameux restaurant à Usson-en-Forez. Le patron, Raymond, a proposé de venir nous chercher à Apinac (4.5 km) pour nous conduire en son établissement. Il devait venir avant le début du service du restaurant; un samedi soir, il y avait beaucoup de clients attendus. Le temps de hisser nos sacs à dos dans la cabane perchée et nous voilà au plan d'eau d'Usson.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Nous avons passé un superbe moment au Cabanon. Un bilan de mi-parcours: satisfaits de ces cinq premières étapes où il a fallu déployer des efforts et des astuces pour rendre les journées de marche moins épuisantes, quoi que... L'heure d'aller se coucher a sonné et Raymond nous ramène à notre cabane perchée. Il était plus de 23h00, la nuit était bien établie, il fallait marcher une trentaine de mètres entre les arbres pour rejoindre l'escalier d'accès à la cabane dans les branches. C'est là que tout a basculé. (.../...)

 

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Une racine s'est  amusée à me faire un croche-pied, j'ai donc fait un grand pas pour éviter la chute et là, une douleur fulgurante au mollet gauche m'a rendu incapable de marcher. François et Jean-Paul m'ont aidé à monter dans la cabane au prix de gros efforts (je pèse mon poids). Nuit contrariée, où j'ai échafaudé moult scenarios sachant que je ne pouvais pas poursuivre le périple.

Au branle-bas, on a tous les trois exposé comment nous voyions la suite de l'aventure, finalement on ne se désolidarise pas et on va rejoindre la voiture de Jean-Paul qui nous attend à Chabreloche. C'est alors que nous avons découvert ce que signifie l'abandon des communes rurales par les services publiques.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Nous avons rencontré un maximum de difficulté pour trouver un taxi pour nous conduire à Montbrison, à 40 km d'Apinac. C'est à Montbrison que nous devons utiliser les services de la SNCF (car) pour rallier Thiers. A Thiers Gare: désert absolu au milieu d'un no man's land incroyable... recherche d'un taxi pour faire Thiers Chabreloche (15 km) = mission quasi impossible!!!

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Lundi 20 mai: retour à Brest avec escale technique à Bléré, près de Tours.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Partager cet article
Repost0
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 14:16
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Le 13 mai 2019, nous quittons Brest pou rallier Chabreloche (Puy-de-Dôme). Nous sommes trois randonneurs: Jean-Paul, François et moi, du même âge (67 ans). on prévoit de marcher sur les sentiers des Monts du Forez, le GR3, de Chabreloche à Apinac.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

La première étape: Chabreloche (la chèvre et l'oie) N.-D. de l'Hermitage (18.5 km)sera sans aucun doute la plus difficile randonnée que j'ai jamais connue au cours de mes 15 années de pérégrination. Un dénivelé total de 885 m, et une vent fort et bien froid. 

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Nous sommes arrivés exténués chez les sœurs malgaches de N.D. de l'Hermitage où l'accueil a été parfait. Nous avions chacun notre "cellule". Il y avait bien longtemps où je n'avais dormi plus de 9 heures de suite.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Mercredi 15 mai: deuxième étape: N.D. de l'Hermitage (1110 m) - Col du Béal (1390 m). Nous avons marché de 09h00 à 17h30. Cette journée a été plus agréable que celle de la veille.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Il y a eu encore beaucoup de dénivelé et le vent était toujours aussi fort et froid. Nous sommes arrivés au Refuge du Col du Béal. c'est un gîte pour des groupes. Il y avait une dame seule avec son chien dans un appartement et nous étions tous les trois dans un dortoir de 7 lits. L'hôtesse nous a préparé un bon repas du soir.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Troisième étape: Col du Béal (1390 m) - Sichard (St Anthème) 1250 m. Presque 9 heures à marcher, photographier, pique-niquer, se relaxer... 21 km parcoouru pendant 4h40 de marche effective.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Le col du Béal est un col des monts du Forez (Massif central) qui culmine à 1 390 mètres d'altitude. C'est un lieu propice à la pratique de la randonnée, du cyclisme, du snowkite et du ski de fond. Le site dispose d'une auberge, d'un gîte et d'une boutique proposant des produits locaux. Le col du Béal est situé sur la ligne de crête des monts du Forez, en limite du territoire communal de Chalmazel-Jeansagnière et de Saint-Pierre-la-Bourlhonne, à la frontière entre la Loire et le Puy-de-Dôme (région Auvergne-Rhône-Alpes).

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Après avoir marché dans des névés (neige vieille) au niveau de Pierre-sur-Haute (1 634 m), point culminant des monts du Forez, à la limite des départements de la Loire et du Puy-de-Dôme. C'est le point culminant du département de la Loire. Sur son sommet sont installés une station hertzienne militaire, un radar de l'aviation civile et des moyens de communications civils. Sur son flanc oriental se trouve la station de ski de Chalmazel. Nous arrivons à Sichard (chambre et table d'hôtes de la jasserie des Airelles) où Merc et sa compagne nous ont magnifiquement accueillis. Marc a un passé de cuisinier globe-trotter, son parcours est passionnant.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Vendredi 17 mai: quatrième jour de randonnée. De Sichard (1250 m) à Saint-Anthème (950 m). Pluie et froid toute la journée. On a réussi à réduire un parcours prévu de 20 km à 16,1 km en empruntant des chemins très pentus (les descentes vertigineuses sont aussi difficiles à franchir que les montées).

