Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 07:46

le 20 mai 2020, nous avons repris le cycle de nos randonnées hebdomadaires après 55 jours de confinement lié au Covid 19. Ce fut un enchantement de se retrouver sur le parking de Carrefour dans le quartier de Saint-Pierre de Brest.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Les premiers kilomètres nous ont amené à suivre des Rives de Penfeld. Les rives de Penfeld sont une coulée verte, un écrin feuillu dans un monde minéral. Derrière la base navale, la rivière redevient ruisseau. L’espace est aménagé d’une aire de jeux pour les enfants et pour les activités sportives.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Il est de nouveau possible de se promener dans les forêts, parcs et jardins, mais les accès aux aires de jeux pour enfants, terrains multisports, parcours de santé et aires de barbecue ne sont pas encore autorisés. (Arrêté du maire n° A2020-05-1001). Les Rives de Penfeld sont ouvertes, tout comme les plages. 

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Le fond de la Penfeld, rivière emblématique de Brest, a longtemps servi à la marine pour stocker entre des pieux les troncs d'arbres qui étaient utilisés par les charpentiers de marine.
Depuis les années 1980, cette partie de la rivière et ses rives bordant l’Ouest du quartier de Bellevue ont été transformées en parc ouvert au public avec un plan d’eau navigable pour les kayaks..
Ces rives offrent un parcours facile et agréable de plus dans l'ensemble ombragé.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Puis avec une courte transition nous sommes entrés dans le Bois de Keroual. Le bois de Keroual et son manoir sont un véritable poumon vert juste à la sortie de Brest. Vous vous sentirez en forêt et pourrez profiter du calme des lieux tout en profitant de la faune et de la flore variées. Des cours d'eau et étangs permettent de varier le paysage. Cette balade fait le tour du bois mais de nombreux chemins alternatifs sont possibles pour le découvrir en profondeur ou rallonger la balade.

Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Le bois de Keroual se situe à proximité de la ville de Brest (au nord ouest), sur la route de Guilers, commune dont il fait partie. Il compte près de 56 hectares. Le bois abrite :

  • Le manoir de Keroual, ancienne demeure de Louise Renée de Penancoët de Keroual, dont le parc abrite chaque année le festival Astropolis,
  • le moulin transformé en crêperie,
  • de nombreux étangs, rivières ou plans d'eau.
  • La rando sous un ciel azur s'est terminée par le Parc d'Éole. Souvent peu connu des Brestois, le parc d'Éole fait pourtant partie de ces endroits secrets et insolites de la ville de Brest. Bien caché, il est situé sur les hauteurs du quartier Saint-Pierre, près d'une maison de retraite et du centre commercial de l'Iroise, qui camoufle le parking permettant d'y accéder et pourrait, à tort, vous dissuader de vous engager sur le petit chemin qui y mène. Charmant, accueillant et paisible, ce parc est l’œuvre du peintre Nils Udo et du paysagiste Louis Maunoury. 
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement
Première rando d'après confinement

Partager cet article
Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 19:40

1 - Cherbourg – Brest en un jour et une nuit - Le voyage de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie en Bretagne se déroule du 9 au 20 août 1858. Après une rencontre avec la reine Victoria à Cherbourg, le yacht impérial et son cortège, onze navires, gagnent Brest en un jour et une nuit, ils entrent en rade le matin du 9 août.

Du 9 au 11 août 1858 à Brest - Après trois jours à Brest, le tour de Bretagne se poursuivra par Quimper, Lorient, Vannes, Sainte-Anne d’Auray puis Saint-Brieuc. Le couple impérial repartira par le train de Rennes.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

2 - Arlette Roudaut, professeure agrégée d’histoire à la retraite. Née en 1942 à Toulon, elle s’installe à Brest en 1974. Après avoir dirigé le service éducatif des Archives de Brest, elle occupe le poste de directrice du site brestois de l’IUFM de Bretagne de 1992 à 2001. Elle donne aujourd’hui des conférences à l’Université du Temps Libre. Elle écrit de articles sur l’histoire du Canot de l’Empereur.

Le voyage de Napoléon III à Brest, en 1858, sera décisif pour l’essor de la ville. L’historienne Arlette Roudaut raconte dans un livre richement illustré les grandes transformations qui se dessinent.

« Je connais bien les fonds brestois. On est dans une ville très riche, entre le Musée de la Marine, les archives de la Marine, les archives municipales, le Musée des Beaux-Arts… Il existe aussi un autre fonds extraordinaire, le Musée de Bretagne (aux Champs Libres à Rennes). Quand j’ai vu qu’il y avait cette masse de documents magnifiques, j’ai proposé à l’Université du Temps Libre de Bretagne de faire une publication brestoise sur le voyage de Napoléon III en Bretagne, autrement cela aurait été un peu "noyé". Car l’organisation de l’espace brestois date de cette époque-là : la nouvelle ville, le port… C’est vraiment important ! ».

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

3 - Pourquoi L’Empereur vient-il douze jours en Bretagne ? - « Il ne connaissait pas la France, il se déplaçait beaucoup. C’est une communication très moderne : les bains de foule, les photographes, les discours, les troupes qu’on passe en revue… Il veut être vu ! Et la Bretagne posait un petit problème, on n’y avait pas voté pour lui de façon aussi importante que dans les autres régions françaises. C’était une région à conquérir. Mais pas Brest, puisque Brest n’était pas une ville bretonne ! Quel est donc l’objectif pour Brest ?

Après la guerre de Crimée, l’objectif est d’inspecter l’arsenal et les régiments qui sont ici. L’arsenal n’était pas assez moderne. Les formes de Pontaniou n’étaient pas du tout adaptées aux nouveaux bateaux avec des cuirasses en fer et des hélices… Il fallait refaire les quais. C’est la révolution industrielle. Le port a besoin d’être restructuré. Pour la Marine française, qui était la mieux équipée au monde, les objectifs militaires sont forts ».

Le programme est intense ces trois jours… « Tout était hyper organisé. L’Impératrice Eugénie était là avec le Prince Impérial. Le premier jour, ce sont des rencontres avec les autorités militaires, le maire et l’évêque. Le deuxième jour est entièrement consacré à la Marine : il va visiter les installations, aller jusqu’au fond de la Penfeld où il y avait des hauts fourneaux, il va visiter des bateaux et faire un tour dans la rade pour voir où l’on pourrait faire un port de commerce. Le troisième jour, il va plus loin dans la rade, jusqu’à Landévennec. Depuis François 1er, aucun souverain n’était venu ».

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

4 - Qu’est-ce qui se décide concrètement à ce moment-là ? - « Le plus visible, c’est le grand pont à Recouvrance qui est en construction. L’emplacement exact du port de commerce sera décidé un peu plus tard. Et le train : dans son premier tracé, il arrivait à Châteaulin.

Les grandes villes de la côte nord ont plaidé. Et ce qui l’a emporté, c’est de suivre le télégraphe électrique. L’Annexion : la ville nouvelle qui a été prise sur Lambézellec s’est faite en 1861, quand on a pris la décision de savoir où mettre la gare (pour le maire, c’était impossible de mettre la gare à Lambézellec, il fallait qu’elle soit à Brest !). La place Keruscun a été construite pour les ingénieurs anglais qui venaient construire la gare ».

Ces trois jours sont ultra-déterminants pour l’histoire de Brest… - « Complètement ! Il y avait des décisions à prendre, il les a prises. Et il a su écouter, les hommes politiques et les militaires. Il a écouté les Brestois.

Il a créé aussi Poul ar Bachet pour les enfants des rues, l’École des Mousses, l’École pour les orphelins de la Marine… Il y a eu beaucoup de choses comme ça, dans un idéal de charité et de fraternité. Il a bénéficié d’un boom économique, il y avait de l’argent ! Napoléon III a donné les moyens et, il faut être honnête aussi, il y a de grands marins, les gens qui ont piloté l’arsenal, qui ont été très compétents ».