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Marcher sous la pluie n'est pas toujours désagréable, grâce notamment aux équipements adaptés qui nous permettent de cheminer assez confortablement. Nos sacs à dos n'étaient pas désagréables à porter. En plus de 15 ans d'expérience, c'est la première fois où nous avons réussi à composer de sacs à dos si légers (10 kg sans l'eau ni la nourriture du pique-nique du midi).

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Nous n'avons pas eu de difficulté pour trouver l'hôtel Les Voyageurs à Saint Anthème (700 habitants). C'est le seul encore en activité dans ce village. La patronne, Michèle, est une femme admirable qui ne savait que faire pour rendre notre escale dans son bel établissement le plus agréable et récupérateur.

En arrivant à Saint-Anthème après avoir dévalé un raccourci, nous avons eu le plaisir de découvrir un bébé veau né depuis moins de 24 heures.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Partager cet article
Repost0
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 02:02

Le Pays de Brest est un pôle métropolitain au nord-ouest du département du Finistère. Les deux plus grandes villes sont Brest et Landerneau. Il se compose de 103 communes regroupées en sept intercommunalités. Je vous présente des images de Rives de Penfels, de Camaret, de Lanrivoaré ou du Conquet.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de Camaret, de la Presqu'île de Kermorvan, du port de Brest ou du quartier de Saint-Marc.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de Ploudaniel, de l'Abeille Bourbon, de la plage du Moulin Blanc, ou de Plounéour-Trez.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du Port de la Marina du Château, du Quai Commandant Malbert, du vallon du Stang Alar, ou d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de la goélette La Recouvrance, du Vallon du Stangalar, de la Rade de Brest (coucher de soleil), du phare du Four (Roches d'Argenton), du port de Brest ou du port du Moulin Blanc

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du port de Brest et du port d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de l'ancre de l"Amoco Cadiz à Portsall, du  port de pêche de Brest, de la Place de la Liberté, du port du Moulin Blanc, du Pont Albert Louppe et du port d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du vallon du Stang-Alar, de Saint-Marc, de Plougastel-Daoulas, du port de commerce, de Goesnou ou du Boulevard Montaigne à Brest.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

Images du Bouulevard Clémenceau, de Kérinou (porte de la Brasserie), de Saint Marc, du Téléphérique, de la campagne du côté de Ploudaniel ou la plage du Trez-Hit.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 15:27

Dans un premier article édité sur « Le caractère breton » : https://gebete29.wordpress.com/2018/11/10/le-caractere-breton/

J’ai essayé de démontrer ce que « caractère bien trempé du Breton » signifiait généralement. Aujourd’hui, j’ai envie de développer des traits de caractère comme la discrétion, la fermeté, l’imagination, la franchise (brut de fonderie), la pudeur, la fidélité, l’introversion, le sens du partage, l’esprit civique, la modestie et l’honnêteté qui n’appartiennent qu’aux authentiques Bretons.

Le Breton est fidèle

Quid de l’emprise de l’Etat français sur cette magnifique région de France qui défend et revendique son identité. Tenter de décrire les contours de ces fameux traits de caractères bretons qui participent grandement à son identité sociale et dont on entend souvent parler est une gageure. Mais osons…

Je me suis toujours « senti » Breton. Plus je lis des choses sur la Bretagne et plus je rencontre de Bretons, plus je ressens que ce sentiment n’est pas une construction de mon esprit mais une réalité de caractère et de posture que je partage avec d’autres.

« Inutile de me dire ce que je dois faire ou ne pas faire, je ferais toujours ce que j’ai envie ».

Les bretons avancent souvent discrètement mais fermement. On observe des similitudes entre les Bretons et des traits de caractère commun. Qu’est-ce qui est commun et qui participe à l’histoire sur l’identité bretonne. Aucune étude sur des traits de caractères commun existe. Seules quelques études de comportements sociologiques existent visant à comparer des régions de France.

Tout d’abord, quelles sont les raison qui font qu’il existe une présence si riche et florissante du conte en Bretagne et pourquoi la mort est si présente dans le quotidien des Bretons.  

En observant les éléments de la nature, notamment la nuit, avec le vent qui siffle dans les arbres, la présence d’une nuit étoilée ou l’absence de lumière par des nuages qui cachent toute luminosité du ciel, je me dis qu’à une époque où l’on ne connaissait pas la lumière électrique tous ces éléments naturels pouvaient stimuler l’imagination. Celle-ci donnait une explication à tous ces phénomènes à travers les histoires des contes et légendes.