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

5 - Quid du canot de l’Empereur durant ce voyage ? - « Ce canot d’apparat est utilisé sans arrêt pendant le voyage. Il est tiré par un petit bateau à vapeur. Cela a été immortalisé par ce tableau d’Auguste Mayer, qui va venir en principe à Brest… J’ai eu l’autorisation de mettre ce tableau en couverture du livre par le Musée de la Marine à Paris. J’ai travaillé en bonne intelligence avec les gens d’ici, que ce soit le Musée de la Marine, ou ailleurs, ils ont vraiment donné un coup de main. Il y a un bon esprit à Brest. Quand il s’agit de Brest, tout le monde tire dans le même sens ! ».

Le 20 février 2020, le Canot de l’Empereur, joyau du patrimoine national et local, sera posé sur son socle définitif, au cœur des Ateliers des Capucins. L’opération, qui doit durer un mois, a été confiée à une entreprise spécialisée.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

6 - Le Canot de l’Empereur, œuvre phare du musée national de la Marine, va prendre ses quartiers aux Ateliers des Capucins. Il sera visible sur son socle le 20 février. Au préalable, l’équipe technique de Bovis, composée de six personnes, lèvera le voile sur ce joyau en enlevant la bâche et les contreplaqués du caisson protecteur. Et ce, dès le 22 janvier. Le lendemain, le Canot sera déplacé, dans son caisson métallique ajouré, après l’installation de vérins hydrauliques sous le châssis. Il sera ensuite tracté ou poussé à l’aide d’un chariot élévateur, notamment pour l’aider à franchir un passage délicat entre deux arcades des Ateliers. Pour la mise en place du Canot sur son socle définitif, le toit et les quatre côtés du caisson métallique seront retirés. Le socle sera, quant à lui, renforcé. L’installation définitive sera effectuée à l’aide de deux bras de grue, situés de part et d’autre du socle pour un levage simultané. Le socle métallique sera ensuite démonté, et ce sera au tour de l’entreprise Britton de régler les bers définitifs. Une véritable opération millimétrée.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

7 - Pièce maîtresse des Capucins - Construite dans le plus grand secret, à Anvers, pour Napoléon Ier, l’embarcation avait trouvé refuge à Brest après 1814. Ornée dans les ateliers Collet pour la visite de Napoléon III en 1858, elle avait été évacuée par l’occupant en 1943 avant de devenir une œuvre phare du musée de la Marine à Paris. En octobre 2018, le Canot était finalement rendu à Brest, plus de 75 ans après avoir quitté son port d’attache. Trait d’union entre le Palais de Chaillot de Paris, le musée de la Marine à Brest, les Ateliers des Capucins et l’Histoire de la ville, ce joyau du patrimoine viendra se poser en majesté sur la place des machines, qui fait face à l’entrée de 70.8.

En partie basse, le public découvrira une médiation pédagogique à la hauteur du rôle qu’il joua dans l’Histoire. Un jeu de miroirs démesuré permettra à la fois de refléter cette coque, symbole de l’âge d’or de la construction navale en bois, et de rendre accessible visuellement l’intérieur du navire. Ce nouvel écrin, pensé par la collectivité, Brest Métropole aménagement et le musée national de la Marine, en fera une pièce maîtresse des Ateliers des Capucins.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

8 - Le canot de l’Empereur se dévoile aux Capucins de Brest - Arrivé du musée de la Marine de Paris il y a quinze mois, le canot de l’Empereur a enfin pris l’air, dans la salle des machines des Capucins, à Brest, où il sera dorénavant exposé. La bâche et les pans de bois qui lui ont permis de s’acclimater progressivement à l’hygrométrie de la pointe bretonne ont été retirés, mercredi. Il reste sur son support de transport et il faudra attendre le 5 février pour le voir sur son ber sur mesures, avant qu’il ne rentre pour deux mois de travaux de restauration. Le joyau construit sous Napoléon 1er devrait être présenté sur son socle définitif avant les fêtes maritimes programmées du 10 au 16 juillet à Brest. Une opération nationale de mécénat est envisagée pour financer ces travaux.

Il était resté dans sa boîte depuis octobre 2018. Le canot de l’empereur, ancien joyau du Musée de la Marine à Paris, sera hissé aux Capucins, sur son socle définitif, le 5 février. Les Allemands l’avaient mis à l’abri des bombes, à Paris, par le train, en 1943. Installé à l’entrée du Musée de la Marine, le canot d’apparat était l’une des pièces fortes du musée parisien. 75 ans plus tard, en octobre 2018, il refaisait le chemin inverse, par la route, pour rejoindre la magistrale salle des machines des Capucins. Avant de le manipuler et de le restaurer, une période d’acclimatation d’au moins trois mois était exigée sur son support de transport. Période incompressible pour que le bois retrouve la fameuse hygrométrie brestoise (on n’a pas dit humidité !). Mais un an après son arrivée, le canot ne sortait toujours pas de sa boîte. L’opération s’avérait plus compliquée que prévu.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins

9 - « On recense dans le monde une trentaine de canots d’apparat et seulement une dizaine de ce format (18 m) » résume Jean-Yves Besselièvre, l’administrateur du Musée de la Marine, à Brest, qui a bien travaillé le sujet. Construit à Anvers en 1810 (en trois petites semaines !), sous Napoléon Ier, il arrive à Brest en 1814. Napoléon III l’utilise trois jours pour sa revue de la flotte et des troupes en 1858. Une traversée de la rade, avec un navire à vapeur qui le tracte, est organisée en grande pompe. Puis le canot rejoint les rives de la Penfeld pour de rares sorties. Il sert par exemple au Triomphe de l’École navale, en 1922, avant de repartir par le train, en 1943. Sauvé des bombes par les Allemands ! Parmi les canots d’apparat, il fait partie des plus imposants encore en état. Mais contrairement à celui de la reine d’Angleterre (le Gloriana, récemment construit) le canot brestois ne touchera plus l’eau. Pièce de musée à Paris, pièce de musée il restera à Brest.

Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Le Canot de l’Empereur aux Capucins
Partager cet article
Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 10:35

En ce début d'année 2020, j'ai sélectionné quelques nouvelles concernant la vie dans Brest. Les images ont été filmées en janvier et décrivent les paysages brestois. Elles ne correspondent pas aux faits divers décrits dans cet article.

Premier exemple: Selon une tradition bien établie, les navires de commerce en escale dans les ports ont fait retentir leurs sirènes, lors du passage à la nouvelle année. L’auteur brestois Jean-François Coatmeur s’en était inspiré pour le titre de son roman « Les sirènes de minuit » avec les quais pour décor. Si, pour certains, cette manière de fêter le Nouvel An semble tomber en désuétude, ce n’est pas le cas de tous. Mardi soir, lors du passage à l’an 2020, quelques sirènes ont retenti du côté des quais de la réparation navale, perpétuant ainsi la tradition.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Au printemps prochain, la Fondation Assistance aux animaux ouvrira un dispensaire au centre-ville de Brest. Il s’adressera aux propriétaires d’animaux qui n’ont pas les moyens de faire appel à un vétérinaire classique pour soigner leur compagnon.

Le président des urologues français est Brestois. Élu pour trois ans, fin novembre, le Pr Georges Fournier, 62 ans, chef du service d’urologie du CHRU de Brest, veut faire baisser la mortalité liée au cancer de la prostate.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

On a frôlé le drame, mercredi 8 janvier, dans une des tours du quartier de Kérédern à Brest. Un feu a été allumé volontairement dans un hall d’immeuble. Six personnes ont été hospitalisées.