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle

Les Bretons n’ont-ils pas une propension importante à l’imagination notamment du fait d’une forte émotionnalité intériorisée. La mort est très présente en Bretagne notamment avec les histoires de l’Ankou ou des lavandières. La mort est présente aussi par cette histoire maritime où les femmes voyaient leurs hommes partir pendant des mois à la pêche à Terre Neuve et revenir lorsque la mer ne les avait pas pris. A Audierne, il existe une baie qui s’appelle la baie des Trépassées où la légende dit que les morts en mer viennent hurler. Chaque année, ces femmes se mettaient sur les côtes dans l’attente d’apercevoir ou non le bateau de leurs hommes à l’horizon. S’il était présent, la vie reprenait et c’était la fête le temps du retour à terre. S’il était mort, il fallait continuer à vivre pour pouvoir s’occuper des enfants.

Les angoisses aux contacts de ces éléments de la nature et de la dureté de la vie ont été probablement sublimées à travers toutes ces histoires pour rendre un peu acceptable ce quotidien.

Un Breton est direct dans sa façon de parler : « On m’a toujours dit que je pouvais manquer de « psychologie » en disant de façon brute ce que je ressentais, pensais ou observais ce qui pouvait me donner un aspect froid et dur comme du granit alors que je me ressentais intérieurement très sensible. Cette sensibilité aide à comprendre ce que vivent les Bretons pour les aider et cette « dureté » aide à ne pas être dépassé par ces émotions en sachant leur donner leur juste place pour ne pas être débordé par elles. Un article sur la langue bretonne dans le journal « Breton » qui évoque la structure du langage breton explique que l’image que renvoie un Breton n’est pas de la dureté mais peut-être due de ses origines bretonnes.

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle

La langue reflète la façon de penser. Même si celle-ci est peu usitée, elle influe probablement sur les comportements de ses habitants. On dit que le Breton va droit au but quand il s’exprime et qu’il ne prend pas de gants pour dire les choses. On dit que la Bretonne a la langue « pointue » et qu’elle pique lorsqu’elle dit crument et directement les choses telles qu’elles sont. Lorsqu’on analyse l’organisation de cette langue, on a le sentiment que les Bretons s’expriment comme maître Yoda le Jedi de Star Wars. Le « je » est mis en fin de phrase pour mettre en début ce qui est le plus important : « Le train, je suis venu ». L’individu est en retrait. Le Breton n’est pas autocentré mais place ce qui l’entoure avant lui pour dire directement les choses sans artifices.

En Bretagne, le mot « bonjour » n’existe pas. D’ailleurs le mot breton le plus connu est « an revoir » (kenavo) alors que dans de nombreuses langues, il s’agit de « bonjour ». Quand deux Bretons se rencontrent, ils disent « ça va » (deiz mat), « comment vont les choses » (Mat an traou), « comment c’est pour toi » (Penaos eo ganit) ou « comment que c’est (Penaos eo). On voit bien que la façon de rentrer en contact avec l’autre est un rapport d’ouverture à ce qui est à cet instant et non pas autocentré sur les deux individus en présence. En français, deux Bretons diront plus facilement « il fait beau aujourd’hui » ou une autre phrase de description du contexte que « bonjour ».

« Les bretons, c’est comme le homard : carapaces durs et tendres dedans ».

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle

Le breton est intérieur tout en étant très connecté à son environnement. Non seulement, il ne dit pas « bonjour » mais il invite plutôt traditionnellement ses convives pour « le café » que pour manger. Lors de ce café, il y a des crêpes, du gâteau, de la salade de fruit et de nombreux mets qui valent un repas ! Le Breton a un jardin dont il s’occupe beaucoup mais dans lequel il vit peu. Il est soit dans sa maison soit à l’extérieur. Il ne veut pas déranger ou s’exposer. Il existe un contraste entre la force de son intériorité et ce qu’il donne à voir dans le premier contact.

Le Breton est pudique et peu expansif. Il ne vous tapera pas sur l’épaule et sera avare de confidence. Il garde avec pudeur son intimité et son intériorité pour lui malgré l’intensité émotionnelle de ce qu’il peut ressentir. Il s’inscrira dans sa relation à l’autre dans le concret. Il ne flattera pas et ne promettra pas grand-chose. Il ne cherchera pas à rentrer dans l’intimité de son interlocuteur dès la première rencontre et le laissera venir à lui. Il ne cherchera pas à vous séduire pour avoir un relationnel fonctionnel. En fait, il est à l’opposé du caractère méditerranéen démonstratif. Par contre, une fois le contact et la confiance établis, la relation sera entière et « normale ». Elle sera même peut-être plus profonde et chaleureuse que dans d’autres cultures. Elle n’a pas besoin d’être contractualisée.

Le Breton est fidèle dans son engagement amical et l’amitié qu’il offre s’use rarement dans le temps s’il n’y a pas d’incident. Par contre, toute trahison à cette amitié la cassera définitivement.

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle

La Bretagne en tête des régions où l’on parle le plus à son voisin. Lorsque vous êtes dans un festival ou dans un festnoz, vous pouvez en faire agréablement l’expérience. Il est aisé de parler aux personnes qui sont à côté de vous en écoutant de la musique ou en buvant un verre. A la différence d’une ville comme Paris, où lorsque vous parlez à quelqu’un dans la rue, le premier réflexe est de se demander ce que veut l’autre, ou de présenter une réaction de méfiance dans certaines autres régions.

Cette fidélité se traduit aussi dans le mariage. La Bretagne est la région de France où le taux de divorce est le plus bas : 1,72 divorce pour mille habitants. C’est deux fois moins qu’à Paris ou dans le PACA. Le Breton est fidèle dans la parole et l’engagement même si la culture catholique, encore bien ancrée en Bretagne, influe aussi sur ces chiffres.

Le Breton est partageur. La Bretagne est la deuxième région après la Corse pour le nombre de bar par habitant mais la neuvième région pour la consommation régulière et à risque d’alcool. Ils sont deuxièmes derrière les Francs Comtois pour la consommation ponctuelle d’après l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Les Bretons boivent moins que par le passé mais ils aiment faire la fête. D’ailleurs, les plus grands festivals de musique comme les vieilles charrues sont en Bretagne.

La pratique sportive est particulièrement développée en Bretagne.

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle

Le Breton : honnêteté, rectitude et discipline. C’est en Bretagne que l’on respecte le plus la loi. Ils sont moins procéduriers que dans d’autres régions. Les tribunaux sont moins engorgés qu’ailleurs. Il y a deux fois moins de dossiers aux prud’hommes qu’en Ile de France ou dans le PACA et quatre fois moins que dans les tribunaux de commerce de ces mêmes régions. Quand on se « tape » dans la main en Bretagne, on respecte son engagement. Le breton préfère résoudre leurs différends par le dialogue que devant la justice. La parole donnée est pleine de valeurs. La Bretagne est la région de France où le nombre de vols de voiture est le plus bas, soit six fois moins que dans le PACA.

Le breton a l’esprit civique. Aux élections de 2012, les bretons ont été ceux qui ont le plus votés. La Bretagne est la région qui connait le moins de fraude fiscale. Ils trichent deux fois moins que dans le sud-est et trois fois moins qu’Ile de France.

Ce résultat est probablement dû à la fois à un sens du collectif et à la nature anxieuse du breton qu’à sa volonté de tranquillité.

Le respect pour le collectif s’exprime aussi par l’écologie et les dons du sang. La Bretagne est la plus performante en écologie d’après l’hebdomadaire La Vie. Les Bretons sont les troisièmes donneurs de sang. On retrouve de très nombreux festivals en Bretagne mais aussi les plus grands de France et d’Europe. Ces festivals peuvent avoir lieu grâce à la présence de nombreux bénévoles qui prennent plaisir à être là, à être ensemble et à partager.

Le taux de suicide est particulièrement haut en Bretagne. Il est de 25,3 pour 100 000 habitants soit 65% plus élevés que la moyenne nationale qui est de 15,1%. Ce chiffre reflète l’intensité de vécu intérieur du breton qui contraste avec la pudeur de ce qu’il exprime extérieurement.

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle

Les Bretons sont sérieux, modestes et raisonnables. Ces traits de caractère se traduisent notamment dans les performances scolaires. La Bretagne est régulièrement la première pour le nombre de bachelier par classe d’âge. Par contre, ils privilégient les formations courtes en post bac. Sont-ils modestes, pas assez ambitieux ou réaliste en sachant se satisfaire de ce qu’ils ont et peu prisonniers du désir ou du regard de l’autre qui sont deux leviers à la motivation sociale ? Le breton n’a pas besoin d’être admiré mais il a besoin qu’on le respecte pour se sentir aimé et être en confiance. Aussi, il n’a pas besoin d’un titre scolaire ou autre pour se sentir exister et être digne. Il lui suffit d’être lui. Un autre facteur qui peut influer sur le manque d’empressement vers les hautes études est le fait que la Bretagne a connu la modernité de façon plus récente que d’autres régions. Jusqu’aux années 50, la Bretagne était un pays fortement agricole dans les terres et marins en bord de mer. L’industrialisation est venue progressivement ensuite. Peut-être ce facteur explique une moindre grande culture des grandes études.

En Bretagne, on peut se faire confiance. A l’heure actuelle où l’avenir est dans l’entraide, c’est un atout pour construire une économie du lien.

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle

La modestie s’exprime aussi à travers la danse bretonne. Dans ces chenilles qui se construisent dans les Festnoz, c’est le groupe qui s’exprime et non pas les performances de l’individu sur la piste de danse. L’émotion de la danse est vécue collectivement et intérieurement à travers une danse ancrée dans le sol, source d’une transe collective sous les lumières des étoiles, qui réunit toutes les générations. L’emblème de cette modestie sont les frères Morvan : des agriculteurs célèbres dans le monde entier qui chantent avec leur chemise à carreau et leur casquette vissée sur la tête et qui n’ont jamais quitté la Bretagne. Au festival des vieilles charrues, ils ont réuni un public plus grand que Bruce Springsteen en jouant avec les Tambours du Bronx (60 000 personnes). Bien souvent, les Frères Morvan jouent bénévolement pour la « bonne œuvre » et le plaisir de partager leur musique.

Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Le Breton est fidèle
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 16:29

Meschers-sur-Gironde est située en Charente-Maritime (17) (région Nouvelle-Aquitaine). Ses habitants sont les Michelais et les Michelaises. Principale agglomération du canton de Saintonge Estuaire, cet ancien petit village de pêcheurs du Royannais s'est métamorphosé en station balnéaire réputée au tournant des XIXe et XXe siècles, au moment de la grande vogue des bains de mer. La cité, située sur la côte de Beauté, possède plusieurs plages, toutes de sable fin, donnant sur l'estuaire de la Gironde, et souvent entourées de pinèdes.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Elle est aujourd'hui un centre commercial et touristique actif et une commune résidentielle de la grande banlieue de Royan. Un projet de pont sur la Gironde, reliant les communes de Meschers, Arces et Talais, en Médoc, est sérieusement envisagé en 1990. Les débats sont virulents entre partisans, qui soulignent les avantages d'une liaison routière Charente-Maritime-Nord-Médoc, et opposants, qui y voient une construction inesthétique, comparée à un « éléphant blanc ». Le projet est finalement enterré au début des années 1990.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

A mi-chemin entre Meschers-sur-Gironde et Talmont-sur-Gironde, nous faisons une courte halte pour admirer quelques carrelets de Port Maran (commune d’Arces).

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Puis nous avons la surprise d’arriver à Talmont-sur-Gironde. Talmont-sur-Gironde est aussi en Charente-Maritime (17). En plus des touristes, on y rencontre des Talmonais et Talmonaises. Talmont est un petit port où on pêchait autrefois l'esturgeon pour ses œufs (caviar), et désormais le maigre, l'alose, la lamproie et les pibales.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Ancienne bastide fondée par le roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine Édouard Ier en 1284, cette petite cité campée sur un promontoire dominant l'estuaire de la Gironde fut autrefois une redoutable place-forte, dont ne subsistent désormais que quelques pans de remparts et les vestiges d'une tour médiévale à demi-ruinée (tour blanche). Les rues du bourg, qui se coupent à angle droit, sont bordées de maisons anciennes, volontairement très basses afin de limiter la prise au vent, couvertes de tuiles roses et presque toutes blanchies à la chaux. En été, de nombreuses roses trémières apportent une touche colorée à cet ensemble.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Au bord de la falaise, l'église Sainte-Radegonde, construite au XIIe siècle, surplombe les flots de sa silhouette caractéristique, elle est entourée d'un cimetière marin envahi de passeroses et de fleurs sauvages.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

La naissance de « Talmont-étape sur le chemin de Saint-Jacques » date de 1938 :

Le chanoine Tonnelier ne donne pas de bases historiques mais il saura amplifier : "Le bourg se peupla vite, les bénédictins firent sa fortune, étant grands organisateurs du mouvement qui entraînait les foules vers Saint-Jacques de Compostelle. Ils s'ingéniaient à créer des centres d'accueil, Talmont en était un. Là, les pèlerins retrouvaient ceux venus par la route de La Rochelle et de Saujon".

On sait, poursuit le chanoine, "que c'est en descendant de sa Bretagne natale que saint Emilion, en route pour Compostelle, fit halte au Prieuré de Saujon où, renonçant à son voyage, il embrassa la vie monastique"...

Le saint ayant réalisé la performance de partir en Galice avant même que l'on ne découvre le tombeau de Saint Jacques !

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Mais pour le chanoine Tonnelier, la messe est dite, Talmont est "devenu plaque tournante et point de bifurcation important des routes terrestres et maritimes vers Compostelle".

Dans les années 1960, le curé de Meschers relança la mode de Talmont-Relais de Saint-Jacques. Il avait installé un stand de vente de colifichets composés de coquilles dites de Saint-Jacques  (même  des géantes en contre-plaqué, que l'Architecte des Monuments historiques lui demanda de déposer). Le pauvre cherchait des fonds pour retaper Sainte-Radegonde et la mairie de l’époque a suivi, invoquant le souvenir de pèlerins dont personne n'avait jamais entendu parler jusque-là.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Mais la vraie consécration compostelane remonte à 1985, quand une association d’Amis de saint Jacques est venue apposer une plaque "Chemin de saint Jacques" sur le mur du cimetière, officialisant ainsi le rôle supposé de Talmont.