Sans nouvelle d’un matelot lituanien embarqué sur l’Aquasurveyor, un bateau de services belge actuellement amarré au port du Moulin-Blanc, d’importantes recherches avaient été lancées en fin de semaine à Brest, en mer comme à terre. Si les images captées par les caméras du port faisaient bien apparaître plusieurs allées et venues du marin concerné, le mystère demeurait quant à savoir s’il était tombé à l’eau. Pizza et hôtel au centre-ville Jugée « inquiétante », sa disparition a trouvé une explication, dimanche matin, quand le matelot en question s’est présenté, la mine basse mais en bonne santé, au commissariat central de Brest, accompagné d’un représentant de l’Aquasurveyor. Il a expliqué être rentré au bateau avec une pizza, avant de ressentir le besoin de retourner « boire en ville » sur les coups de minuit, jeudi soir. Une fois sa soif étanchée, bien des heures plus tard, le marin s’est avéré incapable de retourner au Moulin-Blanc, préférant prendre une chambre d’hôtel à proximité de la gare. Après y avoir dormi tout son soûl, il n’est finalement rentré au port que samedi soir, indiquant avoir perdu son portable en cours de route. Ce qui explique pourquoi son téléphone sonnait dans le vide.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Un coup de filet antiterroriste a eu lieu, lundi matin 20 janvier, à Brest et dans ses environs. Sept hommes ont été interpellés. Sept hommes, soupçonnés de préparer un attentat, ont été interpellés, lundi, à Brest et dans ses environs. Le coup de filet, organisé par la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure), a été mené dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, a rapporté, de son côté, Europe 1. Les services antiterroristes ne sont pas seulement intervenus à Brest, lundi matin. Deux des sept personnes soupçonnées de préparer une action violente en France et un départ en zone irako-syrienne ont été interpellées dans le Nord-Finistère, à Guissény et Loc-Éguiner-Ploudiry.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Le Charles-de-Gaulle attendu en mars. - Viendra, viendra pas à Brest ? L’annonce devrait tomber dans les prochains jours, pour confirmer l’escale programmée à Brest, courant mars, à l’occasion d’un grand déploiement Atlantique. La dernière venue du porte-avions, construit à Brest de novembre 1987 à mai 1994 et basé à Toulon depuis les années 2000, remonte à septembre 2013. Son retour dans la ville du Ponant est toujours un événement avec ses 2 000 marins déferlant dans les rues. L’amiral Rolland qui a commandé le Charles-de-Gaulle de 2009 à 2011 s’est gardé de tout commentaire. « Le navire reste soumis aux impératifs de l’actualité » a-t-il déclaré, laissant le champ libre au chef de l’État ou à la ministre.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Face à la pointe du Cap Lizard, il y a 16 ans, le 15 janvier 2004, le naufrage du Bugaled-Breizh fit trois morts et deux disparus dans une zone d’exercice sous-marin. La croche d’une des fûnes du Bugaled avec un des submersibles en exercice ce jour-là, en face de la Cornouailles britannique est l’hypothèse privilégiée par bien des observateurs. Mais, à ce jour, les causes du drame n’ont  jamais été établies par la justice.

Des descentes en rappel pour doucher la mairie - À partir de ce lundi 20 janvier, les Alpinistes brestois ont huit semaines pour nettoyer l’hôtel de ville de Brest de haut en bas. Une intervention qui ne connaît pas le vertige. À l’aube de ses 60 ans (le 18 décembre 2021), l’hôtel de ville brestois s’offre une cure de jouvence. Elle a commencé ce lundi 20 janvier, avec au programme un nettoyage des façades prévu sur six à huit semaines, vitres et recoins de l’édifice. Ce sont les « Alpinistes brestois du bâtiment », connus pour leurs travaux donnant le vertige, qui relèvent le défi. L’entreprise, qui compte 28 salariés, est habituée aux phares, remparts, églises, et à tout type de bâtiment, pourvu qu’il ait des accès complexes.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Ce mardi matin 21 janvier, le directeur du nouvel Office français de la biodiversité visitera le pôle de Brest. Une suite et une extension à d’autres domaines de l’ancienne Agence des aires marines protégées. Le tout nouvel Office français de la biodiversité (OFB) compte une antenne à Rennes mais aussi un de ses trois sites nationaux à Brest (en plus de la région parisienne et de Montpellier). Le Brestois Michel Peltier y a pris ses fonctions de délégué à la mer, pour toute la France, métropolitaine et ultramarine, à sa création au 1er janvier 2020. Une façon de prolonger ici l’ancienne Agence des aires marines protégées, devenue en 2016 Agence française de la biodiversité (AFB) qui englobait aussi, déjà, le Parc marin d’Iroise (installé, lui, au Conquet). L’OFB regroupe désormais l’ex-AFB et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Le directeur général de l’Office, Pierre Dubreuil, sera ce mardi matin à Brest. Le pôle brestois compte toujours, quai de la Douane, une petite centaine de personnes. Le personnel est à peu près le même qu’avant ces deux changements successifs, avec le même type de missions mais qui ne concernent plus seulement la mer, même si « c’était et cela reste un pôle marin : on y concentre nos spécialistes », selon Pierre Dubreuil. L’intérêt d’être ici, c’est que l’écosystème brestois est très fort dans ce domaine. Une recentralisation à Paris aurait été une erreur, même si nous avons des chercheurs à Paris qui travaillent avec le muséum d’histoire naturelle .

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Les 31 plongeurs-démineurs brestois (49 marins au Groupement des plongeurs-démineurs Atlantique) disposent d’un nouveau bâtiment de 3 000 m2, depuis mai dernier. Le groupement, qui œuvre du Mont-Saint-Michel à la frontière espagnole, a réalisé 257 interventions sur alerte en 2019 (40 auprès des pêcheurs de la rade de Brest pour des obus), soit 30 % de plus qu’en 2018. Un déploiement en mer Baltique est programmé au printemps à bord du Styx.

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Pour sa sixième année depuis sa résurrection, la base de vitesse de Brest a attiré en 2019 plus de 100 pratiquants et enregistré pas moins de mille traces. Les meilleurs s’approchent peu à peu des 40 nœuds (75 km/h). La rade de Brest est redevenue un hot-spot de la vitesse sur l’eau. Équipés d’une montre GPS, les participants peuvent, à tout endroit de la rade, enregistrer leurs meilleurs 500 m, sur le support à la voile de leur choix. La trace est transmise à l’organisation qui valide la performance en vérifiant la position et la validité du run. Toujours pas moyen de le faire à moto sur la plage du Moulin-Blanc ou en voiture sur le pont de l’Iroise !

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest

Toujours plus rapides, les planches à voiles à aileron classique s’approchent peu à peu des 40 nœuds sur 500 m, avec des vitesses de pointe titillant les 42 nœuds pour les riders les plus affûtés. 38,26 et 37,82 nœuds sur 500 m pour Damien Le Guen et Julien Bernard, qui se disputent cette année encore la suprématie de la vitesse en rade de Brest. En foil, avec les mêmes mais sur un classement inversé, réalisent 31,95 et 31,89 nœuds sur 500 m. En kite-foil, Bruno Boizard (30,85 nœuds) est juste derrière, préfigurant des gains de vitesse encore à venir sur ce support. Les foilers ont gagné en moyenne deux nœuds de vitesse en un an de pratique !

Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Janvier 2020 à Brest
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 22:53

1 - Bateaux à voile latine et avirons aux formes galbées et aux couleurs vives, les pointus participent à l’animation des ports varois et drainent toujours une foule de curieux ou d’estivants. Aujourd'hui bateaux de légende, ils sont  devenus des pièces rarissimes dans leur état d'origine. Les matériaux composites, les techniques modernes de la pêche ont bien failli avoir raison d’eux. Amateurs de vieux gréements et plaisanciers tentent de les remettre à l’honneur.