Depuis, le mythe prospère... mais cette affirmée étape du pèlerinage daterait ainsi d'à peine 50 ans.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Talmont-sur-Gironde, un des plus beaux villages de France : A 15 km au sud de Royan, sur un promontoire rocheux surplombant l’estuaire de la Gironde, Talmont, a gardé son plan originel de bastide, édifiée en 1284 par Edouard Ier d’Aquitaine. Dominant le village, la magnifique église Sainte-Radegonde, symbole de la région Poitou-Charentes, est encore fortifiée de remparts. Dans le bourg, maisons aux façades blanches et volets bleus se dévoilent derrière les roses trémières.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

L’histoire des Plus Beaux Villages de France, c’est celle de la rencontre, en 1981, entre un homme et un livre. Le livre, était l’album éponyme édité par Sélection du Reader’s Digest, l’homme était Charles Ceyrac, Maire de Collonges-la-Rouge. L’élu de Corrèze trouve alors dans cet ouvrage le moyen de servir une cause qui lui tient à cœur : unir forces et passions pour protéger et promouvoir le patrimoine remarquable de ces communes d’exception et leur offrir ainsi une alternative à la désertification rurale. 66 maires suivront Charles Ceyrac dans cette aventure officialisée le 6 mars 1982.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Aujourd’hui, l’association compte 158 villages répartis dans 14 régions et 70 départements. Eviter les écueils du village-musée sans âme ou, à l’inverse, ceux du « parc d’attraction », réconcilier les villages avec l’avenir, redonner la vie autour de la fontaine ou sur la place ombragée de tilleuls et platanes centenaires. Voilà notre ambition raisonnée et passionnée.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Barzan, un des ports de l’estuaire - Les ports de la rive saintongeaise, qui assurent la relation entre l'arrière-pays et l'extérieur, furent des lieux éminents d'échanges commerciaux jusqu'au milieu du 20e siècle. Quelques-uns abritent encore une petite activité de pêche. Aujourd'hui tournés vers la plaisance, ils sont un des atouts touristiques de l'estuaire.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

La grande majorité des ports sont établis à l'embouchure d'un petit cours d'eau qui vient se jeter dans l'estuaire. Le port s'est alors développé à la jonction entre la rivière et son chenal. Celui-ci a presque toujours été redressé au 19e siècle, des quais, cales et perrés ont été aménagés pour recevoir les bateaux. Des bassins de retenue et écluses de chasse permettent à la fois de stocker l'eau de la rivière en amont, puis de l'évacuer vers l'estuaire à marée basse en ouvrant les portes de l'écluse, chassant par la même occasion les vases qui se sont accumulées dans le port et le chenal.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Dominant la Gironde, Mortagne-sur-Gironde vous offre le plus beau point de vue sur l'estuaire le plus large d'Europe (14 km à cet endroit).

Mortagne-sur-Gironde : Bordant les rives de l'estuaire de la Gironde, cette petite cité du Royannais fut pendant plusieurs siècles une principauté, titre qu'elle acquit au lendemain de la guerre de Cent Ans, mais finit par perdre par déshérence. Importante place forte militaire, elle devint également un port de premier ordre au XVIIIe siècle, classé troisième port de Gironde (après Bordeaux et Blaye) au milieu du XXe siècle, avant de décliner peu à peu. Elle vit aujourd'hui principalement du tourisme, restant malgré tout un port de pêche relativement actif.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Ermitage monolithe : Situé à 600 mètres au sud de la ville basse, l'ermitage Saint-Martial est entièrement aménagé au creux d'une puissante falaise. D'inspiration cappadocienne, il se compose de plusieurs cellules, d'un réfectoire, d'une cuisine et d'une curieuse église monolithe, qui, bien que moins connue que celles d'Aubeterre-sur-Dronne et de Saint-Émilion, compte parmi les sommets de l'architecture soustractive dans le Sud-Ouest de la France. D'une grande sobriété, elle conserve une tribune taillée à même le roc, une statue de saint Antoine d'Égypte et une autre de saint Martial.

Cet ermitage est aménagé à partir de cavités naturelles, sans doute dès les premiers temps de l'ère chrétienne (probablement IIe ou IIIe siècle). La tradition veut que saint Martial soit venu se retirer régulièrement dans ces grottes. Par la suite, une petite communauté monastique s'est employée à les agrandir.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Vitrezay, un port de la Haute-Saintonge : Une jetée, des bateaux de pêche et de plaisance, des oiseaux, les flots venant agiter la tranquillité des lieux, on est au port de Vitrezay. Limitrophe du pays Gabaye, cher aux girondins, dernier port à l’extrême sud-ouest de la Charente-Maritime, Vitrezay est la fenêtre ouverte de la Haute-Saintonge sur cet immense estuaire qu’est la Gironde.

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde

Première commune où nous quittons la Charente-Maritime pour entrer en Gironde, la commune de Saint-Palais tire son nom de saint Pallais ou Pallade, évêque de Saintes au VIe siècle. Elle est à 3 km de Saint Ciers-sur-Gironde. Nous avons parcouru 70 km et dormi au camping « Chez Gendron » au milieu des vignes. Un agneau d’un jour avait été recueilli le matin par la charmante directrice de ce beau camping, nous avons été attendris par le spectacle d'un bébé qui a perdu sa mère à la naissance...

Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Deuxième étape cycliste sur la rive droite de la Gironde
Partager cet article
Repost0
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 11:23
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Pendant la nuit du 14 au 15 août, la navigation sur le Danube nous a conduits à Roussé (Roumanie) et le 15 août 2018, quatrième jour de notre croisière, fut consacré au passage des célèbres "Portes de Fer", le défilé le plus étroit du Danube entre les Carpates et les Balkans.

 

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Les Portes de Fer sur le Danube. Les Portes de Fer sont une gorge du Danube. À cet endroit, le fleuve sépare les Carpates au nord, en Roumanie, des Balkans au sud, en Serbie. Le défilé a une longueur de 135 km ; il débute à Baziaș et s’achève à Drobeta-Turnu Severin. Un autre port important, Orșova, se trouve sur le parcours. La largeur du fleuve y varie de 2 km à moins de 150 m par endroits.

Il faut distinguer trois parties dans cet ensemble :

Les portes supérieures (Gornja Klissura en Serbie ou Clisura en Roumanie),

Les portes inférieures (Doljna Klissura en Serbie ou Cazanele en Roumanie),

Entre les deux, le fleuve s’élargit de façon importante : c'est le lac de la centrale électrique des portes de Fer.

La population est mélangée sur ses deux rives, avec des minorités serbes en Roumanie et roumaines en Serbie (dites « valaques »).

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Durant des siècles, ce défilé, dont l’entrée est gardée par la forteresse de Golubac, a été une frontière des empires romain, grec, bulgare, serbe et turc : le premier y a laissé les langues roumaines, le deuxième la religion chrétienne orthodoxe, les suivants les langues slaves, la dernière des forteresses est une bourgade fortifiée peuplée de Turcs sur une île : Ada Kaleh (« île fortifiée » en turc), qui fut submergée en 1970 par le lac de retenue du barrage des Portes de Fer. Au nord du défilé et parfois par le fleuve lui-même passèrent maintes invasions : Celtes, Huns, Germains, Avars, Magyars, Tatars et bien d’autres, avant que des principautés vassales de la Hongrie puis des Turcs ne s’y établissent (Transylvanie et Valachie). Le défilé est la frontière internationale entre Serbie et Roumanie depuis 1878.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Approximativement en face de la Table Trajane, près d’Orșova, dans la vallée d’un affluent côté roumain, le millionnaire protochroniste Iosif Drăgan, inspiré par les œuvres du mont Rushmore aux États-Unis, fit sculpter dans la roche une tête de 55 m de haut du dernier roi dace, Décébale, qui est pour les Roumains ce que Vercingétorix est pour les Français.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Veliko Tarnovo  est une ville du centre nord de la Bulgarie, et le centre de la province du même nom. Elle est célèbre pour avoir été la capitale historique du Second Empire Bulgare jusqu'à sa chute le 17 juillet 1393. Selon les chroniqueurs byzantins, l'empereur latin de Constantinople Baudouin Ier serait mort dans le donjon de la forteresse de Veliko Tărnovo en 1205 ou 1206.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Bucarest est la capitale de la Roumanie. La ville est mentionnée pour la première fois en 1459 comme marché fortifié au carrefour des routes commerciales entre Târgoviște, alors capitale de la Valachie, Brașov en Transylvanie, et le port de San-Giorgio fondé par les Génois sur le Danube. Ce marché s'est rapidement développé et, au XVIIe siècle, il devient la capitale de la principauté de Valachie, puis, en 1859, de la Roumanie.

En 2011, la municipalité comptait 1 883 500 habitants, en diminution par rapport à 2002 et 1992. Bucarest reste la plus grande ville de Roumanie.

Le centre-ville est un mélange d'architecture médiévale, néo-classique et art nouveau. L'architecture communiste est essentiellement de l'ère utilitaire et domine la plupart des secteurs du Sud. Des constructions contemporaines telles que des gratte-ciels et immeubles de bureaux complètent le paysage.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Comme pour de nombreuses villes européennes, l'urbanisme de Bucarest s'est surtout développé par la volonté de dirigeants politiques, une fois la ville parvenue au statut de capitale. Bucarest offre une grande variété architecturale, mêlant bâtiments traditionnels roumains, constructions influencées par l'école française, bâtiments issus de la période communiste, sans oublier les constructions les plus récentes, issues de l'architecture contemporaine. Cette influence française sur une partie de l'architecture bucarestoise fut autrefois telle que Bucarest était appelée le « Petit Paris » (Micul Paris). On doit cette influence à des architectes roumains comme Ion Mincu ou Petre Antonescu tous deux élèves de l'École nationale des Beaux-Arts de Paris et représentants du style architectural néo-brâncovenesc. Preuve de l'importance de ces architectes, l'Université d'architecture et d'urbanisme porte le nom d'Ion Mincu.

À la suite de la prise de pouvoir de Nicolae Ceaușescu ou des événements tragiques tels que le Séisme de Vrancea de 1977, la ville a connu des transformations morphologiques importantes. Des bâtiments du centre-ville jugés trop fragiles ont été détruits pour être remplacés par des blocs résidentiels. Un monument imposant, la maison du peuple fut également construit durant cette période ; il est le second plus vaste bâtiment administratif au monde après le Pentagone américain.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Le patrimoine de Bucarest a subi de nombreuses pertes, d'une part lors de ses convulsions historiques, mais aussi avec la transformation de la société roumaine depuis le début des années 2000. La faiblesse des lois protégeant ce patrimoine, l'insuffisance des listes d'immeubles inscrits sur la liste du Patrimoine Historique, ainsi que la corruption ont créé un terreau fertile pour les promoteurs. De nombreuses constructions purement fonctionnelles et sans aucune valeur architecturale, ont remplacé les maisons, jardins, villas et palais typiquement bucarestois qui constituaient une richesse architecturale et culturelle unique6. Mais depuis quelques années, les anciens palais et les villas du centre commencent à être restaurés et plusieurs ont été classés au patrimoine mondial.