Venus du fond des âges, les pointus attestent de la science des charpentiers de marine qui leur donnèrent forme et  des équipages qui les armèrent (Provençaux, Liguriens, Napolitains ou Catalans). Bateaux de peine, riches d’une fabuleuse histoire, ils ont apporté leur pain quotidien à des générations de pêcheurs. Aujourd’hui perdus dans le flot anonyme des coques de plastique, ils ne veulent pas mourir.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

2 - Ils doivent leur originalité à leurs formes galbées qui n’ont guère été modifiées depuis l’Antiquité. Ils appartiennent à la même veine que les galères, les tartanes, les chebecs, les felouques, la gourse de Toulon, la gourse de Nice dérivée du gozzo italien (barque Tyrrhénienne), la sétoise, la bette, la barque catalane, les barques d'Afrique du Nord, de Malte, de Grèce, les felouques génoises, et les barques du lac Léman.

Les pointus (synonyme de « Rafiaus) devraient leur nom à leurs formes effilées à leurs deux extrémités qui leur aurait été donné au début du XIXe siècle par des officiers de marine toulonnais séduits par ces bateaux construits à francs bords sur membrures sciées. (Sans doute par opposition aux embarcations de l’État dont la poupe était carrée).

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

3 - Les pointus, qui dans leurs grandes lignes se reconnaissent dans tous les ports de Méditerranée occidentale, présentent pourtant des touches locales, souvent singulières.

Les bateaux généralement employés sur les côtes de Provence sont des bateaux portant un seul mât avec une voile latine et un foc. Le pointu est une famille de barques de pêche traditionnelles de la mer Méditerranée. Le nom de pointu est utilisé dans le Var et les Alpes-Maritimes, la tradition locale à Marseille lui préférant le nom de barquette ou de bette.

La poupe (arrière) est pointue alors que la proue (avant) se termine par une extrémité d'étrave caractéristique, le « capian », et peut être prolongée par un éperon ou « mourre de pouar » (museau de cochon en provençal). À Marseille on parle d'abord de barquette marseillaise.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

4 - Les pointus se caractérisent d'abord par une voile latine, puis par les fameux moteurs Baudouin, à commencer par le Y1 monocylindre de 5 cv en 1921.

Les bateaux employés par les pêcheurs et les bateliers de Toulon étaient des bateaux dits à éperon. Les bateliers de la rade ont trouvé plus commode pour ce service spécial de supprimer l’éperon tout en conservant à Favant la fargue relevée et pointue de ces bateaux. C’est ainsi que l’on voit des bateaux du type à éperon sans éperon.

Le bateau Toulonnais (genre catalan et relativement court)  mesure de 4 m. 50 à 6 m. 50 de longueur et sa largeur varie entre 0,37 et 0,42 de sa longueur et le creux est de 0,35 à 0,40 de la largeur. Ces bateaux portent des fargues. L’étrave et l’étambot sont recourbés en dedans et le capian se prolonge d’environ 0 m. 50 à 0 m. 60 au-dessus du plat bord.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

5 - LA VOILE LATINE.

La voilure des bateaux dits à éperon se compose d’une voile latine enverguée sur l’antenne et d’un foc amuré sur l’éperon et le capian du bateau. La voile latine est une voile triangulaire caractéristique des rivages de Méditerranée. Le nom provient de l'ancienne expression italienne "vela latina" dans laquelle l'adjectif latino a été utilisé probablement avec l'ancien sens de "facile", "simple", "aisé", commun à l'époque médiévale. La navigation sous voile latine a été inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel en France en 2018.

La voile latine est le gréement traditionnel du pourtour méditerranéen, il arme la barquette marseillaise, la barque catalane, la bette, le caïque, le chébec, le boutre, la felouque, la gourse, le mourre de pouar, le pointu et la tartane. C'est aussi le premier gréement des caravelles qui sont parties faire les grandes découvertes maritimes. La taille de l'antenne étant limitée par le poids des bois utilisés, ce seront les voiles carrées qui armeront les bateaux plus grands et qui rendront la navigation plus sûre. Bien que la forme des carènes des navires utilisateurs de la voile latine n'ait été guère favorable à la navigation au près, l'efficacité de la voile latine pour remonter le vent au près n'a pas été égalée avant l'invention de la voile bermudienne ou gréement Marconi.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

6 - La voile latine a été utilisée sur tous types d'embarcations, depuis les modestes pointus jusqu'aux plus lourds dromons byzantins. Son gréement est ici composé d'une vergue appelée antenne. L'antenne, longue et mince, qui croise le mât en oblique est composée généralement de deux parties qui sont liées entre elles par des roustures. Ces deux pièces sont nommées la penne et le quart; ce dernier constitue la partie inférieure, il est plus rigide que la penne. L'antenne descend jusqu'à l'avant du bateau, où elle est fixée (point d'amure). Une voile pointue doit avoir pour elle un quart fort et la penne flexible, d’où le proverbe : Quar dé ferré penno défénou (Quart de fer, penne de fenouil).  Les bandes de ris sont hautes et parallèles à l'antenne. Il n'y a pas de bôme. Le principal avantage de la voile latine par comparaison avec des voiles carrées ou à bôme est de pouvoir, en actionnant le quart, fonctionner en trois dimension et en particulier se mettre par vent arrière perpendiculaire à la marche du navire.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

7 - Au virement de bord, il faudrait donc changer l'antenne de côté par rapport au mât pour conserver un bon rendement. Dans les faits, il est très difficile, voire impossible de changer l'antenne de côté lors d'un virement de bord, car la longueur de la portion de l'antenne sur l'avant du mât est pratiquement toujours supérieure à la hauteur de ce même mât. cependant cette manœuvre de changement de côté appelée "gambillage" est pratiquée sur les petites embarcations inférieures à 10 mètres : face au vent lors du virement pour les gréement où l'emplanture du mat est au 1/3 avant (vètes, barquettes, rafiots...) en empannant et en faisant passer l'écoute de la voile devant le mât pour les barques catalanes. Lorsque l'antenne se trouve au vent, la voile est plaquée sur le mât, et son rendement est alors moindre.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

8 -L’origine de la voile latine est inconnue, mais elle est peut-être la voile aurique la plus ancienne du monde. La voile latine semble remonter à l'Antiquité grecque ou, au plus tard, au IIIe siècle de notre ère. Dès le VIe siècle, la voile latine est la voile méditerranéenne par excellence. C'est la voile des Italiens, des Espagnols, des Provençaux, des Portugais, des Maghrébins. C'est la voile des "galères", des "tartanes", des "felouques" et des "chebecs", c'est aussi la voile arrière des vaisseaux de tout l'occident depuis l'invention des bateaux à 3 mâts à la renaissance. Les peuples latins l'ont amenée partout où ils ont navigué, c'est-à-dire dans le monde entier notamment en Amérique Latine et en Europe du Nord. La voile latine a joué un rôle primordial dans l'histoire des techniques de la voile, c'est elle qui est à l'origine de toutes les voiles axiales modernes. Elle est emblématique des rivages de Méditerranée. La pratique de cette voile, longtemps considérée comme le moyen de propulsion le plus efficace pour la navigation professionnelle, se retrouve aujourd'hui perpétuée par des particuliers ou par des associations culturelles ou sportives , dans les eaux territoriales de l’hexagone : Roussillon, pays d’Oc (Languedoc et Provence) et Corse.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

9 - La navigation sous voile latine est appréciée pour sa simplicité et pour la maniabilité et la rapidité des bateaux. La coordination d'un équipage un à la barre, l'autre au « davans » est la seule exigence, à partir de 6 m de coque, pour maîtriser un outil qui s'accommode de tous les temps et de tous les vents. Les régatiers ont fait évoluer la forme de la voile latine, mais l'héritage se devine dans les gréements actuels, malgré les standards imposés des « monotypes » uniformes, soucieux d'égalité des chances de navigateurs parfois solitaires.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

10 - LE CAPIAN.

Le capian à l’avant qui symbolise un attribut viril masculin. Ornés de leur Capian et arborant de fières couleurs, les Pointus portent en eux une fabuleuse histoire. Armés pour affronter les tempêtes de vent d'Est ou de Mistral, ils ont fait vivre des générations de pêcheurs. La forme des pointus est galbée et effilée aux deux extrémités, à l'avant se trouve le Capian, c'est une pièce en bois fixée à l'étrave, qui sert de bitte d'amarrage mais est aussi un symbole et une pièce essentielle à la gloire de ces bateaux.   La taille des pointus varie entre 4 et 9 mètres, voire plus. Ils arborent le plus souvent des couleurs vives, par exemple, bleue pour la coque et rouge pour la carène.

A l'origine le mode de propulsion était la rame, puis apparue la voile latine et le moteur à partir de 1913. L'apogée de l'utilisation des pointus se situa entre 1850 et 1930 , avec 663 pointus armés par 1600 marins pêcheurs en 1926. En dehors de cette utilisation, il servit aussi: De taxi entre Toulon et La Seyne - De bateau de course lors de régates au début du XIXe siècle - De bateau de la résistance lors de la 2ème guerre mondiale.

Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence
Les pointus de Provence

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 16:09

Coustouges est l'une des communes de France continentale les plus méridionales, la seconde après Lamanère. Le village est situé à 832 m d'altitude. Le village est frontalier avec l’Espagne.

Le nom de Coustouges provient du latin Custodia, qui désignait soit un poste de garde, soit une mission de surveillance. Un lieu-dit proche se nomme La Guarda. La position stratégique du village confirme cette étymologie.

Coustouges compte 103 coustougiens. Altitude mini : 411 m ; Altitude maxi : 1120 m. L'église Sainte-Marie est d'époque romane. Elle est en bon état de conservation malgré le fait que son portail a la particularité d'avoir été taillé dans la pierre tendre, et non dans le marbre comme celui de la plupart des édifices.

Plaque typique de Coustouges. On trouve dans le village plusieurs plaques bilingues aux noms fantaisistes indiquant les noms des rues et des places. Le hameau de Villeroge possède sa propre église, dédiée à Saint-Michel.

François Pinault (1936-) : homme d'affaires français, ayant acquis une maison à Coustouges en septembre 2004 ; Shakira (1977-) : la chanteuse colombienne possède une résidence à Villeroge.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Maçanet de Cabrenys est une commune de la comarque d'Alt Empordà dans la Province de Gérone en Catalogne (Espagne). Elle se trouve à la frontière de la France.

En l'an 954 le comte Guifré II de Besalú fait donation au monastère de Sant Pere de Camprodon de l'alleu de Tapis, pour que soit bâti le sanctuaire de Les Salines. Pendant le Moyen Âge il a été fortifié, en conservant restes de la muraille avec trois couvertures du XVe siècle. En 1440 on a ajouté de Cabrenys au nom de Maçanet, parce que la possession du village passe à la baronnie de Cabrenys, de la lignée des Rocabertí. En 1553 la peste noire y anéantit la moitié de la population. En juillet 1675 le lieutenant-général français Le Bret, avec 1 500 hommes, pille le village.

Le village possède des nombreuses sources et son climat agréable attire de nombreux touristes, qui sont la principale source de revenus économiques, ainsi que la construction, l'agriculture et l'élevage. Les restaurants y sont nombreux. Une usine d'embouteillage de l'eau de la source de Les Creus y est implantée, qui actuellement appartient au groupe Vichy Catalán. Il existait auparavant une industrie textile et métallurgique ainsi que des usines de bouchons de liège et une grande usine de pipes. Maintenant il ne reste quelques petits ateliers. L'agriculture, l'élevage et l'industrie forestière ont presque disparu.

L'église Saint-Martin - L'église Saint-Martin, du XIIe siècle ou XIIIe siècle, appartient au roman tardif. Elle se compose d'une seule nef rectangulaire couverte par une voûte en arc ogival et d'une abside en demi-cercle couverte par une voûte en forme d'amande. Le portail est composé d'un tympan-lisse de quatre arcs et d'une archivolte; la porte, en bois, est décorée avec du fer forgé caractéristique de l'époque.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

L'altitude de Saint-Laurent-de-Cerdans varie entre 382 et 1 305 mètres. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la situation frontalière du village en fait une zone d'échanges... illégaux. C'est grâce à la contrebande que vont se développer les industries de l'espadrille et du tissu, industries qui fleurirent jusqu'en 1950.

On compte 1125 Laurentins.  Particularité du village : fabrication de sandales. On peut visiter la fabrique de l'Union sandalière (société coopérative de production).

On peut visiter aussi le Musée d'art et traditions populaires avec une grande salle consacrée à l'industrie de l'espadrille (reconstitution d'une usine de 1929) et une salle consacrée à la "Retirada" (fuite des espagnols républicains en 1939).

Et l’Usine d'espadrille "Création Catalane".

Sans oublier l’Usine "Les Toiles du Soleil". Tissés sur des métiers anciens, les textiles catalans des Toiles du Soleil se vendent jusque dans les boutiques de luxe de Tokyo.

Deux films ont été tournés en partie à Saint-Laurent de Cerdans : 1959 : Le Bossu ; 1989 : La Fille des collines.

Au coeur des forêts du Roussillon, sur la frontière espagnole, le golf du Domaine de Falgos étend son parcours entre massif du Canigou et baie de Rosas. Au gré des swings et des putts, on débouche sur un panorama à couper le souffle, un monde enchanteur et inoubliable.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Amélie-les-Bains-Palalda se situe dans le canton du Canigou et dans l'arrondissement de Céret. Comme de nombreuses autres communes de montagne, Amélie-les-Bains-Palalda est constituée de plusieurs villages : en l'occurrence, ceux d'Amélie-les-Bains proprement dit, Palalda et Montalba-d'Amélie.

La commune est localisée dans la vallée du Tech, au cœur du Vallespir, à l'ouest de Céret. La ville, station thermale et climatique, villégiature estivale et hivernale fréquentée, groupe ses maisons au débouché des gorges du Mondony, dans la vallée du Tech, où prospère une végétation méditerranéenne.

3 400 habitants, altitude mini : 176 m, altitude maxi : 1424 m. Station thermale : Amélie-les-Bains ; Ouvert du 28 janvier au 21 décembre 2019 – Rhumatologie - Voies respiratoires

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

En Pays Catalan, aux portes de l’Espagne, cette station citadine, située à la latitude de Rome, a définitivement le goût du soleil en partage. À 45 minutes de Perpignan, se déployant le long de la rivière Tech, entre Méditerranée et contrefort des Pyrénées, la vivante cité d’Amélie-les-Bains combine, avec un accent souriant, air pur et microclimat, douceur des températures et ciel lumineux.

Au cœur de l’une des régions les plus ensoleillées de France, la méridionale bourgade d’Amélie-les-Bains présente une météo idéale dès le mois de février, et la garde jusqu’à très tard dans l’année. La vie dans la nature fait partie des plaisirs de cette contrée, où les marchés de pays et les activités de plein air – randonnée, VTT, baignade, fêtes – abondent tout au long de l’année.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

La commune de Saint-Marsal fait partie de la région naturelle des Aspres, située entre la plaine du Roussillon, la région naturelle du Vallespir et celle du Conflent. Saint-Marsal est à 19 km d’Amélie.

L'église de Saint-Marsal domine le village. Elle est construite au XIIIe siècle. Effondrée en partie en 1920, elle est reconstruite en 1960.

L'église a conservé un bénitier en marbre rouge daté par une inscription, en catalan, inscrite sur le pourtour de sa vasque : "Antoni Compta, rector de San Marsal, me he fet 1650" qui signifie "Antoni Compta, curé de Saint-Marsal, m'a fait en 1650". Elle a aussi gardé en son sein un Christ et sept statues récemment restaurées.

On compte 79 saint-marsalois. L’altitude maximale : 1477 m et minimale : 260 m.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Arles-sur-Tech est une commune du département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie. Cette petite ville ancienne, bâtie autour d'une abbaye bénédictine fondée au VIIIe siècle, a connu une certaine activité industrielle (exploitation de mines de fer de Batère, usine de tissages catalans, scieries, biscuiteries).

Aujourd’hui on ne compte plus que 2700 Arlésiens. Altitude maxi : 1302 m, altitude mini : 326 m.

Le vrai centre d'Arles se trouvait initialement aux Bains d'Arles (Amélie-les-Bains de nos jours). Arles-sur-Tech est alors citée en 934 après que les moines eurent déménagé pour y construire leur nouveau monastère.

À la suite de la destruction de la première abbaye par les Normands (vers 858-868) et malgré plusieurs tentatives de reconstruction, les moines finissent par quitter le site des thermes romains (aujourd'hui Amélie-les-Bains) à l'initiative de Suniefred (abbé de 880 à 891) pour le site actuel d'Arles, sur les bords du Tech. On trouve mention du nouveau monastère dédié à Sainte Marie dès 934.

L'abbaye Sainte-Marie (monument historique Classé MH (1862)) : fondée à la fin du VIIIe siècle, les murs actuels de cet ensemble monastique remontent pour les plus anciens à la fin du IXe siècle dont subsistent l’église, le plus vieux cloître gothique des Pyrénées-Orientales (XIIIe siècle) et le logis abbatial ;

L'église Saint-Étienne : église consacrée une première fois en 993 et dont il ne subsiste qu’une partie de la nef englobée dans des constructions récentes (non visitable) ;

L'église Saint-Sauveur ( Inscrit MH (1943)) : église mentionnée dès 1159, la tour-clocher en est l'élément le plus remarquable.

Charles Trenet (1913-2001) : venait à Arles-sur-Tech régulièrement, son père ayant été maire de la commune, nommé par le gouvernement de Vichy, de 1941 à 1942 ;

Guilhem Guirado (1986-) : joueur de rugby à XV formé à Arles-sur-Tech.

Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019
Amélie-les-Bains-Palalda en octobre 2019

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2019 4 12 /09 /septembre /2019 17:43

On dénombrerait sept "cimetières de bateaux" en France. Parmi ceux-ci, trois sont en Presqu'île de Crozon, à Landevennec (navires militaires), dans l'anse de Rostellec au Fret, et à Camaret. C'est dire si ce site du Sillon doit être regardé comme un spectacle rare, et respecté comme un patrimoine précieux.

L'histoire de ce "cimetière" est liée au déclin de la pêche : initialement se tenait sur la grève interne du Sillon, depuis 1892, le chantier naval de  François-Joseph Keraudren. Cette zone étant classée en Domaine Public Maritime, il dispose alors d´une façade de 31 m sur la grève lui permettant de mettre à l´eau ses bateaux.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

Mais dès les années 1950, la crise de la pêche à la langouste se faisant sentir, les Keraudren déposent sur leur concession des bateaux désaffectés et abandonnés. D´autres bateaux hors d´usage ou mis en vente et non achetés sont également abandonnés sur le sillon. (Source : Inventaire Régional). Le "Rosier Fleuri" est là depuis 1962.

Les épaves étant encore possiblement à flot à marée haute de vives-eaux, leur coque a été percée afin qu'elle ne flotte pas.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

Les navires échoués d'abord au Styvel puis dans son prolongement a varié : il atteignait dix navires, mais nombre d'entre eux ont été retirés en raison de leur dégradation, la "Belle-Étoile", dont l'épave était classée M.H et que l'on peut voir sur une image du site Topic-topos, et la pinasse sardinière" Dominique" CM 185160, radiée en 1994, ou la "Maryvonne" CM2342, le "Louis-Raphaël", CM 2351, l' "Asphodèle" CM 2074, etc… D'autres, qui n'avaient pas été construits à Camaret, ont été admis au cimetière de bateaux, le "Thierry de Martel" CM2869, le "Traviata" CM 2585, et enfin le "Canada". La pinasse sardinière "Rose des mers", CM231603 signalée en 2000, n'est plus là aujourd'hui. 

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

Les navires échoués d'abord au Styvel puis dans son prolongement a varié : il atteignait dix navires, mais nombre d'entre eux ont été retirés en raison de leur dégradation, la "Belle-Étoile", dont l'épave était classée M.H et que l'on peut voir sur une image du site Topic-topos, et la pinasse sardinière" Dominique" CM 185160, radiée en 1994, ou la "Maryvonne" CM2342, le "Louis-Raphaël", CM 2351, l' "Asphodèle" CM 2074, etc… D'autres, qui n'avaient pas été construits à Camaret, ont été admis au cimetière de bateaux, le "Thierry de Martel" CM2869, le "Traviata" CM 2585, et enfin le "Canada". La pinasse sardinière "Rose des mers", CM231603 signalée en 2000, n'est plus là aujourd'hui. 

Aujourd'hui, en 2019, j'en compte sept: en venant du parking vers la chapelle N.-D. de Rocmadur, on trouve :

La Salle CM 231627 .

Le "Rosier-Fleuri" CM

Maïtena MX 195443

Étoile du Berger MX 195135

Castel-Dinn CM 231646

Notre-Dame-Des-Neiges CM 231642

Magellan CM 498020

Toutes ces coques sont en bois ; elles ont été construites par des chantiers de la Presqu'île de Crozon soit à Camaret, soit à Rostellec et au Fret. Parmi les sept bateaux principaux, six ont été des langoustiers construits entre 1948 et 1964 et ont suivi l'évolution de cette pêche jusqu'à son interruption en 1989. La langouste verte est pêchée au casier sur des fonds rocheux de 20 m, alors que la langouste rose a été pêchée au filet, au chalut puis au casier depuis 1955.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

La pêche à la langouste à Camaret.

La période de prospérité du port entre 1955 et 1965 a vu le développement de navires nommés langoustiers mauritaniens, d'un tonnage de 250 à 350 tonneaux (les langoustiers traditionnels jaugeaient 60 tonneaux), conçus pour des campagnes de pêche de cinq à six mois, et dont la valeur financières atteignait le million de francs.

A la différence de Douarnenez, où un armateur ou une société d'armement possède 4 à 5 "mauritaniens", où le recours à l'emprunt bancaire est important, et où le "patron" n'est qu'un salarié sans intéressement financier au navire, l'armement de Camaret est resté traditionnel, sans armateur professionnel: le patron-pêcheur est le, ou l'un des gros armateurs, et il confie sa gestion à un gérant d'armement. Vers 1967, Camaret s'oriente vers l'armement d'unités polyvalentes, thoniers-langoustiers-chalutiers permettant une rotation des pêches.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

La carène de "La Salle" : le vivier.

Ce détail est destiné à montrer les orifices de la partie moyenne de la carène, permettant à l'eau de mer de circuler en permanence dans le vivier de conservation des langoustes. La conservation des langoustes et la lutte contre la mortalité était un souci majeur; des étagères étaient disposées à l'intérieur du vivier pour limiter l'écrasement des langoustes. On accédait (c'était souvent le rôle du mousse) dans le vivier par deux puits de section carrée d'un mètre de coté qui traversaient la partie habitable du bateau. Il pouvait contenir 12 000 kg soit 30 000 langoustes.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Rosier-Fleuri" CM 2910.

Ce langoustier à vivier  à cul carré construit en 1948 au chantier Le Hir-Péron est échoué sur le sillon depuis 1962, ce qui fait de lui le vétéran des lieux. Comme le précédent, il conserve les langoustes dans un vivier central alimenté par l'eau de mer, sa coque étant percée en partie basse de nombreux orifices.

"Maïtena" MX 195443.

C'est un langoustier mauritanien de 25,21 m construit en 1964 au chantier naval Auguste Tertu à Rostellec pour Louis Salaun. Moteur Beaudouin 552 Kw, jauge brute 162,86 tx. Langoustier-thonier destiné à la pêche au large en Mauritanie, il passa au quartier maritime de Douarnenez en avril 1965 puis à Morlaix en septembre 1973. En 1976 il est racheté par Jean-Pierre Salaun pour la pêche au crabe avant d'être cédé le 16 mars 2001 à la commune de Camaret pour 1 franc symbolique.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Étoile du Berger" MX 195135.

Ce caseyeur, crabier et langoustier de 19 mètres a été construit en 1956 au chantier Keraudren à Camaret. Passé ensuite quartier de Morlaix. Sorti de flotte en 2001 et désarmé au port de Morlaix, le bateau a été ramené à Camaret en 2010. C'est donc le dernier arrivé.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Castel-Dinn" CM 231646.

 Ce langoustier mauritanien à congélateur de 22,98 m a été construit en 1960 au chantier Albert Péron de Camaret pour Henri Téphany. Moteur Beaudouin de 453 cv, jauge brute 142,98 tx.

Il tient son nom de Kastell Dinn, le "château" rocheux de la Pointe de Dinan à Crozon. C'était le dernier langoustier mauritanien de Camaret, qui ne cessa cette pêche qu'en 1990 (la dernière campagne en Mauritanie eut lieu en 1989). Il fut alors vendu à Jean Kerdreux qui le transforma pour la pêche au crabe jusqu'en 1998. Comme tel, il se distingue par la superstructure qui entoure la passerelle, et qui permettait de tendre un abri de toile contre le soleil. Il est échoué depuis le 5 novembre 1998.

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.

"Notre-Dame-des-Neiges" CM 231642.

C'est un langoustier-thonier puis langoustier-crabier de 17,05 m construit en 1959 au chantier naval Corentin  Keraudren à Camaret. Jauge 48,48 tx, moteur Beaudouin de 215 cv, il bénéficiait aussi d'une voile d'appoint dont on peut voir les lambeaux pendre sur le mâtereau à l'arrière. Son premier patron Charles Mazet et cinq autres quirataires l'ont vendu le 30 juillet 1975 à Jean Kerdreux qui l'a transformé pour le thon et le crabe. Plus tard il a été racheté pour la plaisance. Il est mis au sec en 1993.

"Magellan" CM 498020.

Ce chalutier-coquillier de 12,35m a été construit en 1979 au chantier Stipon du Fret. Armement SNACCAM, moteur de 242 kw,  jauge brute 23,92 tx. En 1983, il a été vendu par Jean Péron à Jean-Michel Boëzennec Désarmé pour non-conformité à la pêche à la coquille en baie de Saint-Brieuc, Morlaix et Concarneau (il mesurait 35 cm de trop et son moteur était de 80cv trop puissant), il a été cédé pour 1 Euro symbolique à la commune : il est sur le Sillon depuis le 4 décembre 2002

Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Le cimetière de bateaux sur le Sillon de Camaret.
Partager cet article
Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 15:56

après six semaines de canicule dans le sud de la France, j'ai un immense plaisir de retrouver Brest, la seule vile en Europe où il fait bon vivre tant les températures sont humaines!

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est avant tout maritime, mais j'aime aussi me perdre dans les quartiers qui sont autant de petits villages.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, ce sont quatre ports (commerce, pêche, plaisance et militaire) mais aussi une ville universitaire avec une vie artistique riche.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, c'(est une ville qu'on aime énormément ou qu'on déteste du premier coup, il n'y a pas de demi-mesure. Tous ceux qui ont fait la démarche d'aller vers le grand ouest sont tombés sous le charme de Brest et on fait leur vie ici, cela prouve bien qu'il y a quand même quelques atouts majeurs!

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest, la ville-port dont je suis tombé amoureux il y a 52 ans. Une vue sur la rade, une grande bouffée d'oxygène, c'est un luxe incroyable...

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est une ville très inspirante, je pense que la localisation géographique fait que l'on pense différemment quand on est loin de Paris. Ici, on peut s'autoriser des choses, on a une certaine liberté de penser, voire de comportement. Cette ville est vraiment inspirante; comme disent les anglo saxons, c'est "think out of the box", on pense à côté du schéma traditionnel.   

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest est une ville de peintres (Paul Bloas avec ses géants habille toute la ville, des œuvres éphémères mais qui finalement durent...) Il y a une lumière exceptionnelle aussi c'est une ville de photographes... (je fais pas mal de photos amateurs) et puis il y a une kyrielle d'artistes brestois connus comme le chanteur Miossec;

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Brest la lumineuse, il y a toujours une lumière qui fait que l'on cligne des yeux, même quand il y a des nuages. C'est le charme, il y a une âme, une lumière et des couleurs, une atmosphère.

Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août
Brest au mois d'août

Partager cet article
Repost0
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 15:50

Samedi 18 mai 2019. Après une excellente nuit à l'hôtel Les Voyageurs de Saint-Anthème, nous nous préparons à effectuer notre cinquième étape du périple dans les Monts du Forez. Ce périple prévoyait 13 étapes: 5 étapes sur le GR3 vers le sud à partir de Chabreloche et 8 étapes sur la variante du GR3 vers le nord pour retrouver la voiture à l'hôtel Le Mandrin de Chabreloche.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Les prévisions météo pour ce samedi 18 mai étaient plutôt peu engageantes. La distance à parcourir et la plus longue de la pérégrination: 24.9 km... Nous avons gambergé et tous les trois, Jean-Paul, François et moi avons suggéré de demander à la patronne si aimable et serviable de l'hôtel de nous amener à Féréol, nous permettant de raccourcir l'étape de 6 km... En fait c'est notre hôtesse qui nous a proposé de nous transporté à ce nouveau point de départ. ( Le parcours St Anthème, Fereol est tout en montée!)

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Cette anecdote nous a mis en jambes et rendus tout heureux de notre sens de l'organisation. Vers 13h00 nous avons pique-niqué à La Chapelle-en-Lafaye. Après ce temps nécessaire d'alimentation, en quittant le village, on s'est  aperçu qu'il y avait une auberge... Là il nous a fallu escalader une grande côte de 70 m sur 1.5 km pour aller à Montarcher. Montarcher est proche d'une voie romaine reliant Lugdunum (Lyon) à la voie d'Agrippa qui permettait d'aller à Burdigala (Bordeaux). Sa situation élevée en fit d'abord un lieu de culte gaulois, puis une place forte du Forez. D'ailleurs, le nom Montarcher viendrait de « Montis Archierri », Mont des Archers en latin.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Montarcher était un village avec un château remarquable. Ensuite nous avons descendu visé Estivareilles. La météo s'est amélioré et on a presuqe eu chad. En face de la gare d'Estivareilles, une bonne bière nous attendait, on ne l'a pas laissée.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

On s'est pressé d'arriver à APINAC. Car à Apinac, il nous faut rencontrer madame Granger qui doit nous donner le kit et la clé pour rejoindre notre gîte pour la nuit, une cabane perchée dans un arbre au milieu d'un bois au quartier du Breuil, à 1.5 km du village. Il n'y a pas grand chose pour se ravitailler, heureusement notre hôtesse nous a indiqué un restaurant à Usson-en-Forez.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

En chemin, j'ai téléphoné au Cabanon, le fameux restaurant à Usson-en-Forez. Le patron, Raymond, a proposé de venir nous chercher à Apinac (4.5 km) pour nous conduire en son établissement. Il devait venir avant le début du service du restaurant; un samedi soir, il y avait beaucoup de clients attendus. Le temps de hisser nos sacs à dos dans la cabane perchée et nous voilà au plan d'eau d'Usson.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Nous avons passé un superbe moment au Cabanon. Un bilan de mi-parcours: satisfaits de ces cinq premières étapes où il a fallu déployer des efforts et des astuces pour rendre les journées de marche moins épuisantes, quoi que... L'heure d'aller se coucher a sonné et Raymond nous ramène à notre cabane perchée. Il était plus de 23h00, la nuit était bien établie, il fallait marcher une trentaine de mètres entre les arbres pour rejoindre l'escalier d'accès à la cabane dans les branches. C'est là que tout a basculé. (.../...)

 

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Une racine s'est  amusée à me faire un croche-pied, j'ai donc fait un grand pas pour éviter la chute et là, une douleur fulgurante au mollet gauche m'a rendu incapable de marcher. François et Jean-Paul m'ont aidé à monter dans la cabane au prix de gros efforts (je pèse mon poids). Nuit contrariée, où j'ai échafaudé moult scenarios sachant que je ne pouvais pas poursuivre le périple.

Au branle-bas, on a tous les trois exposé comment nous voyions la suite de l'aventure, finalement on ne se désolidarise pas et on va rejoindre la voiture de Jean-Paul qui nous attend à Chabreloche. C'est alors que nous avons découvert ce que signifie l'abandon des communes rurales par les services publiques.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Nous avons rencontré un maximum de difficulté pour trouver un taxi pour nous conduire à Montbrison, à 40 km d'Apinac. C'est à Montbrison que nous devons utiliser les services de la SNCF (car) pour rallier Thiers. A Thiers Gare: désert absolu au milieu d'un no man's land incroyable... recherche d'un taxi pour faire Thiers Chabreloche (15 km) = mission quasi impossible!!!

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez

Lundi 20 mai: retour à Brest avec escale technique à Bléré, près de Tours.

Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Fin de randonnée dans les Monts du Forez
Partager cet article
Repost0
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 14:16
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Le 13 mai 2019, nous quittons Brest pou rallier Chabreloche (Puy-de-Dôme). Nous sommes trois randonneurs: Jean-Paul, François et moi, du même âge (67 ans). on prévoit de marcher sur les sentiers des Monts du Forez, le GR3, de Chabreloche à Apinac.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

La première étape: Chabreloche (la chèvre et l'oie) N.-D. de l'Hermitage (18.5 km)sera sans aucun doute la plus difficile randonnée que j'ai jamais connue au cours de mes 15 années de pérégrination. Un dénivelé total de 885 m, et une vent fort et bien froid. 

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Nous sommes arrivés exténués chez les sœurs malgaches de N.D. de l'Hermitage où l'accueil a été parfait. Nous avions chacun notre "cellule". Il y avait bien longtemps où je n'avais dormi plus de 9 heures de suite.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Mercredi 15 mai: deuxième étape: N.D. de l'Hermitage (1110 m) - Col du Béal (1390 m). Nous avons marché de 09h00 à 17h30. Cette journée a été plus agréable que celle de la veille.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Il y a eu encore beaucoup de dénivelé et le vent était toujours aussi fort et froid. Nous sommes arrivés au Refuge du Col du Béal. c'est un gîte pour des groupes. Il y avait une dame seule avec son chien dans un appartement et nous étions tous les trois dans un dortoir de 7 lits. L'hôtesse nous a préparé un bon repas du soir.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Troisième étape: Col du Béal (1390 m) - Sichard (St Anthème) 1250 m. Presque 9 heures à marcher, photographier, pique-niquer, se relaxer... 21 km parcoouru pendant 4h40 de marche effective.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Le col du Béal est un col des monts du Forez (Massif central) qui culmine à 1 390 mètres d'altitude. C'est un lieu propice à la pratique de la randonnée, du cyclisme, du snowkite et du ski de fond. Le site dispose d'une auberge, d'un gîte et d'une boutique proposant des produits locaux. Le col du Béal est situé sur la ligne de crête des monts du Forez, en limite du territoire communal de Chalmazel-Jeansagnière et de Saint-Pierre-la-Bourlhonne, à la frontière entre la Loire et le Puy-de-Dôme (région Auvergne-Rhône-Alpes).

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Après avoir marché dans des névés (neige vieille) au niveau de Pierre-sur-Haute (1 634 m), point culminant des monts du Forez, à la limite des départements de la Loire et du Puy-de-Dôme. C'est le point culminant du département de la Loire. Sur son sommet sont installés une station hertzienne militaire, un radar de l'aviation civile et des moyens de communications civils. Sur son flanc oriental se trouve la station de ski de Chalmazel. Nous arrivons à Sichard (chambre et table d'hôtes de la jasserie des Airelles) où Merc et sa compagne nous ont magnifiquement accueillis. Marc a un passé de cuisinier globe-trotter, son parcours est passionnant.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Vendredi 17 mai: quatrième jour de randonnée. De Sichard (1250 m) à Saint-Anthème (950 m). Pluie et froid toute la journée. On a réussi à réduire un parcours prévu de 20 km à 16,1 km en empruntant des chemins très pentus (les descentes vertigineuses sont aussi difficiles à franchir que les montées).

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Marcher sous la pluie n'est pas toujours désagréable, grâce notamment aux équipements adaptés qui nous permettent de cheminer assez confortablement. Nos sacs à dos n'étaient pas désagréables à porter. En plus de 15 ans d'expérience, c'est la première fois où nous avons réussi à composer de sacs à dos si légers (10 kg sans l'eau ni la nourriture du pique-nique du midi).

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Nous n'avons pas eu de difficulté pour trouver l'hôtel Les Voyageurs à Saint Anthème (700 habitants). C'est le seul encore en activité dans ce village. La patronne, Michèle, est une femme admirable qui ne savait que faire pour rendre notre escale dans son bel établissement le plus agréable et récupérateur.

En arrivant à Saint-Anthème après avoir dévalé un raccourci, nous avons eu le plaisir de découvrir un bébé veau né depuis moins de 24 heures.

Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez
Rando dans les Monts du Forez

Partager cet article
Repost0
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 02:02

Le Pays de Brest est un pôle métropolitain au nord-ouest du département du Finistère. Les deux plus grandes villes sont Brest et Landerneau. Il se compose de 103 communes regroupées en sept intercommunalités. Je vous présente des images de Rives de Penfels, de Camaret, de Lanrivoaré ou du Conquet.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de Camaret, de la Presqu'île de Kermorvan, du port de Brest ou du quartier de Saint-Marc.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de Ploudaniel, de l'Abeille Bourbon, de la plage du Moulin Blanc, ou de Plounéour-Trez.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du Port de la Marina du Château, du Quai Commandant Malbert, du vallon du Stang Alar, ou d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de la goélette La Recouvrance, du Vallon du Stangalar, de la Rade de Brest (coucher de soleil), du phare du Four (Roches d'Argenton), du port de Brest ou du port du Moulin Blanc

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du port de Brest et du port d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images de l'ancre de l"Amoco Cadiz à Portsall, du  port de pêche de Brest, de la Place de la Liberté, du port du Moulin Blanc, du Pont Albert Louppe et du port d'Argenton.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

des images du vallon du Stang-Alar, de Saint-Marc, de Plougastel-Daoulas, du port de commerce, de Goesnou ou du Boulevard Montaigne à Brest.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

Images du Bouulevard Clémenceau, de Kérinou (porte de la Brasserie), de Saint Marc, du Téléphérique, de la campagne du côté de Ploudaniel ou la plage du Trez-Hit.

le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29
le Pays de Brest fin 2018 vu par GBT29

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de gebete.reidid.over-blog.com
  • : la vie à Brest est dynamique, un IKEA, un tramway, Océanopolis, un stade nautique, un technopole, et des randonnées pédestres et cyclistes dans tout le Finistère. Les Chemins de COMPOSTELLE, La Loire à Vélo, le Chemin de Stevenson...
  • Contact

Recherche

Liens