Parmi les confessions chrétiennes de Roumanie, l'orthodoxie domine (Église orthodoxe roumaine, mais aussi églises orthodoxes bulgare, grecque, russe, serbe, ukrainienne) et il existe également des groupes religieux catholiques romains, catholiques de rite grec et protestants de différentes obédiences (parmi lesquelles domine le luthéranisme). Beaucoup de catholiques romains, de luthériens et de calvinistes de Bucarest sont des transylvains, soit hongrois d'origine magyare ou sicule, soit allemands d'origine souabe ou saxonne.

Concernant l'Islam, beaucoup de musulmans de Bucarest sont soit des Dobrogéens d'origine turque ou tatare, soit des Arabes du Moyen-Orient venus faire du commerce et d'origine souvent syrienne, libanaise, palestinienne ou égyptienne.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Roussé ou Ruse (en bulgare : Русе) est la cinquième plus importante ville de Bulgarie, avec une population de près de 166 000 habitants. La ville s'appelait, jusqu'à l'indépendance de la Bulgarie en 1878, Roustchouk.

La ville de Roussé est située dans le nord-est du pays, sur la rive droite du Danube en face de la ville roumaine de Giurgiu. C'est le chef-lieu de la municipalité de Roussé et de l'oblast (région) de Roussé.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Au cours de la domination ottomane, les envahisseurs ont détruit la ville, en réaction à l'échec d'une tentative de libération en 1595 par une armée conjointe valaque-bulgare, dirigé par Michel le Brave. Après sa reconstruction dans les années suivantes, Ruse a été surnommé Rusçuk (turc pour «petite ruse») et de nouveau élargi en une grande forteresse durant le XVIIIe siècle. Il devient plus tard l'une des villes les plus importantes ottomane sur le Danube et le centre administratif du vilayet du Danube, qui s'étend de Varna et Tulcea à Sofia et Niš.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

Dans la petite vallée de Roussenski Lom se trouve le dernier monastère rupestre de Bulgarie,   qui est toujours en activité. Il se nomme Bassarbovski, du nom du village voisin Bassarbovo et se trouve à 10 km de la ville de Roussé.

Comme pour la plupart des monastères rupestres bulgares, les premières mentions le concernant datent du XVè siècle et figurent dans des registres ottomans. Ces registres faisaient état d'une propriété du féodal Ibanko Bassarb, apparenté à la famille royale d'Ivan Alexandre et pour la première fois le nom du village Bassarbovo en tant que "Monastère Bassarba". Cependant le monastère Bassarbovski a dû être fondé vers le XIIè siècle. Tout comme pour le monastère Aladja, sa première description détaillée a été réalisée par l'un des frères Škorpil - Karel, qu'y passa en 1911 en tant que chargé de mission du Musée national d'archéologie.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

La dernière reprise d'activité date de 1919 lorsque quelques moines s'y sont installés. Le monastère Bassarbovski dispose d'une cour assez agréable, au-dessus de laquelle s'élèvent les hauts rochers qui abritent les cellules des moines et un cloître. Cette première tentative des moines à se rétablir ici fut de courte durée. En 1937 une cellule fut construite dans la cour, qui s'est vue inondée entièrement en 1940 par les eaux débordantes de la rivière Roussenski Lom. Les aménagements furent détruits et le moine Hrisant vécut 2 mois dans les cavités du rocher avant qu'il parvienne à collecter des dons pour construire 2 nouvelles cellules en face de la petite église.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé

De nos jours le monastère rupestre Bassarbovski affiche un aspect très bien conservé. Les visiteurs pénètrent dans une cour de verdure et de fleurs. Une petite allée mène au puits creusé par Saint Dimitri. Des marches taillées dans la roche mènent vers l'église troglodyte et son autel en bois sculpté, datant de 1941. Une icône grand format du saint patron jouxte l'autel. D'autres marches dans la roche mènent vers une crypte située dans une cavité. Y repose le moine Hrisant, qui la creusa lui-même durant 100 jours. Dans la cellule voisine est aménagée une modeste exposition sur le monastère Bassarbovski - icônes, objets, livres. Avant à cet endroit étaient déposés les ossements des moines décédés au monastère, qui aujourd'hui reposent dans le cimetière du monastère.

Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Croisière sur le Danube, des Portes de Fer à Russé
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2018 7 29 /07 /juillet /2018 07:35

Un formidable plus dans le programme des vacances scolaires: un stage (intense) d'une semaine à Guilers Equitation  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens